Accueil » Compétitions » Championnats Amateurs » Division Nationale » Entraigues paie au prix fort son inexpérience

Entraigues paie au prix fort son inexpérience

ENTRAIGUES2013

La victoire n’a pas été au rendez-vous, ce qui aurait constitué un exploit, car le niveau de la poule Sud était sensiblement plus élevé que la leur, mais au moins les Provençaux espéraient-ils accrocher un score synonyme d’espoir avant le quart de finale retour. Il n’en a rien été, les Laurentins ayant évolué sur un nuage, ou presque, dans le sillage du trio roi Foncillas – Bringuier – Galdeano, et les visiteurs ayant péché d’emblée par fébrilité. Thierry Bernabé, à qui on ne la fait pas, savait ses joueurs trop tendres, “avec six juniors sur la feuille de match”, pour espérer rivaliser, mais au moins se montrait-il satisfait du comportement des siens, sur l’ensemble d’une saison marquée jusque-là par un seul revers, à Roanne, alors que l’équipe repartait de zéro, ou presque, en début d’exercice.

“J’habite toujours Carcassonne, mais je pouvais pas refuser au président Nicolas Vinal de prendre l’équipe en mains, et je ne regrette rien”, expliquait l’inoxydable “Tarzan” du XIII de France des années 80, sous le soleil printanier du Roussillon. “Nous ne pensions pas arriver jusque-là au coup d’envoi de la compétition, mais les jeunes, encadrés par les anciens Raphaël Musichini et Walter Sabatier (ndlr : par ailleurs entraîneur adjoint), se sont montrés assidus aux entraînements.”
Avec un effectif restreint (19 éléments), l’équipe fanion de l’US Entraigues a amplement rempli son contrat, le public, plus nombreux à domicile que la saison précédente en Elite 2, a apprécié, et le coach des juniors, Julien Scaramozza, a vu avec plaisir bon nombre de ses protégés se faire les dents à l’étage au-dessus.
Mais Entraigues, ce dimanche au stade Jo Maso, a payé cher son inexpérience, privé de John Argiller et de Lilian Revol, retenus par leurs obligations professionnelles et familiales, et trop vite débordé par des Catalans aux jambes de feu et à l’imagination débordante.

Foncillas premier de cordée

C’est ainsi que Foncillas parvenait à s’extirper d’un magma de défenseurs pour inscrire le premier essai (13), Lahera profitant bientôt d’un rebond favorable, à la chute d’une haute chandelle, pour remettre le couvert, Rosillo y allant pour sa part en force, et Galdeano opérant un contre gagnant : 22-1 après vingt minutes de jeu, le rêve vauclusien était passé tel une étoile filante, Bringuier apportant sa touche au tableau d’affichage, au bout d’un vaste mouvement (35).
Mais au moins les visiteurs s’étaient-ils accrochés, avec des avants parfois pressants.
La seconde période ressemblait comme une soeur à la première, Entraigues péchant dans la conservation, et Saint-Laurent écartant avec adresse.

Lopez : un essai de consolation

Et si Tollo, Estève, Mas, avaient échoué d’un souffle, à l’inverse de Lopez, trouvant la faille sur le tard (73), Larroze, Galdeano, Foncillas et Chaubet, eux, démontraient qu’à Saint-Laurent on sait finir une action.
Le match retour, pour eux, ne sera qu’une formalité, mais Michael Roux, 19 ans, qui trouvera bientôt un club à la mesure de son talent, et ses camarades joueront crânement leur chance pour, qui sait, quitter la scène de DN1 sur une victoire.

LA FICHE TECHNIQUE
1/4 de finale aller de DN1
ST LAURENT DE LA SALANQUE – ENTRAIGUES 50-7
Mi-temps 28-1
Arbitre : Richard Frileux
St Laurent : 9 essais L. Foncillas (13, 71), Lahera (15), Rosillo (18), Galdeano (21, 50, 64), Bringuier (35), S. Chaubet (76), 7 transformations L. Foncillas.
Entraigues : 1 essai Christian Lopez (73), 1 transformation et 1 drop (9) Michaël Roux.

St Laurent : Lenny Foncillas – David Lahera, Cédric Bringuier, Jérémy Galdeano, Dorian Reverdy – (o) Emilien Arasa, (m) Loïc Torrès – Franck Martinez, Romain Larroze, Sylvain Chaubet – Sylvain Rosillo, Stéphane Roses – Mathieu Formenty.
Sont entrés en jeu : Sofian Bouberia, Julien Porq, Yannick Pons, Nicolas Vallade.

Entraigues : Olivier Tollo – Gaëtan Garcia, Julien Cordomery, Romain Ricci, Xavier Bleuze – (o) Michaël Roux, (m) Nicolas Paredes – Laurent Puliti, Christian Lopez, Raphaël Musichini – Brian Marin, Paul Esteve – Walter Sabatier.
Sont entrés : Sylvain Bustos, Franck Pomino, Nicolas Chapus, Sébastien Mas.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire