Accueil » A la une » Gratentour, Auriolle père et fils

Gratentour, Auriolle père et fils

Gratentour, c’est d’abord une histoire de famille. La famille Auriolle, père et fils. Le premier, François, a joué, avant de devenir un arbitre international apprécié. Le second, Pierre, a débuté le rugby à 11 ans, au Toulouse Olympique, pour quitter celui-ci en junior. Il raconte la suite.

“Avec d’autres anciens du TO, mon père a créé le club d’Auterive en 1974, avant de devenir plus tard le capitaine-entraîneur de Miremont, puis de participer à la fondation de Gratentour en 1982, lorsque j’ai quitté le TOAC. Mon beau-frère, Reynaldo Vides, faisait partie de l’aventure, comme soigneur. Nous nous sommes dit que dans cette commune il existait de superbes infrastructures sportives, et nous nous sommes lancés avec l’appui de la municipalité, et de mon père en qualité d’entraîneur. Nous avons d’abord été champions des Pyrénées Promotion, en 1983-84, échouant en demi-finale du championnat de France, face à Opoul. Renaud Meneghin, le père de l’arrière ou demi du TO, était le premier président de ce club dont j’étais le secrétaire général. J’avais 32 ans, je jouais deuxième ou troisième ligne, et dès la première saison nous avons tenu à posséder une école de rugby”.

Aujourd’hui, Pierre et François Auriolle sont des fidèles du TO et des Dragons Catalans, tout en continuant de supporter Gratentour.

Une affaire de famille, on vous dit, car les deux fils de Pierre (qui a par ailleurs eu, un temps, le bonheur d’évoluer dans la même équipe que son père, seulement dix-huit ans d’écart les séparant), Brice et Dorian, ont à leur tour porté le maillot de Gratentour, un club qui a vu passer dans ses rangs, au fil des années, des joueurs prestigieux, de Pascal Laroche à Jean Frison, en passant par Yannick Cazemajou, Tom Sutton, Andrei Olari, Paul Mills…

Et la belle histoire dure depuis maintenant 37 ans, dans cette commune de 3 500 habitants.

Article extrait du webzine FFRXIII NEWS d’avril 2018. Pour lire GRATUITEMENT 44 page de rugby à XIII cliquez ICI.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire