Accueil » A la une » Ici, ici, ici c’est Casty !

Ici, ici, ici c’est Casty !

Crédit Jean ROIG

Ici, ici, ici c’est Perpignan ! Les fans des Dragons étaient enthousiastes, samedi soir à Brutus. Et il y avait de quoi. De quoi applaudir à tout rompre, en premier lieu, un pilier français au sommet de son art, le meilleur de tous. Ici, ici, ici c’est Casty, auraient également pu entonner, en effet, les spectateurs d’un match haut de gamme livré par les Catalans, avec un Audois comme chef de file, explosif comme jamais en attaque, rugueux comme toujours en défense.

Il donna d’emblée le ton, et chacun, à ses côtés, récita à merveille sa partition. Le tout pour une victoire qui fera date, en raison de de la magistrale leçon de rugby donnée à un rival bien en peine de résister, dès lors qu’il lui manquait la moitiée de ses meilleurs éléments.

Casty, oh oui ! Mais aussi Greg Bird, qui alluma deux premières mèches, toutefois trop mouillées pour déclencher l’incendie espéré dans une défense anglaise pourtant déjà aux abois. La troisième fut la bonne. Alerté par Sam Moa, lui aussi en verve samedi, mais qui ne l’a pas été dans les rangs Sang et Or, “Birdy” ouvrit le chemin du premier essai à Benjamin Jullien, auteur d’une prestation extatique. Superbe !

Comme, en suivant, le offload de Rémi Casty, de la manière la plus acrobatique qui soit, offrande faite à Ben Garcia, tranchant comme une lame et sans doute galvanisé par la présence dans les tribunes des petits Ocriers de Gargas, l’école qui l’a vu naître au rugby, et dont Anthony, son frère ainé, est l’heureux responsable.

Puis, comme les Rhinos ne voyaient toujours pas le ballon, confisqué par des Dragons autrement plus adroits qu’eux, ils assistaient, impuissants, au départ gagnant de Mike McIlorum, au ras du tenu.

Crédit Jean ROIG

Jullien faisait son show sur quarante mètres, juste avant la première réaction des visiteurs. Somptueuse, d’ailleurs, oeuvre de Handley, au terme d’un “une-deux” avec Myler sur plus de la moitié du terrain. 16-4, le mal était fait depuis longtemps, un en avant privait Moa d’une autre conclusion catalane, peu après la reprise Ferres s’engouffrait trop aisément dans un espace libre, puis Ryan Hall, en bout de ligne, faisait apprécier ses muscles pour ramener les siens à trois longueurs (53è), digne d’un champion, mais samedi rien ne pouvait arriver de grave à des Catalans sur un nuage, à l’image de Jodie Broughton sauvant son camp après une libération manquant de sourire à Ormondroyd.

Casty, évidemment, remettait la gomme, et venait frôler l’en but adverse, un essai de Lewis Tierney, alerté avec grâce par David Mead, était boudé par Chris Kendall, l’arbitre vidéo, mais qu’importe puisque Tony Gigot, d’un exploit dont lui seul semble capable – inter, exter – enfonçait le clou (23-14), imité bientôt par Josh Drinkwater, un crochet de moins que l’arrière provençal.

Construit avec talent, l’essai de Broughton (son 7è en 3 matchs) couronnait une soirée que Tierney (essai refusé) manquait d’un rien de prolonger, Leeds se contentant d’une courte passe au pied souriant à Dwyer, à l’instant où retentissait la sirène, pardon la trompette, de la renommée.

Le champion en titre était tombé, parce que ici, ici, ici c’est Casty, ici, ici, ici c’est Perpignan !

LA FICHE TECHNIQUE

DRAGONS – LEEDS 33-20

Mi-temps 17-4

8 779 spectateurs

Arbitre James Child

Dragons : 6 essais Jullien (5), Garcia (10), McIlorum (20), Gigot (65), Drinkwater (68), Broughton (77), 4 T Drinkwater, 1 drop Gigot (35).

Leeds : 4 essais Handley (33), Ferres (45), R. Hall (53), Dwyer (80), 2 T Lilley.

Carton jaune : Moa (25).

DRAGONS : Gigot – Broughton, Mead, Williame, Tierney – (o) Bird, (m) Drinkwater – Simon (Bousquet 25, McIlorum 53), McIlorum (Maria 31), Moa (Casty 53, Moa 74) – Jullien, Garcia (Simon 53, Goudemand 65) – Casty (Anderson 30, Garcia 65).

LEEDS : Jack Walker – Tom Briscoe, Keinhorst, Handley, Ryan Hall – (o) Lilley, (m) Myler – Cuthbertson, Dwyer, Oledzki – Ferres, Stevie Ward – Delaney.

Sont entrés en jeu : Golding, Ormondroyd, Cameron Smith, Josh Walters.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire