Accueil » Actualité Internationale » IRL : Une progression en 2020 malgré le Covid-19

IRL : Une progression en 2020 malgré le Covid-19

International Rugby League (IRL) vient de publier le rapport annuel 2020. Malgré l’absence quasi totale de pratique, la fédération internationale maintient sa progression.

Le programme principal jusqu’en 2020 était de travailler avec les nations pour les soutenir pendant la crise sanitaire en préservant notamment les subventions annuelles. Des réajustements financiers au sein de la fédération ont donc été nécessaires, suite à la réduction massive des revenus partenaires.

Le rapport met en évidence plusieurs secteurs en progression, notamment le déploiement de la nouvelle plate-forme numérique. Puis, la création de sous-comités d’experts et la reconnaissance par l’Agence Mondiale de l’Antidopage du nouveau cadre antidopage de l’IRL. Et enfin le système éducatif sur mesure et la mise en place d’un parcours “officiel de match”.

La région de l’Afrique de l’Est a poursuivi sa croissance avec la venue de deux membres affiliés pour la toute première fois, le Ghana et le Nigéria. Actuellement, la région MEA (Middle Est Africa) compte onze membres : deux membres à part entière, quatre affiliés suite à l’élévation du Cameroun et du Maroc au début de 2021 et cinq observateurs.

S’exprimant sur chantiers achevés, le secrétaire général de l’IRL, Danny Kazandjian, a déclaré : «Il est clair que nous avons tous été touchés par la crise. Nous nous sommes concentrés sur le bien-être de nos joueurs, officiels et supporters, qui ont été au cœur de nos préoccupations. Il est vraiment appréciable de noter les progrès réalisés dans certains domaines alors que nous nous efforçons d’élever nos standards dans le monde entier.

La création de groupes d’expert (consultants) a permis au Conseil d’Administration de prendre de meilleures décisions. Ces groupes font une réelle différence et je tiens à remercier les différents membres – dont beaucoup sont des bénévoles qui consacrent de nombreuses heures – pour leur travail.

Notre projet de transformation digitale se poursuit et soutient de plus en plus les pays dans tous les domaines de leur administration, en plus de moderniser certaines de nos fonctions essentielles.

À bien des égards, le fait marquant de 2020 a été la manière dont les nations ont relevé “ces défis importants” imposés par la pandémie. Gérer l’impact, apprendre à se réorganiser et, dans de nombreux cas, à recommencer les championnats locaux. Ils ont pu y parvenir grâce à leur travail acharné et nous les félicitons et les remercions pour cela.”

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire