Accueil » Compétitions » Championnats Amateurs » Féminines » #jesoutiensmonéquipe #jevaisaustade

#jesoutiensmonéquipe #jevaisaustade

Et si nous prenions conscience de notre force, de notre nombre, toutes et tous réunis, tous ensemble?

La FFRXIII (Fédération Française de Rugby à XIII) lance les hashtags #jesoutiensmonéquipe #jevaisaustade

Notre sport existe par lui-même et son histoire est unique, sans besoin de références aucunes à un autre sport. L’intégrité physique de nos joueurs est respectée par nos règles de jeu et par l’essence même du XIII…. Le Tenu!

Parce que les joueuses et joueurs sont présents chaque week-end sur les terrains, de tous âges, de toutes catégories.

L’ingrédient majeur de ces matchs est la présence du public pour encourager les équipes qui malgré, le froid, le vent, la pluie ou la chaleur sont fidèles au rendez-vous.

Une des premières questions  posée à la fin d’un match sur les réseaux sociaux est “Combien il y a avait-il de spectateurs?”, question posée évidemment par ceux-là même qui n’étaient pas au stade……

Pour entretenir des statistiques? Pour établir une feuille de croissance ou en l’occurrence de décroissance ? Pour se nourrir des difficultés rencontrées par notre Fédération et donc, nos clubs?

La désaffection des stades touchent tous les sports mais rarement ceux où l’argent est roi.

Les recettes des entrées servent à faire vivre les clubs, la Fédération (pour les matchs organisés par celle-ci). La FFRXIII comme elle s’y était engagée par la voix de son président répond présente et est fidèle à ses convictions, à ses promesses.

Des milliers de ballons ont été distribués aux enfants des écoles de rugby. Une chaîne FFRXIII TV a été créée afin de satisfaire celles et ceux qui vivent loin des stades où se jouent chaque week-end les rencontres de rugby à XIII. Un magazine (électronique pour l’instant) est édité chaque mois. Un calendrier international étoffé devrait voir le jour dans les prochaines semaines mais………. Sans vous rien n’est possible, sans votre présence dans les stades, le XIII restera ce sport confidentiel qu’il est devenu.

Nous savons comme vous qu’il suffirait d’une étincelle, d’un premier pas.

Et si ce premier pas, en engendrait d’autres et nous emmenait vers les stades comme nous savions si bien le faire?

Un clip vidéo renforce cette campagne de communication, vous allez le retrouver ici sur le site mais aussi sur TOUS les réseaux sociaux. Partagez-le, diffusez-le et, tous ensemble montrons au monde sportif que notre rugby est beau, rapide, véloce, inventif, spectaculaire, respectueux de l’intégrité des joueurs et mérite de retrouver ses lettres de noblesse.

Les hashtags #jesoutiensmonéquipe #jevaisaustade sont faits  pour vous, utilisez-les sans modération dans vos articles, dans vos posts sur les réseaux sociaux, sur vos affiches….

Merci à vous toutes et tous!

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Comment (1)

  • THIERRY

    Bonsoir.
    Oui les stades des clubs d’élite sonnent creux. Encore dimanche à Domec les travées étaient…désertes. Mais rien d’étonnant pour moi. Le championnat est passé au second plan avec les dragons. Pour preuve quand je rencontre en ville des treizistes ils ne parlent que des dragons, même d’ancien joueur de la grande ASC. Beaucoup de treizistes ont tourné le dos à leur club de toujours et il faut aussi ajouter tout ceux qui préfèrent aller voir en face.
    Médiatiquement les clubs vivent dans l’ombre, et le mot est faible, des dragons.
    Le championnat élite a perdu de sa valeur avec le départ du XIII Catalan et du TO. Bien que ces 2 clubs ont engagés une équipe réserve. Mais ces mêmes réserves ne font venir personne au stade ou presque.
    Alors que faire? Je n’ai pas de solution miracle. Mais une chose est sûre, il faut relancer le championnat élite…vite.
    Pour finir sur une note positive. On dit “les absents ont toujours tort”. Je le confirme, ils ont tort de ne pas se rendre au stade, car on vois de belle chose sur les terrains.

    29/03/2018 à 20:25

Laisser un commentaire