Accueil » A la une » Kevin Floquet ruine les espoirs des Salanquais

Kevin Floquet ruine les espoirs des Salanquais

Finale du championnat DN2

TRENTELS – BARCARES XIII LAURENTIN 30-10

Mi-temps 12-6

Arbitre : José Pereira

Trentels : 4 essais Nabarette (6, 43), Floquet (55), Lazaro (75), 2 transformations Posez (6, 55), 5 pénalités Posez (25, 39, 60), Cassagne (80).

Barcarès : 2 essais Terrado (35), Rosillo (50), 1 transformation Terrado (35).

Carton jaune au Barcarès : Athiel (30).

TRENTELS : Floquet – Schwartz , Nabarette, Cyril Lazaro, J. Séchet – (o) Brunet, (m) F. Séchet – Brouat, Posez, F. Séchet – Milles, Cassagne – Alexandre Anger.

Sont entrés en jeu : Pinello, Tinjus, Casse, Cazenave.

BARCARÈS XIII LAURENTIN : Rubègue – Lahéra, Capdellayre, Coromina, Montréal – (o) Terrado, (m) Athiel – Arnaud Cabestany, Briol, Rancière – Fabien Cabestany, Rosillo – Formenty.

Sont entrés : Dos Santos, Lebray, Galiano, Reverdy.

Les Catalans de l’Entente ne sont pas parvenus à imiter leurs aînés de 1992, champions de N3 aux dépens d’Apt (19-6), pas plus que ceux de 1996, couronnés en N2 face à Lescure (21-15), car Trentels avait visiblement retenu la leçon de la saison passée, où il avait perdu en finale de la Coupe Paul-Dejean devant Toulon, sans avoir obtenu une deuxième chance en championnat.

Cette fois, après avoir laissé la Coupe aux Baroudeurs de Pia, ils ont soulevé le planchot en remportant la “belle” face aux Laurentins.

A court de compétition, après être restés plus d’un mois sans jouer, ces derniers ont logiquement cédé, face à un rival Lot-et-Garonnais fort de la rentrée de Julien Pinello, joueur expérimenté et polyvalent, et prenant définitivement le chemin de la victoire peu avant l’heure de jeu.

Jusque-là, Trentels s’était montré plus discipliné et plus attentif aux détails que les Salanquais, mais Maxime Capdellayre récupérait un ballon à hauteur de ses vingt mètres pour servir Sébastien Terrado retrouvant ses jambes de vingt ans.

Trentels, qui avait marqué le premier, tenait son rival à distance grâce à la botte de Mathieu Posez. Pour passer ensuite à la vitesse supérieure, grâce au doublé de Mathieu Nabarette, tranchant au possible.

Mais en dépit de ses insuffisances, le XIII de la Mer restait dans la course au titre, Nicolas Athiel déblayant le passage au profit de Terrado, qui au prix de multiples crochets mettait Rosillon sur orbite pour un dernier vingt mètres de feu.

10-16, donc, de quoi faire réagir Kevin Floquet, auteur d’un sprint victorieux de soixante mètres.

Cette fois, c’était dans la poche d’une équipe dans l’ensemble plus adroite que sa rivale, meilleure en défense, et assurément moins crispée par l’enjeu.

 

 

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire