Accueil » A la une » Le TO frappé d’injustice

Le TO frappé d’injustice

TORONTO – TOULOUSE OLYMPIQUE 43-30

Mi-temps 16-12

Près de 10 000 spectateurs au coup d’envoi, plus de 30 000 en deuxième mi-temps

Toronto : 8 essais Kay (4, 43, 52), Russell (11), A. Dixon (29), Brierley (50), Chase Stanley (60), Hopkins (66), 5 T Brierley (4, 11, 43, 50, 66), 1 drop Brierley (63).

Toulouse : 5 essais Kriouache (17), Marion (38), Bouzinac (55), Curran (75), Ford (79), 5 T Kheirallah.

Wolfpack : G. O’Brien, Matt Russell, Chase Stanley, Greg Worthington, Kay – (o) McCrone, (m) Brierley – Emmitt, Beswick, Ashton Sims – A. Dixon, Corey Paterson – Hopkins.

Sont entrés en jeu Sidlow, Blake Wallace, Krasniqi, Whiting.

TO : Kheirallah – Centrone, Marguerite, Ader, James Worthington – (o) Ford, (m) Barthau – Boyer, Kriouache, Puech – Planas, Curran – A. Bentley.

Sont entrés Marion, Sangaré, Hepi, Bouzinac.

Kay lâche la balle mais l’essai sera accordé : c’est le tournant d’un match jusque-là équilibré.

Déjà que les deux équipes ne jouaient pas à armes égales, le TO déplorant de nombreux absents face à un rival estampillé NRL et Super League, il a fallu en plus que le sort s’en mêle : on joue depuis 43 minutes, les Toulousains n’accusent que quatre longueurs de retard (16-12), quand Liam Kay trouve pour la deuxième fois la clé dans la défense adverse. Enfin, si l’on veut ! Car les images TV, au ralenti, ne trompent pas. L’ailier des Wolfpack a en effet lâché le ballon avant d’aplatir. Sans doute que l’arbitre de touche devait regarder ailleurs…

Et comme en Championship on n’utilise pas l’arbitrage vidéo, Toronto creusait alors l’écart. Hélas inexorablement, car en face le ressort était cassé.

Jusque-là, le TO avait joliment résisté, dans ce “warm up” à St Jame’s Park, malgré trois erreurs lui ayant coûté autant d’essais. Sébastien Planas pénalisé (décision litigieuse car soupçon d’arrachage sur sa personne), et Kay force une première fois la serrure. Tenu mal effectué par Rhys Curran, Matt Russell est décalé au bout d’une attaque classique. En avant du nouveau venu James Worthington, essai d’Andrew Dixon après mêlée.

Heureusement, les Toulousains n’étaient pas restés les bras croisés, avec Mourad Kriouache giclant de derrière un tenu, et Anthony Marion échappant à un plaquage après une passe croisée de Jonathon Ford. Résultat : 16-12 à la mi-temps.

On connait la suite, mais cela n’enlève rien au mérite des Canadiens importés, auteurs d’un match plein, savant mélange de puissance, de vitesse et d’habileté technique.

Un peu trop pour un rival à la cohésion forcément mise à mal après les changements imposés par un surcroît de blessures. Mais ayant terminé au courage un match en partie faussé par l’incident survenu à la 43è minute.

Au courage et au talent, celui de Charles Bouzinac surgissant victorieusement au ras, celui surtout de Ford, au service de Mark Kheirallah et Rhys Curran pour un avant-dernier essai magique, avant de lui-même clôturer le score d’une rencontre qui laissera certes quelques regrets côté bleu et blanc, mais qui a mis en avant l’esprit offensif des deux adversaires.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire