Accueil » Actualité Internationale » Super League » Les Frenchies en RFL : 17e Round

Les Frenchies en RFL : 17e Round

Cette semaine s’est voulue douloureuse pour nos Frenchies de la Super League, Robins, Devils, Wildcats et Dragons ayant eu à s’incliner en cette 17e journée avec plus ou moins de conséquences au classement général.

En Kingstone Press Championship par contre, les victoires conjointes de Bradford face à Doncaster (72 – 6) et de Londres face aux leaders jusqu’alors invaincus de Leigh (29 – 20), permet aux Bulls de Jean-Philippe Baile d’atteindre le top du classement à égalité de points avec les Centurions. Seul malheureux de nos Français de la KPC, Rémy Marginet aura vu ses Rovers s’incliner à domicile face à Halifax (20 – 44).

.

St.Helens – Théo Fages à Salford Red Devils

Il faudra cette année avoir la foi pour remporter les duels contre St. Helens. Aussi, dans ce combat entre les forces du mal et celles du bien, ce sont bien les angelots qui ont fait main basse sur le 17e round de la Super League, laissant par là même les Devils à leur triste dessein en dépit du retour tant attendu de Crazy Rangi. Avec un 32 à 12 dans l’enfer de Langtree Park, seule la défaite est à regretter car elle cantonne Iestyn Harris et ses gars à la 11e place du général.

Si les Reds forcent la constance dans l’échec en attendant des jours meilleurs, Théo Fages ne relâche pas son effort et s’est encore distingué d’une Quarante-20. Cette précision lui vaut d’être en haut du tableau des stats à égalité de réalisations avec Albert Kelly, Danny Brough, Scott Dureau et Matty Smith (respectivement Hull KR, Huddersfield Giants, Dragons Catalans et Wigan Warriors).

.

Kévin Larroyer et John Boudebza à Hull KR – Castleford Tigers

C’est à un combat des plus âpres qu’ont dû se livrer les Robins pour cette 17e journée de Super League contre Castleford. Il faut dire que les chocs contre les Tigers ressemblent à tout sauf à une sinécure depuis 2014 et ce sont bien les hommes de Daryl Powell qui sont allés l’emporter dans le nichoir du KC Lightstream Stadium.

C’est avec beaucoup d’inquiétude que nous avons vu Kévin Larroyer quitter le terrain du Magic Weekend sur blessure la semaine dernière. Or, c’est tout pimpant et la cheville alerte qu’est apparu le 2e ligne sur sa propre pelouse à la plus grande joie de ses fans anglais. Une frayeur qui n’aura en rien altéré les qualités de plaqueur du Toulousain qui s’est offert 36 paires de ribs. Quant à John Boudebza, il voit se poursuivre la confiance du Coach Chester et a gratifié son adversaire de 43 placages.

.

Mikaël Simon à Wakefield Wilcats – Leeds Rhinos

Les débats n’ont pas démarré aussi facilement que prévu au Belle Vue pour les leaders de la Super League. C’est en effet à sérieuse opposition qu’ont dû se heurter les hommes de Brian McDermott durant quelques belles séquences de la part des Wildcats. Malheureusement, le mythe « Ambre & Bleu » aura eu raison 58 à 26 des coéquipiers de Mickaël Simon.

Si, comme à son habitude, Mickaël a fait preuve d’une combativité sans faille au sein de son nouveau squad, il devient désormais difficile de briller quand c’est toute l’équipe qui se trouve dans l’œil du cyclone.

.

Warrington Wolves – Dragons Catalans

Warrington Wolves : S.Ratchford, J.Monaghan, C.Bridge, R.Atkins, G.Ormsby, G.O’Brien, R.Myler, C.Hill, D.Clark, A.Sims, B.Currie, B.Westwood, B.Harrison Remplacements : J.Laithwaite, A.England, B.Dwyer, T.King

Dragons Catalans : M.Escaré, M.Oldfield, T.Gigot, B.Pomeroy, F.Yaha, S.Robin, S.Dureau, O.Elima, I.Henderson, R.Casty, Z.Taia, E.Whitehead, J.Baitieri Remplacements : L.Anderson, É.Pelissier, J.Bousquet, A.Maria

Il est de ces rencontres où, en dépit de la réputation et du statut de l’adversaire, la victoire ne semble pas si impossible à acquérir sous les chants des meilleurs supporters de la Super League. Or si les Wolves semblaient ne pas être complètement à leur sujet, il faut admettre que les Dragons ont également peiné à trouver un rythme satisfaisant pour contrer la meute de Tony Smith.

Des loups ralentis et imprécis comme en atteste le coup d’envoi tapé directement en touche de la part des locaux, une erreur aussi improbable que révélatrice du coup de moins bien de Warrington vendredi dernier et dont n’ont pas suffisamment profité les coéquipiers du capitaine Casty.

Ce sont pourtant les « Sang & Or » qui ouvriront la marque dès la 5e minute des mains d’un Tony Gigot qui ne cesse de démontrer ses qualités depuis son retour en Roussillon. Une entrée en matière qui fera trembler le Halliwell Jones Stadium durant les vingt minutes qui suivront.

Rien ne sera aisé pour Warrington qui se verra contré sur ses plus belles attaques, peu à peu moins adroit et plus pénalisé. Pour autant, Currie et Atkins permettront aux siens de rentrer à la pause sur un avantage de 12 à 6.

La seconde période se jouera un peu sur le même modèle que la première, les Dracs marqueront vite dès la reprise, déstabilisant ainsi leurs hôtes. Pelissier d’abord passera la ligne puis lancera Whitehead quelques instant plus tard, un double effort qui permettra aux garçons de Laurent Frayssinous de prendre l’avantage 18 à 12.

Mais les Catalans ne marqueront plus et seront en proie à un regain de lucidité de leur adversaire du jour – défait, est-il nécessaire de le rappeler, 38-18 au match aller à Brutus. Alors que le travail offensif des Wolves leur sera enfin profitable, celui des Dracs ne leur permettra pas d’aller au bout de leurs actions ou de voir leurs essais validés.

L’heure de jeu sera l’occasion pour Warrington de mettre la main sur la rencontre, laborieusement certes, mais de façon payante et qui permettra aux canidés de l’emporter 26 à 18. Cette défaite perpignanaise voit les Dracs chuter au 8e rang du général à égalité de points avec Hull FC, une similitude qui devrait pimenter la prochaine échéance catalane au Stade Gilbert Brutus.

Pour ce qui est de nos Frenchies, seuls les regrets de la défaite subsistent car le talent tricolore a largement été mis en valeur ce Round durant. À l’avant, Jason Baitieri s’est montré en vrai poison pour ses vis à vis anglais, les découpant par 41 fois. Une stat qui ne jette en rien le voile sur les performances d’avants de Rémi Casty, Olivier Elima et d’un Julian Bousquet qui entretient sa nouvelle confiance en lui.

Morgan Escaré s’est distingué comme un grand défenseur, Éloi Pelissier comme une indéboulonnable locomotive et Fouad Yaha comme une jeune pousse qui n’a pas encore lancé toutes ses promesses. Tony Gigot apparaît en grande forme et soucieux d’être un vrai joker pour le club français. Aussi, il ne manque aucune occasion de tenter l’essai à la plus grande joie des fans des Catalans.

Téhora Dutenu

.

Fiche technique

Warrington Wolves 26 (12)

Essais (5) : B.Currie (23′, 67′) R.Atkins (31′, 58′) C.Hill (60′)

Goals : G.O’Brien (25′, 31′, 60′) 3/5

Dragons Catalans 18 (6)

Essais (3) : T.Gigot (5′) É.Pelissier (49′) E.Whitehead (52′)

Goals : S.Dureau (5′, 49′, 52′) 3/3

Pénalités : S.Dureau 0/1

.

Arbitre : Mr Robert Hicks

.

8 611 spectateurs au Halliwell Jones Stadium de Warrington

.

Résumé du match Warrington Wolves vs Dragons Catalans – Source : catalansdragons.com

.

Classement Super League

Round 17 Table

Partager cet article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Laisser un commentaire