Accueil » Non classé » Les Roosters de Sydney et l’équipe de France… 70 ans d’héritage

Les Roosters de Sydney et l’équipe de France… 70 ans d’héritage

Le rugby à XIII mondial, est composé de multitude de mascottes, emblèmes & logos d’équipe les plus iniques les uns que les autres. C’est notamment le cas des Sydney Roosters, club australien à la dimension mondial dont l’héritage reste français et ce, depuis près de 70 ans.

De 1908 à 1966, les banlieues de l’Est étaient affectueusement connues sous le nom de Tricolore, en référence aux maillots à rayures rouges, blancs et bleues dans lesquels l’équipe jouait – des couleurs qui sont aujourd’hui, toujours portées avec fierté par le club.

A cette époque, alors que plusieurs clubs comme Newtown et Glebe ont choisi de porter des écussons sur leurs maillots, le club de Easts portait des maillots unis sans logo. D’où vient donc exactement le coq ? Eh bien, il y a trois raisons derrière la révolution du coq…

La “French Connection”

L’histoire la plus populaire – et surtout officielle – de la façon dont le coq est devenu l’emblème des East va également de pair avec le maillot emblématique du club.

Une déclaration officielle du club en 1954 annonçait que l’équipe passerait du maillot rayé des Tricolores à un tout nouveau design, calqué sur celui que portait l’équipe de France à l’époque :

Cette saison 1954 à venir verra les joueurs dans un nouveau style de maillot, façonné principalement sur le maillot français, avec quelques embellissements, mais conservant toujours les couleurs rouge, blanc et bleu marine. Les culottes seront blanches au lieu de bleues tandis que les chaussettes seront cerclées sur le même motif que le bras du maillot.

La légende du club Ferris Ashton et son coéquipier, le Col Donohoe, ont été les catalyseurs du changement après que le duo ait fait une tournée en France en 1952 avec les Kangaroos. En 2007, Ashton a rappelé la décision de donner un nouveau look aux joueurs : « Col et moi étions allés en France avec les Kangourous en 1952 et avions remarqué les pulls français et la façon dont les couleurs s’entremêlaient. Avec le vieux pull Easts Tricolor, il est devenu très difficile de distinguer les couleurs vers la fin de la saison après des lavages répétés – et surtout si cela avait été une année comme 1950 où il a plu toute la saison. Alors Col et moi avons eu la brillante idée de proposer le changement de pull avec l’usage majoritaire du bleu marine, avec le « V » et le rouge et blanc. Il s’agissait d’évoluer avec le temps et d’autres clubs l’avaient fait, et parce que Col et moi faisions partie du comité, nous avons réussi le changement. Il y a eu une réaction mitigée – et particulièrement de la part des anciens de l’Est surnommés les « sun-risers ».

 

Mais cela ne répond toujours pas à la question : pourquoi les Easts sont-ils devenus les Roosters ? Le club a pris encore plus d’influence sur les français en adoptant le surnom de Coq arborant leurs maillots. En ces temps, l’équipe de France était surnommée : “Les Chanteclers”, en référence au coq “fier et féroce qui domine la basse-cour”. Une mascotte appropriée pour équipe jouant au Rugby à XIII.

Le soleil levant

Le soleil se levant à l’Est tout comme le coq qui chante au levé du jour, il était évident pour les “Easts” d’adopter le choix de cette mascotte.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire