Accueil » A la une » Limoux retrouve peu à peu ses marques selon Maxime Grésèque

Limoux retrouve peu à peu ses marques selon Maxime Grésèque

Les Limouxins, stoppés net par l’arrêt de l’Elite 1 au printemps dernier alors qu’ils étaient dans une excellente dynamique et impactés par de nombreuses blessures lors de la première partie de saison, commencent à se retrouver. Une bonne chose avant d’aller défier Saint-Estève ce samedi 6 février (15 h).

Maxime Gresèque, le coach du XIII Limouxin, fait le point sur son équipe à l’entame de la phase retour du championnat, qui verra les “Blanquetiers” aller défier Saint-Estève sur son pré ce samedi (15 h).

Votre équipe n’a pas le même rendement après la pandémie qu’avant . Comment l’expliquez-vous ?

“Il nous a fallu du temps pour digérer l’arrêt brutal de la saison l’année dernière. On était sur une bonne dynamique, 14 victoires en 16 matchs et pratiquement pas de blessés. Le rêve s’est brisé brutalement et a généré de la frustration. La reprise a été difficile. On perd, dès le premier match, notre capitaine Maxime Hérold qui est la poutre maîtresse de l’équipe et en suivant, l’infirmerie n’a cessé de se remplir. Mais les choses commencent à rentrer dans l’ordre à présent.”

Justement, comment vivez-vous cette période particulière ?

“C’est un travail au jour le jour pour tout le staff et il faut sans cesse s’adapter et se remettre en question. De plus, les restrictions nous empêchent d’avoir des moments de convivialité qui sont chers aux joueurs et qui maintiennent le lien fort qui les unit. Mais l’état d’esprit du groupe est irréprochable et on commence à retrouver de bonnes sensations sur le terrain.”

La dernière victoire à St-Gaudens vous a-t-elle rassurée avant le déplacement à Saint-Estève ?

“Oui bien sûr, il fallait casser la spirale de la défaite et cette victoire est venue confirmer les signes positifs entrevus face à Carcassonne. On retrouve petit à petit nos repères mais on a encore des marges de progression. Face à St-Estève, ce sera un bon test pour nous de se mesurer à ce qui se fait de mieux dans le championnat. Mais nous n’avons rien à perdre et on va jouer notre carte à fond.”

Croyez-vous encore à une place dans le quatuor de tête ?

“Bien sûr même si nos défaites à Albi et à Toulouse sont handicapantes et qu’il va y avoir beaucoup de prétendants pour y figurer. Il faut prendre les matchs les uns après les autres, récupérer nos blessés, et jouer avec détermination et passion. On fera les comptes à la fin du championnat mais je sais qu’on a les moyens de rivaliser avec les meilleurs.”

Source : L’indépendant

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire