Accueil » A la une » L’interview de la semaine : 5 questions à Luc LACOSTE, Président de la FFR XIII

L’interview de la semaine : 5 questions à Luc LACOSTE, Président de la FFR XIII

Bonjour Monsieur le President , vous êtes en place avec votre équipe depuis deux mois, pouvons-nous essayer de dresser un premier pré-bilan ? Nous avons l’impression que vous vous impliquez beaucoup et partout…

Luc LACOSTE : « Effectivement notre emploi du temps est riche et compact et ce ne sont pas les derniers jours qui  me démentiront. Nos journées, nos semaines sont très occupées et passionnantes. Même si nous avançons à marche forcée, nous nous inscrivons dans la durée… »

Nous avons été élus le 12 décembre exactement et depuis le 13 décembre nous avons dû faire face à deux obstacles majeurs. Le premier, il est convivial et festif :  c’est la fermeture et les vacances de la Fédération Française de Rugby à 13 pendant les fêtes de Noël, des vacances amplement méritées.  Le deuxième obstacle, il est le même pour tout le monde : la crise sanitaire. De notre côté, nous l’avons vécu amèrement en étant touché doublement dans nos intentions et dans nos corps. Nous avons été nous-mêmes victime de cette maladie, le vice-président et moi-même, nous obligeant ainsi chacun à passer deux semaines à l’isolement complet. Avouez que ce n’est pas l’idéal pour travailler et aller à la rencontre du plus grand nombre. Ce contexte est très pénalisant pour tout le monde, pour toutes les fédérations, tout le mouvement sportif. Nos récents rendez-vous au Ministère des sports sont sur ce point assez clairs.

Cependant, depuis mi-décembre, nous avons, et cela ne se voit peut-être pas suffisamment, multiplié nos efforts pour reconstituer, par exemple, toutes les commissions. Pour ce faire, nous avons proposé à plus d’une centaine de personnes, acteurs du monde treiziste, des postes dans les différentes commissions pour redonner de la vie, de l’ambition à notre institution. Nous en avons profité pour tendre la main à des personnes qui, à l’origine, n’appartenaient pas à notre liste électorale. Aujourd’hui, j’en suis fier et nous ne le regrettons pas car c’est ensemble que nous préparerons l’avenir de notre discipline. Permettez-moi de vous rappeler que le Rugby à XIII ne nous appartient pas, tout comme il n’appartient pas aux gouvernances précédentes.

Nous sommes des passeurs d’idées, d’actes et de réformes que nous pensons pertinentes pour les prochaines décennies. Nous nous devons de rendre la fédération, notre outil commun, dans un état plus performant, tout comme nos prédécesseurs avaient la même mission. Il n’y a pas de place pour l’aigreur ou la revanche. Je vous l’assure. Je le répète, la Fédération n’appartient à personne et j’entends respecter cela. Je n’ai pas été élu pour « repeindre la façade » mais pour essayer de changer de braquet. Changer ne signifie pas pour autant tout chambouler, mais pour certains, je vous l’assure peu nombreux, si changer cela signifie ne rien changer, alors je ne suis pas leur homme…

Le 13 est tout simplement magique et festif … restons positifs et ambitieux. »

Cette semaine vous avez diffusé un communiqué de presse qui a pour objectif de préparer l’avenir ….

Luc LACOSTE: «  Permettez moi de poursuivre encore sur nos dernières réalisations avant d’évoquer le présent qui intéresse, je le sens bien, le plus grand nombre. Nous avons également renoué d’importants contacts avec le rugby international. Nous avons retrouvé notre place légitime au sein de la Fédération Européenne. Nos amis Australiens, Néo-Zélandais savent à nouveau qu’ils peuvent compter sur nous pour dynamiser notre sport à l’international. J’ai rencontré la présidente de la Fédération Marocaine.  Je l’ai assurée de mon profond soutien et je me félicite de savoir que cette fédération vient de rejoindre les instances internationales. J’entretiens les meilleurs rapports avec d’autres fédérations africaines. Notre développement passe également par la francophonie, de nombreux pays à travers le monde parle la même langue que nous, essayons de partager notre passion autour de notre langue en commun. Enfin, avant de passer au présent, je tenais absolument à remercier les 23 personnes qui partagent le Comité Directeur à mes côtés pour les féliciter du travail accompli ces dernières semaines.

Le Président Luc Lacoste (à gauche), Guillaume Lepers Maire de Villeneuve-sur-Lot et Patrick MAURI Co-président Villeneuve XIII.

L’investissement, à marche forcée, est très significatif. Les sujets sont complexes et le manque de temps nous amènent à prendre rapidement des décisions. Nous devons également tenir compte de nos habitudes, des conditions nouvelles de communication « en distanciel » et de nos caractères bien trempés différents. Nous avons su avec “intelligence” résoudre ces obstacles. La solidarité cimente notre groupe. Patrick PEDRAZZANI en est une parfaite illustration. Seul élu d’une liste différente, il a intégré tout naturellement notre mouvement et participe activement à l’ensemble de nos prises de décisions. Patrick fait partie du Bureau Exécutif et je suis heureux de sa présence active. Je suis fier de notre engagement. Tout comme je me félicite de celui des quelques permanents de notre institution qui ont su gérer avec professionnalisme la transition entre les deux gouvernances. Dans tous les secteurs, ils ont assuré ! »

Votre technique de communication semble surprendre, il avait été question d’une conférence de presse. Pourquoi avez-vous renoncé ?

Luc LACOSTE: « Effectivement, vous avez raison. Il y a quelques jours, pendant l’audit conduit par Gilles Dumas, j’ai proposé l’idée de rendre public nos conclusions, notre décision par la voie d’une conférence de presse . Pour être totalement transparent, mon entourage fédéral n’était pas très chaud pour plusieurs raisons : Le choix de la période, les préoccupations sanitaires, le télescopage des informations avec nos amis du XV en plein (….) tournoi, l’absence de compétitions mais également la nécessité d’organiser dans l’urgence une rencontre préparatoire pour les Dragons Catalans avant leur deuxième rendez-vous avec le TO . Le choix d’une sélection Elite 1 était évident . Encore fallait-il sélectionner les joueurs…. nous avons donc avancé nos nominations pour permettre à nos nouveaux cadres de travailler en toute transparence . Le communiqué de presse s’imposait alors. A ce sujet, je suis vraiment désolé d’avoir contrarié certains journalistes proches de notre environnement. Vous savez désormais pourquoi nous avons finalement opté pour un communiqué de presse.

Retour s’il vous plait sur l’actualité la plus récente et notamment sur le contenu principal de votre communiqué : les modifications dans l’encadrement des différentes équipes de France.

Luc LACOSTE : «Dans quelques mois, nos équipes de France A masculine, féminine et XIII Fauteuil disputeront une Coupe du Monde en Angleterre (23 octobre au 25 novembre 2021). C’est une aventure exceptionnelle qui conditionnera indiscutablement la politique que nous entendons mener ces quatre prochaines années. Cette Coupe du Monde, nous allons l’assumer et je le revendique, quand bien même nous sommes en place depuis peu de temps. A cet effet, après un audit précis et circonstancié, nous avons décidé d’effectuer quelques ajustements. Je sais qu’en pareil cas le ressenti n’est pas le même pour tous. Ceux qui nous quittent sont amers et ceux qui nous rejoignent trépignent d’impatience. Nos choix ne sont pas partisans. Ils sont guidés par un désir d’équilibre, de complémentarité et d’ambition.

Nous avons mis en place de nouveaux tandems qui souhaitaient travailler ensemble. Je suis ravi de reconstituer l’équipe Frayssinous – Robinson. Ces deux garçons, de la même génération, ont partagé de très nombreuses aventures professionnelles et amicales. L’un comme l’autre, forts de leurs parcours respectifs, donneront à nos équipes masculines le souffle nécessaire pour atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés. Ils seront accompagnés dans leur démarche par David COLLADO qui, partout où il est passé, n’a laissé que de bons souvenirs. Il fera un excellent manager général des équipes masculines.
Cote féminines, laissez moi vous dressez le tableau. L’équation n’est pas simple et lors de la Coupe du monde, les adversaires annoncées sont redoutables. Même s’il est difficile de se préparer actuellement, car les championnats sont à l’arrêt, nous avons donc imaginé des ajustements pour insuffler un esprit nouveau avec une femme formidable, manager des féminines, au passé sportif et professionnel indiscutable, Lise M’FOUDI. Nous proposons également un quatuor masculin expérimenté : Vincent BALOUP, entraineur, Rachid AMRAOUI, entraineur adjoint, Jérôme DE AZEVEDO (cadre technique) et Éric ANSELME, international français au parcours sportif incroyable. Je suis persuadé que nos féminines trouveront dans ce nouveau cadre les ressorts nécessaires pour rattraper le temps égaré dans les contraintes sanitaires et serviront de moteur pour recruter de nouvelles coéquipières partout en France. Enfin, notre troisième équipe engagée, la fierté de notre fédération : le XIII Fauteuil tentera de conserver son double titre mondial. Coté encadrement , les résultats sont suffisamment significatifs pour ne pas devoir faire plus qu’un petit ajustement. Nous renouvelons notre confiance à cette belle équipe.

 

Merci pour ce large commentaire de la situation actuelle, permettez-nous une dernière question plus personnelle. Après deux mois d’exercice, comment vivez-vous cette nouvelle aventure ?

Luc LACOSTE : « Je suis un optimiste de nature. La réponse sera donc simple : bien, je vis bien cette nouvelle période de ma vie sportive. En revanche, je ne vous cache pas que l’ampleur de la tâche est supérieure à ce que j’imaginais. L’outil fédéral a vraiment besoin d’être reconstruit, les contacts avec toutes les instances nationales et internationales ont besoin d’être renouées aussi, pour l’aura de notre sport, tant en France qu’à l’extérieur. Pour grandir il faut se faire entendre et nos revenus grandiront alors. Refermé sur nous-même dans notre seul monde, alors le XIII n’attirera pas. Il faut accepter de s’ouvrir. C’est sur ce terrain que le monde du treize a besoin de progresser au fond de lui : Accepter de s’ouvrir, accepter de changer….
La transition entre les deux équipes d’élus a été inexistante si ce n’est au travers de quelques dossiers posés sur la table ou d’une clé USB. Rajoutez une bonne dose de COVID et vous comprendrez que notre envie de réussir nécessite un surplus d’enthousiasme. Soyez, soyons rassurés si besoin, nous n’en manquons pas. Et vous verrez que, les Coupes du Monde approchant, un immense élan populaire gagnera nos territoires pour encourager nos trois équipes engagées dans la compétition. Ce moment venu, les rancœurs, les aigreurs de la veille cesseront et le monde treiziste revendiquera dans son ensemble l’appartenance à notre fédération que nous avons en partage. La FFRXIII ne nous appartient pas, elle n’appartient pas plus aux équipes précédentes, elle est uniquement et indivisiblement la propriété de tous nos licenciés. »

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire