Accueil » A la une » Niu, tombeur des Lions avec le Tonga

Niu, tombeur des Lions avec le Tonga

Niu, tombeur des Lions avec le Tonga

TONGA – GRANDE-BRETAGNE 14-6

Mi-temps 12-0

9 420 spectateurs au Waikato Stadium d’Hamilton (NZ)

Tonga : 2 essais Michael Jennings (29), Sione Katoa (40), 2 T et 1 pénalité (64) Taukeiaho.

GB : 1 essai Bateman (69), 1 T Widdop.

Il n’a que 18 ans, et sans le forfait de Ata Hingano, blessé à l’épaule cette semaine à l’entraînement, il n’aurait pas eu l’occasion de briller sous le maillot du Tonga, ce samedi face aux Lions.

Fanitesi Niu, l’arrière de Souths Logan Magpies, club filial de Brisbane Broncos, est une découverte qui ne saurait rester sans lendemain.

La NRL pourrait en effet ouvrir ses bras à celui qui, au poste de demi-de-mêlée, a activement participé à la victoire des joueurs de Kristian Woolf.

Un coach visiblement conquis : “Sur l’insistance de plusieurs de ses coéquipiers lors de la World Cup 9’s, nous l’avons invité à suivre la préparation de l’équipe, suite à ses performances au cours du tournoi de Parramatta. Il a été formidable, contre les Britanniques, et son avenir est indiscutablement en NRL”.

Avec le gamin, et un super Michael Jennings, le Tonga a séduit, notamment en défense, face à des Lions ayant perdu Luke Thompson au bout de douze minutes (côtes), puis Oliver Gildart (épaule) à l’heure de jeu .

“Deux joueurs qui pourraient être indisponibles pour le reste de la tournée”, a déploré Wayne Bennett, qui n’a que les performances de Jermaine McGillvary, Tom Burgess, Alex Walmsley, et John Bateman, comme sujet de satisfaction, au soir de ce premier match, avant le rendez-vous du 2 novembre à l’Eden Park d’Auckland, avec les Kiwis. Un match couplé avec Australie – Tonga, tout aussi prometteur.

“Contre la Grande-Bretagne, l’équipe a montré sa force de caractère”, a pour sa part déclaré Woolf, le futur coach de St Helens.

Ce sera une autre histoire contre les Kangourous, qui ont fait appel à Radley et Gutherson, tombeurs de la France vendredi, mais sait-on jamais ?

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire