Accueil » A la une » Palau sort de justesse du jeu…

Palau sort de justesse du jeu…

Merbah, Doutres, Jimenez : c’est fini pour eux, mais ils ont tout donné.

Et un concurrent de moins pour Albi et Saint-Gaudens ! Battu de peu par Limoux, Palau sort en effet du jeu, sauf impensable retournement de situation d’ici la fin – proche – de la phase de classement.

 Les Audois, de leur côté, sont pratiquement assurés de terminer dans les deux premiers, après une rude bataille livrée au stade Georges-Vaills. Infirmerie compieusement garnie oblige, ils se présentait à Palau avec le junior Brice Pena à l’arrière, le pilier de Villegailhenc-Aragon Maxime Banquet sur le banc, mais le retour aux affaire de Mickaël Murcia constituait une garantie, et ce dernier a conduit intelligemment la barque rouge et noire, au moment où celle-ci tanguait dangereusement.

Comme en première période, où Limoux, cohésion abîmée par les changements liés aux diverses blessures, éprouvait des difficultés à poser son jeu. Avec, certes, une aubaine, quand Maxime Scimone rendait le ballon sur en avant, Mathieu Mayans servant victorieusement Maxime Herold sur la chaîne suivante, mais déjà Palau montrait les dents.

Le genou de Barbaza

A l’image de Jordan Boudebza, qui sollicitait Rémy Marginet (qui part mardi pour Newcastle afin de terminer la saison avec les Thunder de League One britannique), lequel embellissait le mouvement en direction de Léandre Torrès. Le capitaine des Broncos était refoulé de l’en but visiteur, mais sur le tenu qui suivait la balle circulait jusqu’à Jordi Jimenez, au moment où, en face, Paul Barbaza quittait définitivement les siens, le genou droit mal en point (5è).

Puis Marginet était au départ et à l’arrivée d’une action somptueuse (10-4), peu avant de voir Daymeric Pelo stoppé sur l’en but catalan. Dans la foulée, Allan Torreilles, Mayans, travaillaient au service de Pena, qui n’était pas loin d’atteindre son but (19è), puis Pelo bousculait deux défenseurs, et Limoux recollait (10-10).

Le perçant de Doutres

Pas pour longtemps, car Amine Miloudi alertait le transperceur Alexandre Doutres, lequel se montrait bientôt aussi tranchant pour terminer une superbe initiative de Karim Madani et, surtout, Amine Miloudi. 18-10, c’était mieux dans le tableau, mais une pénalité sifflée contre Scimone faisait le bonheur de Torreilles, qui feintait la passe avant d’aller réduire la marque. Miloudi jouait plus tard les passeurs décisifs au profit de François Thérésin, et à 24-16 la mi-temps était la bienvenue, côté limouxin, d’autant plus qu’un en avant venait de priver Thérésin d’un doublé, et peut-être bien de la victoire.

Car dès la reprise, Limoux retrouvait des couleurs : sautée de Murcia pour Jérémy Guiraud, essai de Romain Péault, puis une mésentente entre Arthur Gonzalez-Trique et Pelo empêchait les Blanquetiers de faire mousser un peu plus le score. Après un louable effort de Joel Edwards, Paulos Latu n’était pas loin de faire sauter le bouchon de la défense catalane, mais il fallait attendre le numéro de Super Sylvain Teixido, amusant la galerie sur trente-cinq mètres avant de fixer vers Murcia, pour voir les Rouge et Noir passer devant(26-24), eux qui n’avaient plus mené au planchot depuis la deuxième minute de ce duel palpitant, et parfois décousu.

Le lob de Miloudi

 Un rasant de Torreilles était exploité par Valentin Yesa, faisant monter le thermomètre à 32, mais si Palau faiblissait, Miloudi réussissait à lober la défense adverse à son profit, ramenant la marque à 30-32. Puis Pelo, comme Edwards, échouaient en force, en face Jimenez se signalait par un contre saisissant de soixante mètres, Anthony Carrère par un festival de souplesse semant la zizanie chez les plaqueurs audois, puis un essai, superbement construit, souriait à Jimenez.

De moins deux, Palau passait ainsi à plus deux (34-32), mais on ne sortait pas de ce jeu de yo-yo car Edwards mettait Paulos Latu sur la rampe de lancement : 36-34 pour Limoux, puis 42, avec un ultime essai de Mickaël Rouch, consécutif à un en avant de Marginet.

Palau avait résisté, mais pas suffisamment pour faire tomber un champion en titre qui a un urgent besoin de souffler. La venue de Toulouse Broncos, dimanche prochain, le lui permettra probablement.

LA FICHE TECHNIQUE

PALAU – LIMOUX 34-42

Mi-temps 24-16

Terrain bon, temps chaud et ensoleillé, absence de vent

Palau : 7 essais Jimenez (5, 62), Marginet (7), Doutres (23, 30), Thérésin (37), A. Miloudi (57), 3 T Marginet (7, 37, 57).

Limoux : 8 essais Herold (2), D. Pelo (20), Torreilles (32), Romain Péault (41), Murcia (50), Yesa (54), Latu (65), Rouch (70), 5 T Murcia (20, 32, 50, 54, 70).

PALAU : A. Miloudi – Jimenez, Carrère, Doutres, Thérésin – (o) Marginet, (m) Merbah – Nietche Corones, Jordan Boudebza, M. Scimone – Torrès, Calegari – K. Madani.

Sont entrés en jeu De Oliveira, Lardot, Robin Cordoba, Benhamimed.

LIMOUX : B. Pena – R. Péault, Guiraud, garrouste, Latu – (o) Torreilles, (m) Mircia – D. Pelo, F. Bousquet, Barbaza – Herold, Edwards – Rouch.

Sont entrés S. Teixido, Yesa, M. Banquet, Gonzalez-Trique.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire