Accueil » A la une » St Estève XIII Catalan : Cavalier seul au grand galop

St Estève XIII Catalan : Cavalier seul au grand galop

Lézignan, contraint de faire le dos rond en attendant les retours de Damien Cardace (dans deux semaines), Walid-Emir Bouregba (trois semaines) et Yoan Tisseyre (qui pourrait finalement éviter une opération des sinus), n’a pas existé, samedi, face à des Catalans sur un nuage, qui n’ont plus perdu depuis le mois de février (à Lézignan, justement). Et on voit mal, pour l’heure en tout cas, qui à part Limoux sera capable de les priver du titre de champion.

En attendant, la démonstration de force a été implacable, sans Mickaël Goudemand, qui a effectué le déplacement à Newcastle pour parer l’éventuel forfait de Jason Baitieri, mais avec Jordan Flovie continuant de prendre ses jambes à son cou (il talonne désormais son coéquipier blessé, Thomas Ambert, au classement des marqueurs d’essai (16 contre 17),  une charnière Joan Guasch – Lucas Albert en or, et des avants pimpants.

Malgré les efforts de Jarred Blanke, qui cherche toujours à passer les bras, Romain Mencarini, un bon soldat, Cyril Stacul, égal à lui-même, Eloi Pélissier, qui s’est beaucoup démené, le FCL n’a jamais inquiété son hôte.

Lequel a enfilé les essais comme des perles : Alexis Meresta-Doucet derrière un tenu, Jordan Flovie bénéficiant d’une immense passe de Lucas Albert, Vincent Duport au relais de Jordan Flovie, Paul Séguier, royalement servi par Joan Guasch, et doublé de Jordan Flovie, chemin déblayé par Meresta et Ugo Perez. Soit un point par minute, ou presque, au moment de rentrer une première fois au vestiaire.

Pour Lézignan, la moindre erreur n’avait pas pardonné, surtout les réceptions ratées par Bernard Gregorius et l’ailier junior Dorian Gouzy, alors qu’à l’inverse Antoine Noguera, le manager des Sang et Or, avait relevé la première faute de ses poulains à la… 37è minute.

Le repos ne changeait en aucune manière la donne, avec un essai de Séguier en force, un autre d’Arnaud Bartès, joliment lancé. Entre-temps, un coup de pied rasant de Maxime Benausse avait trouvé preneur chez Stacul, et ce n’était qu’un feu de paille, puisque bientôt. Guasch s’offrait une courtée trouée en soutien de Lucas Albert, avant de fixer au profit de Benjamin Vergniol.

Saloty Mendy terminait ce magnifique travail collectif à quatre minutes de la sirène. Lézignan, qui avait échoué d’un rien par Greorius et Stacul, en deuxième période, a désormais pour objectif, afin de conserver sa troisième place au classement, d’aller gagner à Albi. Et ce n’est pas faire injure aux Tarnais de dire que l’opposition ne sera pas la même…

LA FICHE TECHNIQUE

ST ESTEVE XIII CATALAN – LEZIGNAN 54-6

Mi-temps 36-0

Arbitre : M. Delarose. Temps doux et ensoleillé, vent faible.

ST ESTEVE XIII CATALAN : 9 essais Meresta-Doucet (6), J. Flovie (16, 26), Duport (17), Séguier (23, 39), Bartès (62), B. Vergniol (68), Saloty Mendy (77), 9 transformations Guasch (7) et Jouffret (2).

LEZIGNAN : 1 essai Stacul (44), 1 transformation M. Benausse.

Cartons jaunes :

A Saint-Estève XIII Catalan : Séguier (51) ; à Lézignan : M. Benausse (51), V. Ferret (60).

 SAINT-ESTÈVE  XIII CATALAN : Jouffret –  F. Flovie, Pala, Duport, J. Flovie – (o) Lu. Albert, (m) J. Guasch – Saloty Mendy, Meresta-Doucet, Bartès – B. Vergniol, Perez – Th. Margalet.

Sont entrés en jeu : M. Da Costa, Séguier, Belmas, Franck Maria.

LÉZIGNAN : V. Ferret – Sarda, Stacul, Gregorius, Gouzy –  (o) S. Grandjean, (m) M. Benausse – P. Nègre, John Boudebza, Mencarini – Amila, Lilian Albert – Tort.

Sont entrés : Tualima, Blanke, Pélissir, Ors.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire