Accueil » Actualité Elite » Elite 1 » Toulouse attend sa bête noire, Halifax

Toulouse attend sa bête noire, Halifax

HALIFAX2

Terminer en beauté : l’objectif est de taille, pour le TO, sachant que son futur adversaire dans le Tournoi franco-britannique (samedi 2 juin à 16h, au stade Arnauné), n’est autre que l’actuel leader du Championship, Halifax.

Demi-finalistes en 2011, les “Blue Sox” comptent 19 points (dont 1 de bonus) après 8 journées de championnat, et un goal-average (+120) nettement supérieur à celui de leurs poursuivants, Batley (18 pts, +60, 3 pts de bonus), Featherstone (18 pts, +3, pas de bonus), Sheffield (17 pts, +70, 2 pts de bonus) et Leigh (16 pts, +74, 1 pt de bonus).

Reste que les hommes de Karl Harrison ne sont pas invincibles. Batley, chez lui, en a fait la démonstration dimanche dernier (victoire 23-16), même si outre-Manche la récente déculottée (12-60, le 6 mai) enregistrée à domicile par Featherstone, a impressionné plus d’un observateur, Halifax ayant inscrit ce jour-là la bagatelle de dix essais (trois de Ross Divorty, deux de Adam Robinson, les autres signés Craig Ashall, Paul Handforth, Anthony Thackeray, Rob Worrincy, Wayne Reittie), tous transformés par l’ailier Lee Paterson.

Luke Ambler en tête de liste

Ce vendredi soir, “Fax” recevra Swinton, le 8è, et aura ainsi l’occasion de gommer les quelques imperfections qui sont apparues à Batley, où le point de bonus a cependant récompensé les efforts d’une équipe handicapée par le carton jaune infligé à l’ailier Wayne Reittie en première mi-temps, et ayant marqué autant d’essais (trois, par Sean Penkywicz, Lee Paterson, Dane Manning) que les Bulldogs, lesquels doivent leur victoire à la réussite de leur buteur Gareth Moore (10 points).

Mais les Toulousains sont mieux placés que personne pour savoir que l’opposition sera de toute première qualité, le 2 juin, pour avoir affronté trois saisons durant cet adversaire comptant dans ses rangs quelques joueurs rompus aux rudes joutes de la Super League (comme le pilier de Leeds, Luke Ambler, prêté jusqu’au terme de la saison, le demi d’ouverture Anthony Thackeray, un ancien de Hull FC et de Castleford, le demi-de-mêlée Paul Handforth, qui a fait un temps le bonheur de Castleford et de Wakefield, l’ex-pilier papou de Hull KR, Makali Aizue, le très polyvalent talonneur Craig Ashall, passé par St Helens, le chevronné pilier Iain Morrison, qui a usé de sa puissance physique à Huddersfield et à Hull KR, l’ailier de couleur Paul White, qui a laissé un bon souvenir à Wakefield comme à Salford, l’ailier Rob Worrincy, qui a défendu les couleurs des London Broncos, de Castleford et de Hull FC).

6 à 1 pour Halifax

La balance 2011 est en faveur de “Fax”, vainqueur du TO 44-28, en Championship, le 30 juillet au Shay Stadium, et 36-26 à Toulouse le 9 avril en quart de finale de la Northern Rail Cup, après avoir été battu 12-26 le 12 mars au stade Arnauné (Championship), alors qu’en 2010 Halifax s’était imposé 38-24 le 21 août à Toulouse, 50-6 le 5 avril au Shay.

Enfin, en 2009, Halifax avait battu le TO 34-18 le 5 septembre en Angleterre, et 54-16 le 18 juillet en Haute-Garonne.

6 à 1 pour Halifax : si après cela le TO ne sait pas à quoi s’attendre…

Mais le succès toulousain glané en mars de l’année dernière est là pour rappeler que rien n’est jamais écrit à l’avance. Et c’est sur ce même terrain des minimes que le TO cherchera à clôturer par une victoire, une saison 2011-2012 exempte de trophées, mais pas de promesses…

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire