Accueil » A la une » Villegailhenc de peu, Ferrals et Baho plus largement

Villegailhenc de peu, Ferrals et Baho plus largement

VILLEGAILHENC-ARAGON – SALON 26-24

Mi-temps : 16-12.

Arbitre Christophe Grandjean.

Villegailhenc-Aragon : 5 essais Percheron (4, 44), Limongi (17), K. Tisseyre (33),  Aït Ouaret (60), 3 transformations Limongi.

Salon : 4 essais Jourdan (23), Bertho (25), Lamotte (76), Nicosia (79), 4 transformations  Bertho.

Cartons jaunes au VARL : Bergeron (20), Ait Ouaret (47).

VARL : K. Tisseyre, Th. Aït Ouaret, Delgado, Makisi, L. Aït Ouaret, (o) Doutre, (m) Limongi – Montero, Percheron, Delarosa – Monclus, Reffle – Loïc Banquet.

Sont entrés en jeu Maxime Banquet, Tiquet, Monnic, Nicol.

SALON : Nicosia, Lamotte, Alexandre Barrau, J. Bertho, Liberge, (o) Benjamin Jourdan, (m) Serre – Naji, Théo Jourdan, Isoird – Baudry, Anthony Reynaud – Baptiste Jourdan.

Sont entrés Meynier, Amraoui.

Lorsqu’à la 44è minute du match Sia Makisi délivra une passe décisive à Dorian Percheron, les Audois, jusque-là accrochés par les coriaces et véloces Provençaux, pensaient sans doute avoir fait le plus dur, car menant 22-12.

D’autant plus qu’Aït-Ouaret creusait un peu plus l’écart à l’heure de jeu. Mais le VARL tremblait néanmoins jusqu’au bout, encaissant coup sur coup, sur la fin, un essai de Jonathan Lamotte, et un autre du slalomeur de service, Clément Nicosia.

La mise au repos de Teli Pelo, Ty Pau, Vinnie Anderson, Greg Mazard et Valentin Marot, avait failli coûter cher aux locaux.

Ferrals a remporté un derby audois de grande qualité

FERRALS – VILLENEUVE-MINERVOIS 32-12

Mitemps : 14-8.

Arbitre M. Albafouille.

Ferrals : 6 essais Bouregba (5, 21), Boukhers (36) Estébanez (58), Deleigne (78), Grandjean (80), 3 transformations Verdale (21), Estébanez (58), Dumontet (80), 1 pénalité Estebanez (51).

Villeneuve-Minervois : 2 essais Traquini (29), Reffre (74), 1 transformation (29) et 1 pénalité (12) Reffre.

Cartons jaunes :

A Ferrals : Morais (73); à Villeneuve : Zine (73).

FERRALS : Caussinus, Baptisat, Paoli, Deleigne, Boukhers, (o) Estébanez, (m) E. Sans – Bouregba, Verdale, Ti. Grandjean – Lézina, Perramond – Bigat.

Sont entrés Dumontet, Morais, Lelong, W. Arnaud.

VILLENEUVE : Second, Durou, Belkacemi, Belkonière, Shafaï, (o) Reffre, (m) Laaras – Lounnas, Jyed, Bemba – Reye,  El Jaghmati – Zine.

Sont entrés Traquini, Behar, Martinez, De Souza.

Ferrals, un peu plus physique, et Villeneuve, un peu plus joueur, parfois trop, ont régalé le public de Lagrasse, la réserve de Lézignan s’appuyant sur l’efficacité de sa défense pour battre celle de Carcassonne, plus maladroite ballon en mains.

Emir-Walid Bouregba jouait de sa puissance pour inscrire le premier essai de ce match de belle tenue. Puis il récidivait, placé à l’intérieur d’Andrew Bigat. Mais, en face, Romaric Bemba se fendait d’un offload pour envoyer Traquini en dame, et il fallait une passe en or de Paoli à Samuel Boukhers pour voir l’équipe des Corbières atteindre la pause avec un viatique de six points.

Et à l’heure de jeu, Estebanez enfonçait le clou suite à un une-deux avec Anthony Deleigne. C’en était alors définitivement terminé des chances de victoire des visiteurs.

 

BAHO – ENTRAIGUES 46-18

Mi-temps : 34-0.

Arbitre : Jordi Crespo.

Baho : 8 essais Payan (3), Foncillas (9, 24), K. Belkhiri (20, 68), Dauliac (28, 70), Bretones (37), 6 transformations K. Belkihri.

Entraigues : 3 essais Fontane (49), Cordonnery (55), Malleterre  (77), 3 transformations Malleterre.

Carton jaune à Entraigues : Cartier (62).

BAHO : Foncillas, V. Pagès, Laffite, Mekkaoui, Payan, (o) Vilanova, (m) K. Belkhir – Rieux , Dauliac, Palomo – Maxime Guasch, Batlle – Martinez.

Sont entrés Oliger, Bretones, Yildirim, Llantia.

A la mi-temps, le mal était fait pour des visiteurs archi-dominés, la technique des Catalans ayant fait des ravages dans leurs rangs. Salon se consolera seulement du fait qu’il a inscrit un essai de plus que son hôte, après la pause.

Sébastien Payan, de retour après six mois d’abstinence sur blessure, donnait rapidement le ton à ce duel trop déséquilibré, marqué notamment par la grosse présence de Djibril Dauliac.

 

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire