Accueil » A la une » Vincent Duport : terminus en gare de Lézignan !

Vincent Duport : terminus en gare de Lézignan !

Vincent Duport au regret de ne pas accompagner son ami Jamal Fakir, cette saison à Lézignan.

Le 21 novembre, Vincent Duport a consulté un chirurgien à Bordeaux, concernant une hernie cervicale, située entre la C6 et la C7, qui le faisait souffrir depuis déjà plusieurs mois. Si le médecin a estimé qu’il n’y avait pas lieu d’opérer, il n’en a pas moins vivement déconseillé à l’ancien Dragon Catalan la pratique du rugby.

“La hernie est très grosse, certes elle ne touche pas la colonne vértébrale, mais le chirurgien m’a expliqué que le risque serait élevé en continuant à jouer, les impacts sur la nuque devant être évités”, nous a confié Vincent, lequel a ainsi fait part de sa décision aux co-présidents du FC Lézignan.

La sagesse l’a donc emporté, même si “Vince” se faisait un plaisir de porter les couleurs du club des Corbières, cette saison.

“Je souhaitais stopper ma carrière professionnelle, et renouer avec le rugby plaisir, tout en apportant aux Lézignanais mon expérience de la Super League, être un guide pour les plus jeunes”, souligne celui qui se faisait aussi une joie de jouer à nouveau avec ses anciens coéquipiers chez les Dragons, Cyril Stacul et Jamal Fakir.

“Je les avais rencontrés avant de prendre ma décision de rallier le FCL. “Stac”, c’est un ami qui a toujours le sourire aux lèvres, et sur le terrain, c’est un grand. Son engagement physique est de chaque instant, en plus il possède la vista, c’est encore aujourd’hui un des meilleurs joueurs en Elite, et de standing international. Même quand son équipe prend l’eau, lui ne faiblit jamais. “Jaja”, de son côté, connait le rugby comme sa poche. Il n’a pas joué la saison dernière et il s’est entraîné dur afin de redevenir compétitif”.

Vincent suivra donc de plus loin qu’il ne l’espérait, le parcours en Elite de ses amis, au sein d’un groupe qu’il juge “complet, solide”.

Les regrets sont là, mais en pareille circonstance, la prudence prévaut, et le Catalan d’adoption se consacrera désormais à 100% aux 1200 adhérents de la florissante salle de sport familiale, à Ille-sur-Têt.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire