Accueil » Actualité Internationale » Super League » 2015, invasion de Frenchies en Super League et Championship

2015, invasion de Frenchies en Super League et Championship

Avec un effectif de joueurs français frôlant les 60 % au sein du contingent total des perpignanais, les Dragons Catalans disposent fort logiquement du titre de bastion officiel des Frenchies évoluant au plus haut niveau européen. Avec un co-capitanat franco-français composé de Rémi Casty et Greg Mounis plus un trio d’entraîneurs aux deux tiers gaulois, la France du XIII implante depuis 1996 et 2006 d’importants jalons outre-frontières qui lui valent à nouveau reconnaissance et respect, y compris en hémisphère sud.

Mais le rugby à XIII bien de chez nous propulse également quelques tonitruantes pépites nationales en Albion. Pour ne citer qu’eux, Jérôme Guisset (à Warrington et Wigan) et Sylvain Houles (à Huddersfield, Londres, Dewsbury, Wakefield) ont jadis ouvert la voie à nos Théo ou Kévin d’aujourd’hui.

La saison 2015 des championnats issus de la RFL (Fédération anglaise de Rugby League) promet d’ores et déjà une explosion tricolore inédite avec la présence de pas moins de 21 joueurs en Super League et Championship.

Kévin Larroyer, 2e ligne à Hull KR. Porte le n°11.

Kevin_Larroyer_0480-235x300

 On ne présente plus ce 2e ligne de 25 ans formé au Toulouse Olympique XIII et à St Gaudens. Après 2 saisons chez les Dracs il se voit prêté à Hull KR et y restera après avoir réalisé une saison 2014 de premier ordre le maintenant au cœur du système Chester.

Malheureusement, un dévastateur match amical va priver notre international des premières sorties de son team en Super League 2015. Suite à un choc survenu dans les premiers instants de la rencontre, Kévin sortira pour se voir diagnostiquer une fracture de la pommette qui l’écartera de compétition pour environ 8 semaines. La petite histoire se soldera par une épaisse défaite pour les Robins de Kévin qui s’inclineront 40 à 0 à Warrington quelques jours après avoir vaincu leurs compatriotes du Hull FC dans le cadre de la préparation.

Théo Fages, demi de mêlée à Salford Red Devils. Porte le n°14.

Theo-Fages-Salford-Red-Devils-2014_3088884Théo s’est déjà fait un nom depuis ses exploits sur les pelouses les plus prestigieuses de la Super League. Arrivé à Salford en 2011 et désormais pièce incontournable des Red Devils de Iestyn Harris, le mondialiste de 2013 ne cesse de progresser au contact de gabarits expérimentés comme Rangi Chase.

En 2014, le demi de mêlée issu de Pia a su tenter et prendre sa chance à chacune de ses 19 apparitions, trouvant même l’insolence de marquer 7 essais sur l’ensemble de la saison. Il ne faudra quitter Théo Fages des yeux sous aucun prétexte en 2015, la progression du robuste jeune catalan risque de connaître un nouveau pas de géant.

 –

Mickaël Simon, pilier à Wakefield Wildcats. Porte le n°16.

Mika Simon

 Les fans des Dragons Catalans se réjouiront de retrouver Mickaël sous de nouvelles couleurs plus félines.

Repéré en 2009 par les Dracs suite à d’excellentes performances au sein du XIII Limouxin, le pilier cathare de 27 ans a choisi de rejoindre l’Angleterre en 2015 avec l’intention de gagner du temps de jeu sous la houlette de James Webster.

Le Carcassonnais n’a toutefois pas fait seul la route menant à Wakefield, Lopini Paea évoluera lui aussi au même poste chez les Wildcats à compter de cette saison. Mais il faudra déployer bien des talents pour détrôner Nick Scruton et l’Australien Scott Anderson.

 –

John Boudebza, talonneur à Hull KR. Porte le n°24

John_Boudebza_0657-235x300

On attend beaucoup de ce nouveau venu sur les terrains de la Super League. International prédisposé au haut niveau, le fils de Hadj (pilier international de St Estève) a plus qu’un sérieux pedigree à offrir à ses nouveaux coéquipiers. Passé par les plus formateurs des clubs catalans (St Estève, XIII Catalan, UTC, Pia) il brillera deux saisons à Lézignan avant de rejoindre les rangs des Rovers pour la saison à venir.

John a d’ores et déjà tapé dans l’œil de son staff chez les Robins mais il devra, pour se mesurer au gratin de l’hémisphère nord, se montrer plus obstiné que Keal Carlile et Connor Robinson, les deux autres talonneurs de Chris Chester.

 –

Dragons Catalans

DracsDésormais détenteur du n°1 de l’arrière titulaire, Morgan Escaré a vu tour à tour ses concurrents au même poste faiblir face à tant de talent et d’énergie. Plusieurs fois au sommet du classement des meilleurs marqueurs d’essais en 2014, le Salséen pourrait devenir dès cette saison un des grands noms de la Super League.

L’annonce du retour de Rémi Casty au sein de l’unique escouade française de la SL a mis tout le monde d’accord sur son statut d’excellente nouvelle. Emblématique pilier formé à Lézignan, La Caste nous revient sous le maillot n°10 après avoir porté haut nos couleurs chez les Tricolors de Sydney comme premier Français à évoluer en NRL. Lingot sur le freginat (les avertis comprendront), Rémi retrouvera également son rôle de capitaine aux côtés de Greg Mounis.

« Captain Greg » est aux Dragons Catalans ce qu’Albert Bueno est au GB Stadium : une indétrônable, fidèle et loyale figure aussi symbolique qu’indispensable au bouillon catalan. La maturité du discret Grégory Mounis le met en position de choix pour partager le capitanat avec Rémi Casty.

Autre dévoué acteur de l’aventure Dracs, Thomas Bosc se voit cette année retirer le n°6 au profit d’un talent pur qu’il se devait d’accueillir de belle manière. Fort est à parier qu’un simple maillot (le n°14) n’émaillera en rien le talent et la constance de Bosco, classé 7e des botteurs de la SL en 2014

Ses détours par le Northern England l’ont finalement ramené sur ses terres voici deux ans au grand détriment de ses nombreux supporters anglais. Olivier Elima conserve son maillot floqué du n°8, une garantie de voir ses adversaires trembler à la seule idée d’affronter un chevronné capitaine de France XIII.

Ailier à la mode Frayssinous, Vincent Duport a su relever le défi de l’aile au pied levé. Un pied chanceux qui lui permettra de se servir pour quelques essais inoubliables au cours de la Super League ’14 et qui lui vaut aujourd’hui de pouvoir porter le n°2. À n’en pas douter, Vince devrait encore nous épater.

Homme providentiel des fins de périodes et remplaçant de choix de Ian Henderson, Éloi Pelissier voit renouvelée la confiance de son staff. Talonneur incontournable du système Frayssinous/Guisset, notamment pour ses coups d’éclat ravageurs dès les premiers instants de ses apparitions, Éloi conserve son n°16.

Jason Baitieri n’aura pourtant pas démérité en 2014, lui qui s’était hissé au 4e rang des meilleurs plaqueurs catalans et qui avait partagé avec Greg Mounis le rôle de capitaine des Dracs. Jason portera cette saison le n°24 des Dragons Catalans, ce qui à coup sûr ne l’empêchera pas de laisser des souvenirs dans quelques « ribs » anglais.

Benjamin Garcia ne cesse de convaincre depuis son retour d’Australie où, en formation, il aura certainement bénéficié des excellents conseils de Laurent Garnier. Rude plaqueur et opiniâtre fonceur, Benja fera son bonhomme de chemin sous le n°18.

Désormais indiscutables compléments au groupe de Laurent Frayssinous, Mathias Pala, Damien Cardace, Antoni Maria et Julian Bousquet auront en 2015 de maintes occasions de faire parler talent et puissance. De même que les Baby Dracs Joan Guasch et Gadwin Springer que l’on risque de revoir en SL cette année.

 –

Jean-Philippe Baile, 2e ligne et centre à Bradford Bulls (Kingstone Press Championship)

JPh.Baile

Le mondialiste de 2008 et 2013 n’a pas dit son dernier mot et entend bien soutenir son nouveau club pour qu’il retrouve le plus haut niveau du rugby à XIII du nord de l’équateur. À 27 ans et après 6 années sous les couleurs catalanes, l’international aux origines audoises a choisi l’option anglaise au sein d’une institution majeure et historique du treizisme.

Il faut croire que Bradford Bulls a l’intention de faire un passage aussi bref que tonitruant en Championship. En attestent la mobilisation de joueurs restés au chevet des bovidés et la teneur des rencontres préparatoires contre Castelford et Leeds.

 –

William Barthau, demi de mêlée à London Broncos (Kingstone Press Championship)

william-barthau

 Le demi de mêlée international a lui aussi souhaité s’assurer que la pelouse était plus verte et plus drue en terres anglaises. Avec un contrat de 2 ans signé avec le club londonien des Broncos, William devrait prendre part plus d’une fois aux débats visant à voir le club de la capitale retrouver la Super League.

D’ores et déjà assuré de la confiance de Joe Grima, le demi de mêlée tricolore se remet actuellement d’une blessure au genou survenue en octobre dernier en Irlande lors du Championnat Européen.

 Tehora Dutenu

Partager cet article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Laisser un commentaire