Accueil » A la une » 3 questions à Laurent Dupuy, Co-entraîneur de l’équipe de France XIII Fauteuil

3 questions à Laurent Dupuy, Co-entraîneur de l’équipe de France XIII Fauteuil

Laurent, la nouvelle équipe dirigeante de la FFR XIII a souhaité reconduire le staff de l’équipe de France XIII fauteuil, un message fort ?!

“Oui dans le sens où cela valide le travail effectué avec ce staff depuis 2017 !
Quelques ajustements au niveau des rôles de certains ont été souhaités. Cela n’a posé de problème à personne car l’idée première c’est d’être au service de cette équipe de France.”

L’équipe de France double championne du monde – ©Justine REY

En tant que Co-Entraineur de l’équipe de France quels seront les premiers chantiers à l’aube la coupe du monde 2021 ?

“Nous sommes comme beaucoup dépendant de la situation sanitaire. A ce jour, la priorité est d’abord de pouvoir se réunir à nouveau, de faire un état des lieux sur le physique des uns et des autres , sur la motivation, sur le niveau technique. Les joueurs n’ont pas jouer depuis 1 an. Pas de championnat cette saison.  C’est une situation inédite et insolite qu’il nous faut gérer. Nous avions ciblé une préparation avec une phase  finale de préparation à partir de mi-août 2021 jusqu’à la semaine précédente la Coupe du monde pour monter en intensité. On va essayer de maintenir cette phase en l’état mais disons qu’il nous faut partir d’une feuille blanche au regard de la saison sportive . Nous avions quand même défini les contours d’un groupe d’une vingtaine de joueurs susceptibles de faire partie de l’aventure 2021. On partira de cette base là.”

Le Covid a particulièrement impacté la pratique de notre sport. Comment vos joueurs se préparent malgré les restrictions sanitaires et comment gardez vous le contact avec eux ?!

“Les joueurs reconnus au statut de haut niveau font partie des publics prioritaires autorisés à pouvoir continuer à s’entraîner mais bien que double championne du monde, l’équipe de France XIII Fauteuil n’est pas reconnu par le ministère de tutelle comme une pratique de haut-niveau car nous ne possédons pas encore assez de pratiquants  sur notre territoire national ni à l’international.

De même le public porteur de handicap est prioritaire mais nos équipes et notre pratique se veut Handi-valides donc quid des personnes valides ? Certaines équipes ont la possibilité de “rouler” alors que d’autres se voient par leurs municipalités interdites d’accès aux gymnases au nom du principe de précaution.

Rien n’est simple ! Ni pour les décideurs ni pour les usagers ! On fait confiance à nos joueurs sur leur capacité à s’entretenir physiquement de manière individuelle. On espère que le fait d’entamer la phrase finale de préparation permettra aux meilleurs profils de se dessiner pour composer le groupe final qui s’est donné comme objectif de ne pas faire moins bien que leurs prédécesseurs. Un objectif de cette ampleur ne se déclare pas si il n’est pas assumé. Ceci dit nous savons que nous allons jouer en Angleterre et très certainement face aux anglais . Il faudra donc que nous soyons 1,5 meilleurs qu’eux pour y arriver !”

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire