Les coups durs font partie de la préparation de toute équipe, avant un match, mais en dépit de la valeur du Catalan Arthur Nunez, son absence ne constituera aucunement un frein aux ambitions tricolores, mardi (17h30, en direct sur FFR 13 TV) à Port Barcarès, face à England Youth.

“Il s’est fait une petite luxation acromio-claviculaire, samedi lors de la première séance d’entraînement, et il est dès lors forfait, mais nous ne manquons pas d’avants de qualité au sein du groupe”,


Romain Khedimi, un des deux rescapés, avec Alan Baby, de la campagne 2017, espère que l’heure de la revanche a sonné.

explique Florent Tost, le manager d’une sélection rassemblée depuis samedi au lycée Sabatier de Carcassonne, l’hôtel des Bleus à Port Barcarès étant actuellement indisponible en raison de l’Electrobeach Music Festival (12-14 juillet), qui rassemble chaque été plusieurs dizaines de milliers de spectateurs dans la station balnéaire catalane.

Ce sera notamment aux piliers François Dorce Hantz et Mathieu Drouard de jouer, au sein d’un pack qui s’avancera fort de sa mobilité et de sa saine agressivité, autour du troisième ligne Romain Khedimi, et l’équipe qui sera choisie ce soir par le staff des Bleuets mettra de toute façon toutes les chances de son côté pour tenter de signer un exploit.

Florent Tost en est en effet le premier convaincu : “Tant lors des séances terrain que lundi pour le travail de lutte et de muscu, l’enthousiasme des joueurs était visible. Ils sont réellement investis, recherchent la perfection, peaufinent les détails, ce qui promet un duel haut en couleur, mardi”.

Une confrontation d’autant plus spectaculaire que les Anglais s’appuient sur le même staff technique que la saison passée, lequel ne faisait pas, comme auparavant, de la destruction systématique son cheval de bataille.

“Les années précédentes, c’était d’abord la force athlétique qui primait, au sein d’England Youth, or la saison passée le jeu pratiqué était similaire au nôtre, avec alternance de jeu direct et d’évitement”, note Florent Tost.

Avec des joueurs qui, de chaque côté, aspirent à jouer dans les espaces, nul doute que le public ne boudera pas son plaisir.

Et mardi soir, quel que soit le résultat, il sera temps de songer au deuxième test, programmé vendredi à 18h00, toujours au stade de la mer de Port Barcarès.

Et, cette fois, les responsables des Bleuets travailleront sur du concret. “L’analyse vidéo sera privilégiée entre les deux tests”, assure d’ailleurs Patrick Limongi, l’entraîneur d’une équipe résolue          à faire mieux encore qu’en 2017 (défaites 34-24 et 36-6, en Angleterre).