Le champion d’abord, le vainqueur de la Coupe ensuite… Notre consoeur Judith Soula, rédactrice en chef des sports à viàOccitanie, a débuté la tournée des popotes treizistes, cette semaine à Saint-Estève, et c’est toujours accompagnée d’un caméraman qu’elle se rendra en suivant à Palau et Carcassonne. En totale immersion, au point que Frédéric Camel, le co-entraîneur des Aigles de la Cité, portera un micro lors de l’entraînement de son équipe.

Le coup d’envoi de la saison d’Elite 1 n’est donc pas encore donné que, déjà, la chaîne est au travail, sous la houlette de cette ancienne journaliste de France 3, L’Equipe TV et Canal +, qui animera la saison treiziste sur l’antenne, huit mois durant.

“Notre but est de proposer au public des émotions fortes et positives, et nous visiterons les huit clubs d’Elite 1 de notre territoire (ndlr : la chaîne est visible sur la TNT, canal 31 pour Montpellier et Toulouse, Canal 33 pour le Gard et les Pyrénées-Orientales, de même que partout en France sur les Box, canal 30), et via ce partenariat de trois ans avec la FFR XIII, nous diffuserons notamment des images exclusives des coulisses”, expliquait mardi soir au siège de L’Indépendant, à Perpignan, la PDG de viàOccitanie, Sabine Torrès.

Accompagnée notamment de Christophe Musset, fondateur de Vià Groupe (22 chaînes locales), et Thierry Crouzet, directeur éditorial de viàOccitanie, elle a évoqué les valeurs communes de la chaîne et du rugby à XIII, “engagement, respect, enthousiasme, esprit d’initiative”, au moment de signer, aux côtés du président Marc Palanques, ce contrat de partenariat de trois ans, qui porte cette saison sur dix-sept matchs, mais pas seulement.

Aux cinq rencontres du Magique Week-End, les 16 et 17 novembre à Carcassonne, aux sept finales de championnat (Elite 1 et 2, féminines, XIII Fauteuil, U19) et de Coupe (Lord Derby, Luc Nitard), aux cinq autres matchs dans la saison, à choisir selon l’actualité du moment (France – Angleterre féminin en cas de match retour ?, XIII du Président contre Dragons et/ou TO ?, matchs importants d’Elite 1), se grefferont en effet divers formats courts (quatre minutes), entre portraits de joueurs, chroniques sur l’histoire du XIII, ses règles du jeu, reportages au sein des clubs, magazines sur les initiatives autour du rugby à XIII…

Quatre caméras, avec plans larges et serrés, ralentis, seront installées lors de chaque rencontre, toutes en direct, avec habillage en plateau (interviews des présidents et entraîneurs) pour le Magique Week-End et les finales, la production étant assurée par Festivisuel.

Un dispositif salué par le président Palanques, avant de parapher cette union inédite, une première en France : “Avec France Télévision et L’Equipe TV, nous devions nous contenter d’un coup, et nous avions besoin d’une vraie aventure avec un média TV, c’est pourquoi je me réjouis de cet accord historique”.

C’est en fait un feuilleton de huit mois qui est proposé par une chaîne gratuite (520 000 téléspectateurs potentiels sur l’Occitanie) qui était à la recherche d’un championnat libre de droits, quand la FFR XIII, elle, était en quête d’un diffuseur pour assurer la visibilité de sa compétition.

“La conjonction d’intérêts” dont parle Judith Soula est ainsi devenue réalité. Un mariage de passion célébré mardi à Perpignan, le voyage de noces débutant dans dix jours à Carcassonne.

Et dans la corbeille des mariés, une foule de cadeaux…