Accueil » Actualité Elite » Elite 1 » Albi RL XIII : Christophe Nadalin passe la main à Pierre Maynadier

Albi RL XIII : Christophe Nadalin passe la main à Pierre Maynadier

N’ayons pas la mémoire courte : le club de rugby à XIII d’Albi, revient de loin. Après avoir été contraint de déposer le bilan le 22 septembre 2008, Christophe Nadalin en a repris la présidence le 4 juillet 2012. Le budget de la première saison d’Albi XIII devenu par la force des choses Albi Rugby League, dépassait péniblement les 120 000 €. En se livrant à une présentation détaillée de ses 9 ans de présidence, Christophe Nadalin a permis de restituer le redressement spectaculaire et la croissance significative du club jusqu’à ce jour. Le mécénat était, au début de cette reprise, de 58 000 €: il a quasiment quadruplé. Les aides des collectivités territoriales (mairie, département, région), dépassent aujourd’hui le budget global de 2012. Les fonds associatifs déficitaires, sont désormais positifs.

L’évolution, en termes d’infrastructures, est énorme. “Notre siège était à l’Omeps, et nos réunions se tenaient à l’hôtel du Vigan. Nous avons déplacé le siège à Mazicou. Les vestiaires et les sièges des tribunes ont été refaits. Une salle de musculation a été aménagée. Un chapiteau nous permet de faire les réceptions ici. On devait aller auparavant sous le chapiteau de l’entrée du Stadium. Un prolongement couvert nous permet un service optimal les jours de match. La municipalité a également consenti à déménager le chalet bois qui nous sert de boutique et qui était dédié à l’équipe de volley féminin professionnelle aujourd’hui dissoute.”, témoigne le Président sortant.

On le voit, la liste de l’évolution du confort matériel du club est impressionnante, et si la mairie doit en être remerciée, le travail du président n’y est pas pour rien. Un président qui a également invité des hommes à qui le club doit beaucoup ; ils étaient là, chaleureusement remerciés par les applaudissements des participants : Una Lamelangi, David Collado et Eric Anselme. Bien d’autres choses encore : le retour en Elite 1 grâce à la finale gagnée contre Lescure à Montpellier en 2015, la victoire des juniors en Coupe de France en 2016, l’entente magnifique avec Lescure, pourtant réputée auparavant impossible. Christophe Nadalin peut passer la main le sentiment du devoir accompli à Pierre Maynadier, bien entouré et plein d’ambitions pour les saisons à venir !

Source : La Dépêche

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire