Accueil » Actualité Internationale » Coupe du Monde » Albi, Saint-Gaudens, Palau : les enseignements du Championnat à 9

Albi, Saint-Gaudens, Palau : les enseignements du Championnat à 9

Aucune d’entre elles ne s’est qualifiée pour les barrages d’accès aux demi-finales, mais il s’en est fallu de peu, et Albi, Saint-Gaudens, Palau, ont de toute façon retiré quelques enseignements du championnat de France de Rugby à 9, qui s’est déroulé samedi au Parc des Sports d’Avignon.

Un Tournoi dont l’organisation gagnerait à être mieux maîtrisée, à l’avenir, mais qui avait le mérite de rassembler, en un même lieu, les futures équipes du Championnat à XIII, et de servir de préparation à celles-ci, à deux semaines du coup d’envoi de la compétition, en Elite 1.

Gagnon, 16 ans et deux essais

“Le concept est intéressant, en début de saison, cette manifestation permettant aux participants de mettre l’accent sur la préparation physique”, note Eric Anselme, le coach albigeois ayant profité de l’occasion pour lancer dans le bain deux espoirs tarnais, le centre Lucas Gagnon, seulement 16 ans et pourtant auteur de deux essais, dont l’un de 80 mètres inscrit face à Saint-Estève – XIII Catalan, et Aubin Mailhé, d’à peine deux ans son aîné, et occupant le même poste sur le terrain.

Albi, battu à deux reprises (8-4 devant Lézignan, 16-4 contre Villeneuve sur Lot), vainqueur 16-12 des Dragons U23, et 20-8 de Saint-Gaudens, alignait quatre de ses neuf recrues de l’inter-saison, et était amputé de sept joueurs soit retenus par leurs obligations professionnelles, soit en bute à de légères blessures contractées dernièrement à l’entraînement.

Un club tarnais ayant décidé d’innover, en matière de formation des jeunes, comme l’explique son entraîneur : “Suite à notre récent stage d’observation à Leeds Rhinos, nous avons mis en place un protocole de formation consistant à calculer le pic de croissance des joueurs, dès la catégorie benjamins, lequel nous fournira de précieuses indications sur leur potentiel athlétique, pour savoir sur quel programme ensuite les diriger. En gros, avant le pic de croissance en question, qui intervient généralement à l’âge de 16 ou 17 ans, nous ferons travailler la vitesse aux jeunes, et ensuite la musculation”.

Un club qui s’apprête à disputer, le week-end prochain, un match amical contre Saint-Gaudens, pour sa part auteur de deux matchs nuls (Villeneuve sur Lot, 4-4, Lézignan, 12-12) et déplorant autant de revers (16-12 contre les Dragons U23, 20-8 face à Albi), ce qui satisfaisait Gilles Dumas,  nouvel entraîneur : “Nous sommes partis à 18 joueurs, les deux nuls ayant été obtenus avec l’équipe intrinsèquement la plus forte, mais deux fois sept minutes de jeu c’est forcément très court pour juger pleinement de la capacité des gars, surtout compte tenu du vent glacial qui soufflait samedi sur Avignon”.

Quemener et Bousquet en vue

Cyril Moliner, Cédric Sentenac, Thibault Marsand, Antoine Reveillon, et le policier Anthony Roux, un ailier, arrière ou centre formé à Saint-Gaudens et qui ces deux dernières années jouait à XV en région parisienne, où il était professionnellement affecté, étaient retenus par leur travail, mais Gilles Dumas a pu apprécier le comportement de deux recrues, “Quentin Quemener, un jeune pilier de 21 ans, sobre, efficace, conforme à ce qu’on connaissait de lui quand il avait quitté Saint-Gaudens, et l’autre pilier, le Toulousain Jean-Baptiste Bousquet, qui relevait tout juste de blessure, techniquement excellent mais qui doit se montrer plus agressif”, tout en déplorant la perte de deux joueurs, l’ailier Stan Troisne, claqué, et Ludovic Barate, qui évoluait en équipe réserve la saison passée, victime d’une entorse acromio-claviculaire.

Rien de tel à signaler du côté de Palau, victorieux de Limoux (14-12) et du Toulouse Olympique Broncos (14-10), battu par Avignon (20-6) et Carcassonne (16-10), quatrième de sa poule et privé d’une participation aux barrages en raison d’un gola-average défavorable.

De mieux en mieux pour Palau

“Le premier match, contre Avignon, motivé et mieux préparé, nous a surtout servi de mise en place concernant les bases du rugby à 9, mais j’ai cependant noté quelques actions intéressantes, nous sommes montés ensuite en puissance contre l’ASC, en nous efforçant de conserver davantage le ballon dans le but de moins nous fatiguer, la perte de munition étant très pénalisante, à 9, et nous avons plus tard perdu trois essais à deux contre Limoux, avant de remporter la dernière rencontre”, observe Olivier Elima, nouvel entraîneur d’une équipe composée seulement de treize joueurs.

“Parmi nos recrues, manquaient à l’appel Jordan Boudebza et François Thérésin, qui travaillent le samedi, Théo Lardot (ndlr : international U19 à l’automne dernier), qui souffre du dos et pour lequel nous ne souhaitions prendre aucun risque, Jordan Sigismeau, Arthur Bidault faisait également défaut, mais Sébastien Nietche Corones, Maxime Garcia, Nordine Sebea (ndlr : trois transfuges des Dragons Catalans U19 et U23), ont fait leurs débuts avec nous, et je me suis surtout appliqué à observer l’attitude des joueurs, suite à notre match amical disputé auparavant contre Saint-Estève – XIII Catalan, où le sérieux avait été de mise”.

Saint-Gaudens a fait de son mieux, samedi à Avignon
Crédit photo : Neko Grouch
Le groupe de Palau samedi à Avignon
Le jeune Aubin Mailhé lancé dans le grand bain par Eric Anselme
Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire