Accueil » Compétitions » Coupes de France » Coupe Lord Derby – France » Aurélien Cologni L’interview

Aurélien Cologni L’interview

L’entraîneur de Lézignan analyse avec lucidité les raisons de la défaite des siens, dimanche dernier en finale de la Coupe Lord Derby.

A partir de quel moment du match avez-vous senti venir le vent de la défaite ?

“J’ai surtout rapidement senti, suite à la sortie définitive sur blessure de Ben Pomeroy, et à l’essai de Windy Buche, parfaitement valable, mais refusé, que nous n’étions pas dans les mêmes dispositions que d’habitude, en matière de technique et de mental. Les joueurs sont devenus nerveux, éprouvant des difficultés à se calmer, mais ceci dit Carcassonne a été propre en défense, et a conduit son affaire intelligemment.”

Pour autant, le score aurait pu s’inverser, en toute fin de rencontre ?

“En effet, je savais que nous réagirions, et il ne s’en est pas fallu de beaucoup pour que nous l’emportions, mais le réveil a été trop tardif.”

Qu’est-ce qui n’a pas fonctionné comme espéré ?

“Notre jeu était trop stéréotypé, avec peu de prises de risques, ce qui ne nous ressemble pas. Sauf sur la fin, quand les gars ont lâché les chevaux. Nous sommes tous fautifs, y compris le staff, car sans doute avons-nous laissé trop de liberté aux joueurs, concernant la gestion des émotions.”

Comment comptez-vous remettre la machine à l’endroit ?

“Il ne faudra plus, notamment, prendre de raccourcis en défense, et nous allons faire en sorte de retrouver l’allant qui a été le nôtre tout au long de la saison.”

Sachant que vous avez laissé des plumes, dans l’histoire…

“Thibault Ancely a été touché aux côtes, Anthony Carrère s’est fait une déchirure au mollet, en plus du KO subi par Ben Pomeroy.”

Simon Grandjean, absent de la finale sur blessure, sera-t-il rétabli à temps ?

“Il est sur le chemin du retour.”

Quels Lézignanais ont été exempts de reproche ?

“Aucun, même si Damien Cardace a été fidèle à lui-même, en se montrant efficace dans les relances, mais en raison du jeu pratiqué il n’a été que peu utilisé. Sinon, Valentin Ferret a été sérieux sur les prises de balle.”

Citez-nous trois Carcassonnais déterminants, lors de cette finale…

“Bastien Escamilla a prouvé qu’il est un vrai leader, Jean-Philippe Baile a également été performant. Je note d’ailleurs que ces deux deuxièmes lignes ont su alterner le jeu direct et celui sur les extérieurs. Enfin, Hakim Miloudi a été décisif, comme d’ordinaire”.

Assisterez-vous au barrage d’accès aux demi-finales, dimanche, entre Saint-Estève – XIII Catalan et Albi ?

“Je ne sais pas encore, d’autant qu’en demi-finale Lézignan affrontera le vainqueur de l’autre barrage, et qu’en l’état actuel des choses l’important consiste à nous recentrer sur nous-mêmes, puisque nous sommes notre meilleur ennemi.”

Est-il difficile d’envisager une qualification des Tarnais ?

“Rien n’est écrit, on l’a bien vu à Avignon. Albi aura d’autant plus une carte à jouer que les Dragons déplorent actuellement un nombre important de blessés, et l’équipe réserve sera amputée de quelques-uns de ses joueurs habituels. Mais je parierai néanmoins sur une victoire des Catalans.”

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire