Accueil » Actualité Elite » Elite 1 » Avignon n’a pas fait le poids

Avignon n’a pas fait le poids

SOA-Lezignan-MWE2012

Premier duel de haut vol dans lors de ce Magic Week-end. Lézignan et Avignon, deux équipes demi-finalistes la saison passée, deux équipes en reconstruction cette année. Destins croisés, ambitions également. Aurélien Cologni et Renaud Guigue ne s’y tromperont sûrement pas cette saison en faisant confiance aux jeunes joueurs du cru, s’appuyant sur leur fougue et leur enthousiasme. Cette première rencontre en fut la confirmation puisque d’entrée de jeu, malgré de nombreuses fautes des deux côtés, le bras de fer annoncé Audois et Vauclusiens tint toutes ses promesses.

Lézignan fait sensation

Ce sont les Lézignanais qui plantent les premières brindilles en acculant les Avignonnais dans leur camp. Le pilier tongien Fifita alerte une première fois les coéquipiers de Joris Bissière (11ème) sans effet. Il récidive ensuite par une longue passe pour Michau qui joue à merveille le deux contre un qui lui est proposé en donnant à Piquemal qui inscrit le premier essai de la partie (17ème). Action sensiblement identique deux minutes plus tard entre Michau et Duggan, l’arrière australien se faisant bien évidemment une joie de filer sous les perches pour confirmer le bon début de rencontre des siens (19ème). Malgré le danger permanent qui plane sur leur tête, les Bisons sortent la tête de l’eau malgré tout et commencent à faire jeu égal avec les Audois, réveillés par le départ fracassant des hommes d’Aurélien Cologni. Malheureusement, Duggan auteur d’une très bonne lecture du système défensif des Avignonnais envoyait Christophe Calégari dans l’intervalle pour le troisième essai des « Vert et Blanc » juste avant la mi-temps. (37ème). Tony Gigot passe une pénalité sur la corne qui ne change que peu de choses au score, le jeu rapide et explosif proposé par les Lézignanais semble faire son effet, au moins lors des quarante premières minutes…

Avignon trop tendre

Au retour des vestiaires, un bon quart d’heure de vaillance avignonnaise laisse le score inchangé au tableau d’affichage jusqu’à ce que Yoan Tisseyre ne fasse parler la poudre en prenant seul le trou, échappant à la vigilance de l’avant-garde de la cité des Papes (55ème). La sensation du match est venue de la recrue estivale du « Feuceuleu. » David Fifita a largement contribué à la victoire audoise, progressant à chaque impact avec trois ou quatre Vauclusiens sur le dos, libérant parfois même lorsqu’il le pouvait le cuir à partenaires. Les Avignonnais profitaient pendant une bonne dizaine de minutes d’un temps fort sans pour autant bonifier leur domination. Et alors que le match commençait à perdre de son intensité avec une baisse de régime palpable des deux côtés, le jeune junior Maxime Benausse s’infiltrait dans la défense visiteuse en suivant le coup de pied astucieux délivré par Nathan Wynn (70ème). Durandal sauvait la mise côté avignonnais après une superbe percée de l’international junior Joris Bissière (75ème) avant que Tisseyre en bon capitaine n’inscrive un doublé et mette un terme aux souffrances des Bisons. Avignon malgré n’aura pas réussi à combler son manque de densité physique par sa vaillance et sa combativité au Moulin ce samedi, Lézignan était trop fort.

Fiche technique :

Samedi 22 septembre 2012 au stade du Moulin à Lézignan-Corbières, Lézignan bat Avignon 32 à 8 (Mi-temps 16 à 2 pour Lézignan). Temps ensoleillé, pelouse impeccable. Arbitra M. Vincent assisté de MM. Rastoul et Canac.

Evolution du score : 4-0, 10-0, 16-0, 16-2, 22-2, 28-2, 28-8, 32-8.

Avignon

1 essai Durandal (75’)

1 transformation Gigot (76’) et 1 pénalité Gigot (40’)

Lézignan 

6 essais Piquemal (17’), Duggan (19’), Calégari (37’), Tisseyre (55’, 80’), Benausse (70’)

4 transformations : Wynn (20’, 38’, 56’, 71’)

Avignon : Gaillard – Ruh ; Khattabi ; Clément ; Ghanem – Meads (o) ; Bissière (m) (c) – Tamghart ; Nasso ; Pelo – Pourret ; Wood – Gigot. Sont entrés en jeu : Armani, Durandal, Genin, Roupain.

Lézignan : Duggan – Piquemal ; Michau ; Calégari ; Poggi – Wynn (o) ; Carrère (m) – Clottes ; Boudebza ; Griffi – Ratier ; Tisseyre (c) – Lignères. Sont entrés en jeu : Nègre, Tribillac, Fifita, Benausse.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire