Accueil » A la une » Baho et Joan Guasch gagnent en tremblant

Baho et Joan Guasch gagnent en tremblant

Joan Guasch content d’évoluer en compagnie de son frère Maxime, dimanche à Baho.

Le chèque de 1 100 euros remis par les dirigeants de Baho à ceux de Villegailhenc-Aragon, lors de la réception d’après-match, fut le meilleur moment de l’après-midi.

Car sur le terrain, si l’entraide n’était pas non plus absente, ce n’était pas le cas de l’adresse. Restait la bonne volonté, quelques mises au poing sanctionnées par une valse de cartons, et un maximum de suspense.

Les visiteurs profitèrent rapidement de la surprenante fébrilité de leurs hôtes, ballon en mains. Douglas Gauvin, Quentin Nicol, Greg Delarosa, déplacèrent alertement le jeu, et au bout Vinnie Anderson ne se faisait pas prier pour plonger déjà les Geckos dans le doute.

En suivant, Antoine Gau marquait à son tour, mais en deux temps, essai donc refusé.

En face, Nabil Roumli était le premier dangereux, Djibril Dauliac et Joan Guasch (appelé en renfort suite au forfait de Kamel Belkhiri sur blessure) effectuaient un travail remarquable au profit de Rachid Mekkaoui, mais cela n’allait pas plus loin que les bonnes intentions, et un essai était refusé à Romain Mencarini pour en avant (32è).

Et il fallait un ballon perdu par les Audois à quinze mètres de leur en but pour voir Dauliac profiter de l’aubaine. 6-6, mais bientôt 6-10, car Valentin Marot et Ludovic Renu confectionnait un mouvement classique conclu par Robin Durou.

Heureusement encore que dans les arrêts de jeu de ce premier acte, un habile renversement de Joan Guasch ouvrait à Maxence Sabathier le chemin de l’essai.

Tout était ainsi à refaire à la pause, et c’était le VARL qui se mettait en évidence le premier : Marot, Pelo et Anderson, s’appliquaient dans l’exécution, et Gau terminait le travail.

Cinq minutes plus tard (48è), Baho était rejeté à dix longueurs derrière, suite à une hésitation de Mathias Pala sous ses poteaux, Marot étant du coup récompensé de son petit coup de pied pour lui-même.

C’est alors que les Geckos se mirent en tête de réagir, Jordan Routya applatissant en coin, puis Dauliac, Romain Maury, accomplissant un superbe labeur au profit de Charly Bey.

20-20, séquence cartons rouges, avec une deuxième bagarre générale bien plus désolante que la première, Joan Guasch finissant par débloquer la situation en alertant finement Mekkaoui, lancé plein pot.

Si quelques essais furent plus que correctement construits, les deux équipes devront penser, à l’avenir, à marquer sur leurs temps forts.

BAHO – VARL 26-20

Mi-temps 10-10

Arbitre Mohamed Drizza

Temps frais et ensoleillé, absence de vent, terrain bon

Baho : 5 essais Dj. Dauliac (35), Dabathier (40+4), Routya (50), Bey (53), Mekkaoui (70), 3 T Joan Guasch (35, 53, 70).

VARL : 4 essais V. Anderson (5), Surou (39), Gau (43), Marot (48), 2 T Marot (5, 48), 1 pénalité Marot (2).

Cartons jaunes : Brahimi (Baho) à la 2è, Teli Pelo (VARL) à la 30è.

Cartons rouges : Delarosa (VARL) à la 63è, Makisi (VARL) à la 65è, Mencarini (Baho) à la 65è.

BAHO : Pala – Tichadou, V. Pagès, Bitigri, Routya – (o) R. Maury, (m) J. Guasch – Brahimi, Burghoffer, M. Da Costa – Roumli, Bey – M. Guasch.

Sont entrés en jeu Mencarini, Sabathier, Dj. Dauliac, Mekkaoui.

VARL : Gauvin – K. Tisseyre, Gau, Renu, Durou – (o) V. Anderson, (m) Marot – Delarosa, Nicol, Montero – Makisi, Teli Pelo – Percheron.

Sont entrés Chaumond, V. Monclus, B. Tiquet, Puyal.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire