Accueil Actualité Internationale

Actualité Internationale

Dragons Catalans : les quarts de finale de la Challenge Cup face à Salford

Les Dragons affrontent Salford vendredi 18 septembre dans le cadre des quarts de finale de la Challenge Cup. Les partenaires de Rémi Casty viseront une qualification pour le dernier carré de la compétition.

Les Dragons, qui auraient dû recevoir à domicile, se déplaceront finalement en Angleterre comme lors du tour précédent pour évoluer sur terrain neutre et à huis-clos. Le match aura lieu au Totally Wicked Stadium de St Helens, coup d’envoi à 19h.

Pour se qualifier en quarts de finale de Challenge Cup, le club catalan s’est défait de Wakefield le 22 août dernier sur le score de 36 à 24. En Super League, les Dragons Catalans se classent à la 5ème place après la défaite subie face à Wigan samedi dernier pour leur retour à Brutus. De son côté, les Red Devils de Salford sont actuellement 9ème du championnat avec seulement 2 victoires en 9 matchs.

Les dernières infos

Le staff, toujours privé de David Mead et Tom Davies, enregistre les retours de Sam Moa, Micky McIlorum et Josh Drinkwater.

Voici les 21 joueurs retenus par Steve McNamara

Les confrontations précédentes

Le rapport de force entre les deux équipes est très équilibré. Les Dragons ont remporté 16 matchs sur 30 disputés face à Salford. Le 7 mars dernier, les deux équipes s’étaient affrontées à Brutus et les partenaires de Rémi Casty l’avaient emporté 30-14 avant l’arrêt de la Super League pour cause de Covid-19.

Face à face en Super League (29 matchs) :

15 victoires pour les Dragons Catalans

1 match nul

13 victoires pour Salford Red Devils

Face à face en Challenge Cup (1 match) :

1 victoire pour les Dragons Catalans

Les 5 derniers matchs :

20.05.18 | Salford Red Devils 12 – 26 Dragons Catalans | St James’ Park

21.07.18 | Dragons Catalans 44 – 10 Salford Red Devils | Stade Gilbert Brutus

09.03.19 | Dragons Catalans 0 – 46 Salford Red Devils | Stade Gilbert Brutus

21.07.19 | Salford Red Devils 40 – 14 Dragons Catalans | AJ Bell Stadium

07.03.20 | Dragons Catalans 30 – 14 Salford Red Devils | Stade Gilbert Brutus

Covid-19 : Super League, les nouvelles mesures pour terminer la saison

Le Conseil d’Administration de la RFL a validé un certain nombre de changements concernant le calendrier, le classement du Championnat et le Salary Cap suite à des discussions avec le Conseil d’Administration de la Super League et les clubs.

Calendrier / Classement

Pour la première fois depuis l’introduction de la Super League en 1996, le classement final sera déterminé au pourcentage de matchs gagnés, compte tenu de la possibilité que les clubs ne soient pas être en mesure de disputer le même nombre de matchs à la fin de la saison régulière.

Ces changements entrent en vigueur immédiatement et ont un effet immédiat sur le classement de la Super League. Les Dragons sont aujourd’hui leaders du Championnat.

A la fin de la saison régulière, le club avec le pourcentage de victoires le plus élevé sera leader et le club avec le pourcentage le plus faible à la dernière place du Championnat. Le pourcentage se calcule de la manière suivante : Nombre de matchs gagnés divisé par le nombre de matchs joués multiplié par 100.

Si deux clubs ont un pourcentage identique, leur place au classement serait déterminée par le pourcentage de points inscrits. Ce calcul s’effectue de la manière suivante : Nombre de points inscrits divisé par le nombre de points encaissés multiplié par 100.

Pour se qualifier pour les Play-offs, une équipe doit avoir joué un minimum de 15 matchs, même si elle termine dans le Top 4 à l’issue de la saison régulière. Cette règle pourra être réexaminée si 4 ou plus d’équipes n’ont pas atteint ce chiffre de 15 matchs disputés.

Le seuil pour le report d’un match est fixé à l’indisponibilité de 7 joueurs ou plus parmi les 25 joueurs enregistrés dans le Squad en raison d’un test positif au Covid-19.

Suite au report d’une rencontre, la première option sera de la reprogrammer sur l’une des fenêtres consacrées dans le calendrier aux matchs reportés. Si les deux clubs n’ont pas le même nombre de dates disponibles, le match ne sera pas reprogrammé.

Fenêtres accordées aux reports

17/20 Septembre (Pour les clubs non qualifiés pour les Quarts de Finales de la Challenge Cup)

3 Octobre (Pour les clubs non qualifiés pour les Demi-Finales de la Challenge Cup)

18/19 Octobre (Pour les clubs non qualifiés pour la Finale de la Challenge Cup)

1er et 2 Novembre

Fin de l’aventure Olympienne pour Clément BOYER

Le Toulouse Olympique et le pilier international français Clément BOYER se séparent après 8 saisons passées ensemble.

Clément BOYER quitte le TO © Charlotte STRICANE

Débarqué au TO à 18 ans pour intégrer le Centre de Formation toulousain, le tarnais a progressivement franchi les étapes jusqu’à s’installer en équipe professionnelle, où il a participé à tous les succès du club lors de la dernière décennie, en France (championnat de France 2014 et 2015, Coupe de France 2014) et en Angleterre (League One Leader Shield 2016, Championship Shield 2017).

Appelé régulièrement en équipe de France depuis 2014, il aura disputé 163 matchs sous le maillot Olympien, pour 27 essais inscrits. 

Un grand merci à Clément pour avoir aidé le club à arriver où il en est aujourd’hui et bonne chance pour la suite de sa carrière.

Clément BOYER : « Après 8 années au sein du club, je suis assez triste de quitter le Toulouse Olympique et le projet de monter en Super League mais personnellement, j’avais besoin d’un nouveau challenge. Je souhaite tout le meilleur au TO, que l’équipe atteigne son objectif de promotion à l’étage supérieur. A bientôt. » 

Bernard SARRAZAIN, Président du TO XIII : « Clément fait partie des joueurs qui ont posé les bases de notre projet vers la Super League. Un grand merci à lui pour tout ce qu’il a apporté au TO, il sera toujours chez lui dans ce club. » 

Fiche technique :

Prénom : Clément – Nom : BOYER – Date de naissance : 27/07/1994 (25 ans) – Taille : 1m83 – Poids : 103 kg – Poste : Pilier – Statistiques en Equipe Première du TO : 163 matchs pour 27 essais

William BARTHAU met fin à sa carrière

Souhaitant se consacrer pleinement à sa reconversion professionnelle et à sa vie familiale, l’international français William BARTHAU a décidé de quitter le monde du rugby pro.

Une nouvelle vie se profile pour William BARTHAU © Bernard RIEU

Celui qui est originaire de Villeneuve-sur-Lot clôt donc un chapitre qui aura duré 13 ans, au cours duquel il aura pris part à plus de 200 matchs en club – dont 18 de Super League avec les Dragons Catalans puis les London Broncos – et 18 rencontres avec les Bleus, dont 2 Coupes du Monde (2013, 2017).

Arrivé pour la saison 2018 au TO en tant que demi, il a progressivement été repositionné au talon par Sylvain HOULES, où il a su rendre la confiance que son entraîneur avait placée en lui. Il a été l’un des joueurs les plus utilisés et les plus efficaces de l’effectif toulousain, comme en atteste son bilan : 50 matchs joués pour 20 essais inscrits. 

C’est un des joueurs les plus expérimentés du XIII français qui tire donc sa révérence et le Toulouse Olympique se félicite d’avoir pu compter William parmi ceux qui ont porté le maillot Olympien. Nous lui souhaitons plein de réussite pour sa “vie d’après”.

William BARTHAU : « C’est une décision qui a été très difficile à prendre. Je vais devoir l’accepter pour avancer car de belles choses m’attendent. Merci au Toulouse Olympique de m’avoir permis de continuer ma passion. Je souhaite au club du TO d’atteindre les objectifs qu’ils se fixera. Certains ont pris l’ascenseur pour la Super League, mais en prenant les escaliers on arrive plus solide. »

Bernard SARRAZAIN, Président du TO XIII : « C’est forcément une déception de perdre un joueur comme William, mais nous comprenons totalement son choix. Merci à lui pour ce qu’il a apporté au club ces dernières saisons, notre porte sera toujours ouverte, et je lui souhaite le meilleur pour la suite. » 

Fiche technique :

Prénom : William – Nom : BARTHAU – Date de naissance : 30/01/1990 (30 ans) – Taille : 1m79 – Poids : 88 kg – Poste : Talonneur, Demi – Statistiques en Equipe Première du TO : 50 matchs pour 20 essais

Agrément renouvelé pour le Centre de Formation du TO XIII

Le Centre de Formation Olympien a vu l’agrément du Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale, élément essentiel à son existence, renouvelé pour les 4 prochaines années.

Les pensionnaires du CF 2019/2020 et leur encadrement dans la salle des Illustres du Capitole © TO XIII

Malgré la situation particulière et inédite que le monde a traversée, le club Olympien s’est activé durant le confinement pour présenter le dossier de renouvellement de sa structure de formation auprès du Ministère chargé des sports, avec succès.

Il s’agit là du troisième renouvellement obtenu par le TO, qui a été le premier de rugby à XIII en France à avoir son Centre de Formation, en 2006. 

Cette saison 2019-2020, 12 stagiaires ont pu poursuivre leur formation scolaire, universitaire ou professionnelle tout en continuant le perfectionnement du rugby à XIII dans les rangs Olympiens. Trois d’entre eux font partie de l’effectif professionnel qui évolue en Championship (2ème division du championnat anglais) et quatre autres stagiaires ont participé à des rencontres avec l’équipe professionnelle au cours de la saison. Deux pensionnaires du Centre de Formation ont été capés avec l’Équipe de France U23 et cinq avec l’Équipe de France U19.

Ce renouvellement d’agrément vient logiquement récompenser le travail réalisé ces dernières années par Cindy DEZERABLE, et Didier PALUDETTO auparavant, ainsi que par tous les membres de l’association œuvrant au bon fonctionnement du Centre de Formation.

Le Toulouse Olympique XIII tient spécialement à remercier la Directrice Performance et Développement, Cindy DEZERABLE, pour son engagement, son professionnalisme et ses valeurs partagées au sein du Toulouse Olympique XIII. Madame DEZERABLE, qui est également spécialisée dans la sophrologie et la préparation mentale, poursuivra ses interventions au Centre de Formation. L’ensemble du club Olympien lui souhaite bonne chance pour la suite de sa carrière.

Ben REYNOLDS signe au Toulouse Olympique XIII

Le demi Anglais, Ben REYNOLDS, rejoint le Toulouse Olympique pour les 2 prochaines saisons.

En provenance des Leigh Centurions, où il a évolué la plus grande partie de sa carrière, Ben est un joueur complet, athlétique, technique et buteur. Avec plus de 120 matchs de haut niveau, dont un bon nombre en Super League, 41 essais et plus de 800 points inscrits, à seulement 26 ans, il a déjà beaucoup d’expérience, qui sera précieuse pour le TO en 2021.

Ben débarquera avec sa famille dans la Ville Rose courant octobre pour le début de la préparation de la saison.

Ben REYNOLDS : « Ma famille et moi sommes impatients de débuter cette nouvelle aventure. J’ai beaucoup entendu parler de Toulouse positivement et il me tarde que la nouvelle saison débute. Je veux donner mon maximum pour aider le Club à atteindre son objectif. »

Bernard SARRAZAIN, Président du TO XIII : « Le demi est un poste clé au rugby à XIII et c’était l’une des priorités de notre recrutement. Nous sommes très heureux d’avoir pu attirer un joueur du calibre de Ben, qui a montré un vrai désir de rejoindre notre club et notre projet. Il a un bagage technique complet et je suis convaincu qu’il va parfaitement s’intégrer. »

Fiche technique :

Prénom : Ben – Nom : REYNOLDS – Date de naissance : 15/01/1994 (26 ans) Taille : 1m85 – Poids : 90 kg – Poste : Demi

Parcours sportif :
2013-15 Castleford Tigers
2015-18 Leigh Centurions
2019 Wakefield Trinity
2019-20 Leigh Centurions

Treiziste de père en fils

Sportif de haut niveau, Sylvain Houlès, trente-neuf ans, est éleveur dans le Tarn et entraîneur de l’équipe de rugby du Toulouse olympique XIII.

Dans la vie de Sylvain Houlès, tout est question d’équilibre. D’un côté, sa passion du rugby à XIII, auquel il joue depuis l’âge de dix ans et qui l’a porté, il y a sept ans, à la tête d’une des principales équipes de France. De l’autre, les brebis qu’il élève avec son frère Xavier à Roumégoux, dans le Tarn, près de chez Bernard et Marie-Françoise…

Dans la vie de Sylvain Houlès, tout est question d’équilibre. D’un côté, sa passion du rugby à XIII, auquel il joue depuis l’âge de dix ans et qui l’a porté, il y a sept ans, à la tête d’une des principales équipes de France. De l’autre, les brebis qu’il élève avec son frère Xavier à Roumégoux, dans le Tarn, près de chez Bernard et Marie-Françoise, leurs parents, producteurs de lait de vache et fabricants de fromage.

Initié au ballon ovale par son père – « un bon joueur, dans sa jeunesse, du club Albi XIII » -, Sylvain a suivi un cursus sport-études qui l’a amené à pratiquer en équipe de France, puis en Angleterre, berceau de cette discipline. Là, ce sportif de haut niveau participe pendant cinq ans au prestigieux championnat de Super League. Mais il reste profondément attaché aux terres de son enfance. « Je suis né dans la ferme, confie-t-il. En Angleterre, la campagne me manquait. Lorsque nous partions en déplacement, je regardais les paysages et les moutons par la fenêtre du bus. J’aime la nature, je savais que j’allais y revenir. »

Entre Tarn et Angleterre

À trente et un ans, une fois la compétition terminée, Sylvain profite d’un break pour rentrer dans le Tarn, accompagné de Maude, son épouse londonienne. Ils y achètent, avec Xavier, une belle ferme suffisamment spacieuse pour y installer deux familles. L’exploitation étant cédée avec ses trois cents brebis lacaunes, les deux frères décident de garder le troupeau et apprennent le métier avec l’ancien propriétaire, heureux de leur passer la main.

« Rugby et brebis, deux passions avec lesquelles je jongle au quotidien. »

Mais Sylvain n’en avait pas terminé avec le rugby. Le sachant de retour dans la région, le club de Toulouse lui propose un poste d’entraîneur. Un rôle qu’il prend tellement à cœur que son équipe gagne, coup sur coup, championnat et coupe de France. Du jamais vu ! Les joueurs font des exploits. En 2016, ils accèdent à la troisième division anglaise puis, très vite, montent en deuxième, et parviennent en demi-finale l’année dernière. Le coach est à deux doigts de réaliser son rêve : participer à la Super League.

Cette double vie demande de la ténacité. En semaine, l’éleveur se lève à 6 heures pour traire ses brebis. Puis il déjeune avec Stella, six ans, avant de l’accompagner à l’école. Ensuite seulement, il roule vers Toulouse pour retrouver « les garçons » au stade. Entraînements, conseils, choix des joueurs pour le match du week-end… Sylvain est organisé et parvient à rentrer vers 17 heures pour la traite du soir. Un rythme qui s’accélère lorsque la saison sportive débute et qu’il accompagne l’équipe tous les quinze jours outre-Manche. Heureusement, à la maison, le soutien est total. Félix, douze ans, suit les traces de son père et de son grand-père au club de rugby d’Albi. Et il paraît que tous les repas de famille se terminent par un petit match dans le jardin, auquel Lucy, neuf ans, et Stella ne sont pas les dernières à participer !

Source : Florence Jacquemoud – La France Agricole

Latrell SCHAUMKEL, du muscle pour l’attaque du Toulouse Olympique XIII

Le Toulouse Olympique XIII amène de l’explosivité dans sa ligne d’attaque en signant Latrell SCHAUMKEL pour la saison prochaine.

Formé à Manly (Australie) et passé par les North Sydney Bears et les Newtown Jets, dans l’antichambre de la NRL (meilleur championnat de la planète), ce Néo-zélandais de 26 ans est arrivé en France il y a quelques mois pour évoluer dans le Championnat Elite. Au poste de centre, il a fini meilleur marqueur de la compétition avec 13 essais en seulement 11 matchs !

Polyvalent, pouvant également jouer à l’arrière et à l’aile, cet international des Iles Niue, dans le Pacifique, va apporter toute sa puissance et ses appuis à la formation de Sylvain HOULES, ce qui ne devrait pas déplaire au public du stade Ernest-Wallon.

Latrell SCHAUMKEL : « J’aimerais remercier le Toulouse Olympique de me donner l’opportunité de poursuivre l’évolution de ma carrière sportive. Je suis très excité et impatient à l’idée de rejoindre le Club. »

Bernard SARRAZAIN, Président du TO XIII : « Latrell est vif, rapide, puissant et possède des appuis de feu. C’est un redoutable finisseur qui va nous rendre encore plus dangereux offensivement. Par ailleurs, sa polyvalence nous permet de couvrir tous les postes derrière. »

Fiche technique :
Prénom : Latrell – Nom : SCHAUMKEL – Date de naissance : 22/07/1994 (26 ans)
Taille : 1m78 – Poids : 88 kg – Poste : Centre, arrière, ailier
Parcours sportif :
2012-14 Manly Sea Eagles
2015-17 North Sydney Bears
2018-19 Newtown Jets
2020 Villeneuve XIII
Sélections : Niue (5)

4 matchs de Super League, des Dragons Catalans à suivre sur l’Equipe

Le club des Dragons Catalans est heureux d’annoncer la diffusion de 4 matchs de Super League sur la chaîne l’Equipe cet été.

La Chaîne sportive en clair a en effet trouvé un accord avec Sky Sports, qui détient les droits de la compétition, pour la retransmission des matchs des Dragons Catalans au mois d’Août.

Et cela commence dès dimanche à 17h15 avec le match de reprise face à St Helens.

Si les audiences sont bonnes, ces 4 premiers matchs pourraient déboucher sur une série de matchs supplémentaires. C’est un vrai défi pour notre sport, alors nous comptons sur vous tous pour soutenir les Dragons Catalans et le Rugby à XIII !

La belle aventure continue pour César Rougé

En janvier 2020, César Rougé avait eu l’occasion (en compagnie de l’Albigeois Baptiste Fabre) de participer à un camp d’entraînement organisé par le Storm de Melbourne. Depuis quelques jours, le jeune demi limouxin vit un nouvel épisode fort de sa jeune carrière…
A son très jeune âge (il aura 18 ans le 3 octobre prochain), César Rougé a déjà connu de mémorables moments. Pour n’en citer qu’un, après qu’Allan Torreilles, titulaire du poste, se soit blessé contre Albi, il démarre en équipe première en décembre 2019. Et quel début : pour le derby face à Carcassonne XIII à Albert-Domec, il inscrit un essai et contribue ainsi à la victoire des Grizzlies (24 – 18). Plus récemment, il est contacté par le TO XIII pour venir terminer la saison de Championship (avant que celle-ci ne soit annulée) puis, début juillet, par Saint-Estève XIII Catalan afin de s’entraîner avec l’équipe évoluant en Championnat de France Elite.

César Rougé est très à l’aise ballon en mains…

Il est ensuite reçu par Steve McNamara (coach des Dragons Catalans), Alex Chan (leur directeur sportif) et Julien Touxagas (le manager de Saint-Estève XIII Catalan) qui lui proposent de prendre part aux entraînements des pensionnaires de la Super League. Mi-juillet, César se rend donc à Perpignan pour effectuer les tests nécessaires relatifs à la Covid-19 (« le club prend énormément de précautions vis-à-vis de cela. On dispose notamment de beaucoup d’espace pour se changer dans les vestiaires ») et, les résultats obtenus, est intégré au groupe catalan dès le lundi 19 juillet.

…et sait aussi se montrer impliqué en défense, comme ici face aux Broncos de Palau XIII (Photo Club).

Le stage se passe pour le mieux. César explique : « J’avais un peu d’appréhension avant d’entrer dans le stade. Steve McNamara m’a présenté aux joueurs. J’ai été très bien accueilli ». Chaque jour, César participe aux séances avec le groupe : « L’entraînement est très cadré. On commence par la motricité et la mobilité, l’activation et les étirements, d’abord en salle, puis sur le terrain. Cela nous permet de travailler en petits groupes avant la séance collective ». Quand Lucas Albert a quitté l’entraînement lors de l’opposition, le Limouxin se retrouve même face à la légende James Maloney (deux titres NRL, 14 matchs de State of Origin, trois sélections avec les Kangourous). De quoi continuer à emmagasiner une sacrée expérience pour poursuivre sa progression avant d’éventuellement se laisser tenter, si la Covid le permet, par une nouvelle aventure australienne chez les U19 des Sunshine Coast Falcons (Queensland Cup), de novembre 2020 à février 2021. Et pourquoi pas plus si affinités.

César arborant les couleurs des Dragons Catalans (Photo perso)

Partager un souvenir, une histoire