England Academy avait tout pour plaire

0

ENGLAND ACADEM 2013

Sublimés par le centre d’Huddersfield Jake Connor (auteur de trois essais), élu joueur du match et “exceptionnel à tous points de vue”, selon Laurent Dupuy, les Anglais ont frappé fort, trop fort, en début de match, samedi à La Réole, plombant ainsi les espoirs de victoire de leurs adversaires. “Ce trou de vingt minutes nous a été fatal”, regrette le sélectionneur du XIII de France des moins de 18 ans.
“Nous n’avons pas réussi à contrôler les tenus, face à des rivaux actuellement en pleine compétition, alors que certains Français n’avaient plus joué depuis un mois et demi. Le rythme imposé était pour eux trop élevé, mais passées ces vingt premières minutes, les Anglais ont logiquement baissé de pied, vu les efforts qu’ils avaient consenti jusque-là, et les Bleuets ont de leur côté eu une réaction salutaire, proposant du jeu.”

Boyer meilleur pilier de la deuxième mi-temps
En face, “plus grands et plus lourds”, les Anglais n’en ont pas moins de nouveau fait fort, après la pause, dans ce duel de haute tenue physique et technique, au cours duquel, peu expérimentés, les Français ont trouvé quelques raisons d’espérer, pour l’avenir.

“Nos essais ont été tactiquement et techniquement construits, les gars ont échoué à trois reprises à un mètre du but en raison d’un manque de physique, mais Alexis Meresta-Doucet et Louis Jouffret (ndlr : dont c’était la première sélection) se sont signalés à leur avantage une fois passé le terrible premier gros quart d’heure, Clément Boyer a été le meilleur pilier, les deux équipes confondues, l’espace de la seconde période, Ugo Perez, promu capitaine après la perte préjudiciable de Charles Bouzinac (ndlr : rupture des ligaments croisés du genou à la 35è minute), a déployé un maximum d’activité, Valentin Chanet a répondu à notre attente après avoir raté pour cause de blessures les deux rendez-vous précédents, Benjamin Jullien est également à créditer d’un bon match, bref, si nous avions la possibilité d’affronter plus souvent l’England Academy, nous serions à même de mieux rivaliser.”

Fages retenu par Salford
Animés d’un courage à toute épreuve, les Bleuets ont au moins eu le mérite de soutenir par moments la comparaison avec leurs adversaires.

“L’équipe alignée était de toute première qualité, preuve du respect que nous portent les Anglais”, précise encore Laurent Dupuy.

Reste à régler un problème de lucidité, que ses protégés ont payé cash, la moindre faute ayant été exploitée à merveille par leurs rivaux.

Mais ce n’est évidemment pas en trois jours de stage que les Français pouvaient espérer se hisser à la hauteur d’une formation composée de futurs joueurs de Super League, même si la blessure de Charles Bouzinac a constitué un lourd handicap, tout comme l’absence de Théo Fages, qui était d’accord pour honorer sa sélection, mais que son club, Salford, n’a pas souhaité libérer.
Le public, en tout cas, s’est montré ravi à la fois du spectacle proposé, et du soin apporté à l’organisation de l’événement par le club de la Réole.

ENGLAND ACADEMY : 9 essais Burgess, Connor (3), Hampshire (2), Minchella, Baldwinson, Austin, 8 transformations Hampshire.

FRANCE : 4 essais Madani, Wastjer, Chanet (2), Perez, 3 transformations Amine Miloudi.

 

JOUFFRE LOUIS

Louis Jouffret (ici lors de la demi-finale du championnat, au stade Brutus) honorait sa première sélection.

Photo RMD Agency

Le début du match fatal aux Bleuets

0

XIIIMOINS18 2013 

A l’image notamment de Charles Niès, Ugo Perez et Karim Madani, les Bleuets ont par moments rivalisé avec England Academy, ce samedi à La Réole, mais par moments seulement.
Et pas en début de rencontre, hélas, là où tout s’est joué, puisque les Anglais menaient 22-0 au bout de vingt minutes de jeu seulement.
Un handicap insurmontable pour les Français, d’autant qu’en face, la charnière de Wigan, composée de Ryan Hampshire et de George Williams, distribuait le jeu à la perfection.
Ce qui n’empêchait heureusement pas le Catalan Karim Madani, puis le Toulousain Damien Wastjer, de tromper la défense adverse, peu avant le repos, alors que bientôt le capitaine des Bleuets, Charles Bouzinac, quittait définitivement le terrain, victime d’une entorse des ligaments croisés d’un genou.
Un handicap sérieux, dans la mesure où l’ex-Lézignanais est le seul élément du groupe France à avoir acquis une expérience en Elite. Et dès la reprise, les visiteurs non seulement contrecarraient les assauts de leurs rivaux, mais en plus faisaient preuve d’une impressionnante vélocité.
Valentin Chanet avait beau, en suivant, y aller de son doublé, et Ugo Perez inscrire le dernier essai de la partie, England Academy signait une victoire sans bavure.
“Le temps de réaction des Bleuets a été trop long”, regrettait Jean Alonso, le premier vice-président de la FFR XIII, en charge du haut niveau. “Lorsque les Français ont réagi, ils ont montré d’indéniables qualités, mais le mal était fait.”
Les 1 500 spectateurs de ce match parfaitement organisé, avaient en tout cas apprécié le gabarit et la technique des Anglais, comme l’esprit de résistance des Bleuets.

FRANCE U18 – ANGLETERRE U18 28-52
Mi-temps 12-28
France : 5 essais Madani, Wastjer, Chanet (2), Perez, 4 transformations Amine Miloudi.

Laurent Dupuy : “Souder le groupe des U18”

0

altXIIIFRANCMOIN18 MARSEILLAI2012

A l’occasion du test-match opposant l’Equipe de France U18 à son homologue anglais, ce samedi 25 mai à 16h30 à La Réole, la Fédération Française de Rugby à XIII a sélectionné 18 joueurs. Les Bleuets sont réunis à La Réole depuis ce mercredi. Laurent Dupuy, le sélectionneur des Bleuets, évoque cette rencontre face aux Anglais.


Quel est l’objectif de ces trois jours de préparation ?
Laurent DUPUY : Ils vont nous faire du bien, d’autant plus que nos deux jours de stage à Ramonville ont été perturbés par la neige, et qu’en suivant nous ne nous sommes retrouvés que l’espace d’une journée, à Carcassonne. Nous aurons comme objectif de souder le groupe, étant donné les blessures de certains (Arthur Gonzalez-Trique et Sylvain Gaillard) et la suspension de José Agullo. D’autant plus que nous avons intégré deux Cadets, Foued Yaha, d’Avignon, et Etienne Ferret, de Lézignan, qui ont réalisé une belle prestation lors de leur tournée en Angleterre.
Par ailleurs, nous remercions le club de La Réole qui a mis tout en œuvre pour que notre préparation se déroule dans les meilleures conditions.


Que pouvez-vous nous dire sur cette équipe Anglaise ?
Laurent DUPUY : L’England Academy est une formation très solide, qui dispose de joueurs de qualité. Ils font tous partie d’un squad de Super League et trois d’entre eux ont même participé au derby le week-end dernier entre Leeds Rhinos et St Helens, Sutcliffe pour les Rhinos, Thompson et Percival pour les Saints.


Dans quel état d’esprit sont les Bleuets ?
Laurent DUPUY : Il s’agit du rendez-vous de l’année pour nos U18. L’an dernier, nous avons commis des petites erreurs, qui nous ont coûté cher. Nous avons tous à cœur de réaliser un bon match. Nous pourrons compter sur des joueurs d’expérience, comme notre capitaine Charles Bouzinac, pour tirer le groupe vers le haut. Parmi nos Bleuets, certains vont effectuer leur dernier match dans cette catégorie, à l’image de Meresta-Doucet, Bouzinac, Madani, Chanet, Perez… Ils voudront montrer de quoi ils sont capables, pour un jour faire partie de l’équipe première, comme ce fut le cas avec Eloi Pélissier, Damien Cardace, Clément Soubeyras…


Comment espérer battre l’Angleterre après avoir été battu 12-16 par l’Australian Institut of Sports, à l’automne dernier ?
LAURENT DUPUY : C’était un match de début de saison, avec peu de travail en commun effectué. Aujourd’hui, les gars ont leur saison de championnat derrière eux, et certains ont évolué en équipe fanion, dans leurs clubs.


Le XIII de France U18 est-il supérieur à celui qui s’était incliné 18-38 face au même adversaire, en juin 2012 à Bradford ?
LAURENT DUPUY : Je ne sais pas s’il est supérieur, mais il est en tout cas plus jeune, à l’instar de la charnière Meresta, Jouffret, Ferret. Je pense que cette équipe recèle autant de qualités, même si en 2012 un garçon comme Joan Guasch, rassembleur, aboyeur, courageux, était important pour le groupe.


Des joueurs ont-ils gagné leur place pour ce match, à la lumière de ce qu’ils ont montré lors de la finale du championnat juniors ?
LAURENT DUPUY : Ugo Perez a offert, ce jour-là, des certitudes.


La présence parmi les 18 de Loïc Rosemplatt ne constitue-t-elle pas une petite surprise ?
LAURENT DUPUY : Ce n’est pas un joueur d’éclat, mais de devoir. Son jeu est propre, et nous estimons qu’il peut apporter à l’équipe, grâce à sa rigueur.

XIIIFRANCMPOIN18 2012

Stage de préparation pour l’équipe de France U18

0

Le mercredi 10 et jeudi 11 avril, les moins de 18 ans de l’équipe de France se sont retrouvés à Toulouse pour un stage de préparation en vue du test-match face à l’England Academy (le 25 mai prochain). Nous en avons profité pour poser quelques questions à Laurent DUPUY, sélectionneur de l’équipe de France:

Equipe de France - U18

Quel est le programme de ces deux journées ?

Laurent DUPUY : Plusieurs thèmes seront abordés lors de ces deux jours de stage, tout en gardant l’axe de travail commun aux différentes catégories de l’équipe de France. C’est important pour nous d’avoir une même ligne de conduite. Nous avons la chance d’avoir à notre disposition les joueurs du Pôle de Toulouse. Les test-matchs entre les moins de 16 ans de l’équipe de France et les Anglais nous ont appris plusieurs choses sur la philosophie de jeu britannique. Nous avons donc organisé ce stage en conséquence, avec des thèmes de travail très précis. Ce stage me permet d’observer les joueurs, de me faire une opinion sur leur complémentarité, leur concentration, leur rigueur… La liste des joueurs sélectionnés pour ce match face aux Anglais (le 25 mai à La Réole) sera donnée quelques jours après la Finale de Coupe de France du 11 mai.

Justement, quelles sont vos prochaines échéances ?

Laurent DUPUY : En ligne de mire nous avons la confrontation face aux Anglais. Avant cette date, nous essaierons de mettre en place un stage d’une journée ponctué par un match, afin de donner du rythme aux joueurs. Nous nous sommes d’ores et déjà rapprochés de différents clubs d’Elite, dont Limoux.

Êtes-vous satisfait du groupe?

Laurent DUPUY : Oui bien sûr, c’est un groupe solide, qui a de l’expérience et qui a déjà été victorieux en Cadets. L’objectif pour cette équipe est clair : remporter le match face à l’Academy. Nous sommes ambitieux, mais pas prétentieux. Les garçons savent ce qu’ils doivent faire pour bien se préparer. Ils ont à cœur de réussir ce que les anciennes générations n’ont pas pu faire. Verdict le 25 mai prochain.

 

___

La liste des joueurs convoquées pour le stage :

  Nom Prénom Club Pôle

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

AGULLO

ANDREUCETTI

BOUZINAC

BOYER

CAMBLONG

CHANET

DE LA JONQUIERE

GAILLARD

GELLET

GONZALEZ TRIQUE

HERMOSILLA

JOUFFRET

JULLIEN

MADANI

MERESTA-DOUCET

PEREZ

REMOK

ROSEMPLATT

TAURIN

TOREILLES

WASTJER

YESA

Julien

Raphael

Charles

Clément

Kenjy

Valentin

Clément

Sylvain

Fabien

Arthur

Esteban

Louis

Benjamin

Karim

Alexis

Hugo

Yanis

Loic

Loïc

Allan

Damien

Valentin

Carcassonne

Avignon

St Estève – XIII Catalan

Toulouse O.

St Estéve-XIII Catalan

Toulouse O.

ASC XIII

Avignon

St Martin de Crau

Toulouse O.

Toulouse O.

Avignon

Avignon

St Estève-XIII Catalan

St Estéve-XIII Catalan

St Estéve-XIII Catalan

Toulouse O

St Estève-XIII Catalan

Carcassonne

Pia

Toulouse O

Toulouse O.

 

 

CFCP Perpignan

CFCP Toulouse

Pôle Carcassonne

CFCP Toulouse

Pôle Carcassonne

CFCP Avignon

 

CFCP Toulouse

CFCP Toulouse

CFCP Avignon

Pôle Salon

 

 

CFCP Perpignan

Pôle Toulouse

Pôle Carcassonne

 

 

CFCP Toulouse

Pôle Toulouse

22 moins de 18 ans en stage

0

Les 22 joueurs U18 suivants sont convoqués à un stage préparatoire au test-match contre England Academy, qui aura lieu ce mois ci :

1 AGULLO Julien
Carcassonne

2 ANDREUCETTI Raphaël
Avignon

3 BOUZINAC Charles
St Estève – XIII Catalan
Centre de Formation des Dragons Catalans

4 BOYER Clément
Toulouse O.
Centre de Formation du Toulouse Olympique

5 CAMBLONG Kenjy
St Estéve-XIII Catalan
Pôle Carcassonne

6 CHANET Valentin
Toulouse Olympique
Centre de Formation du TO

7 DE LA JONQUIERE Clément
ASC XIII
Pôle Carcassonne

8 GAILLARD Sylvain
Avignon
Centre de Formation d’Avignon

9 GELLET Fabien
St Martin de Crau

10 GONZALEZ TRIQUE Arthur
Toulouse Olympique
Centre de Formation du TO

11 HERMOSILLA Esteban
Toulouse Olympique
Centre de Formation du TO

12 JOUFFRET Louis
Avignon
Centre de Formation d’Avignon

13 JULLIEN Benjamin
Avignon
Pôle Salon

14 MADANI Karim
St Estève – XIII Catalan

15 MERESTA-DOUCET Alexis
St Estéve-XIII Catalan

16 PEREZ Ugo
St Estéve-XIII Catalan
Centre de Formation des Dragons

17 REMOK Yanis
Toulouse Olympique
Pôle Toulouse

18 ROSEMPLATT Loïc
St Estève-XIII Catalan
Pôle Carcassonne

19 TAURIN Loïc
Carcassonne

20 TORREILLES Allan
Pia

21 WASTJER Damien
Toulouse Olympique
Centre de Formation du TO

22 YESA Valentin
Toulouse Olympique
Pôle Toulouse

Laurent Dupuy globalement satisfait de la prestation des U18

0

A75D6185

Les Français, valeureux et combatifs n’ont pas démérité. Photo Anthony Monod.

Défait 12-16 par son homologue de l’Australian Institut Of Sports, jeudi soir à Toulouse, malgré deux essais signés Loïc Taurin et Sylvain Gaillard, le XIII de France des moins de 18 ans est passé près d’une victoire qui aurait récompensé son ardeur au combat et sa faculté à déployer un jeu offensif de qualité. Le point avec Laurent Dupuy, co-entraîneur des Bleuets aux côtés de Christophe Toustou.

N’y avait-il pas la possibilité, pour les moins de 18 ans, d’imiter les moins de 19, vainqueurs lundi à Salon de ces mêmes Australiens ?
“Si, c’est pourquoi on éprouve un sentiment de frustration, suite à cet échec qui s’est joué à rien. Mais nous sommes satisfaits du comportement d’ensemble d’une équipe tricolore composée de nombreux juniors première année, et de J2 qui n’avaient pas été capés la saison passée. Cette nouvelle génération de joueurs, qui avaient battu England Academy moins de 16 ans à deux reprises, en 2010, a confirmé ses capacités.”

Si Arthur Gonzalez-Trique n’avait pas laissé échapper le gain du match sur la sirène, au stade Struxiano…
“C’est vrai que s’il était rentré dans l’en but pour transmettre le ballon à son ailier, la France l’aurait emporté, mais trois autres franches occasions d’essais s’étaient au préalable envolées, dans cette rencontre remarquablement organisée par Toulouse Broncos, à l’image de celle ayant opposé les moins de 19 ans à l’AIS, lundi dernier à Salon-de-Provence.”

N’aviez-vous pas, également, la possibilité d’éviter le deuxième essai australien, en première mi-temps, né de deux pénalités concédées coup sur coup ?
“Il n’y a rien à dire, les deux coup-francs étaient justifiés, mais les gars, surpris par l’intensité des débats, ont éprouvé des difficultés à contrôler les tenus joués par leurs adversaires, au cours des vingt premières minutes du match. Dès lors, à trop vouloir lutter, ils ont été pénalisés.”

Qu’est-ce qui, au bout du compte, a fait la différence entre les deux équipes, à Toulouse ?
“Nous avons péché dans la finition. Nous espérions être préalablement en mesure d’affronter Great Britain Community, ce mois-ci, histoire de procéder aux indispensables réglages, mais les Anglais ont déclaré forfait et notre match d’opposition face aux moins de 19 ans, le 7 novembre, n’a pas eu la même utilité, concernant le soin apporté aux détails.”

Avez-vous déploré des blessures, durant la rencontre ?
“Non, rien de grave, même si Benjamin Jullien souffre d’une épaule, Sylvain Gaillard des adducteurs, et Charles Bouzinac d’une main.”

Quel a été le comportement de l’AIS, par rapport à ses devancières ?
“L’équipe est bien toujours dans le moule australien, à savoir qu’elle est compacte, cherchant d’abord à gagner la bataille du milieu du terrain. A ce niveau, on a rivalisé, comme c’est le cas depuis trois ans, et les Australiens ont alors cherché à s’éloigner de l’affrontement, ce qui les a contraint à commettre des fautes. Les membres du staff de l’AIS nous ont d’ailleurs confié à l’issue des débats qu’ils avaient craint de devoir quitter la France pour le Royaume-Uni (ndlr : où les attendent trois matchs, contre les moins de 18 ans gallois le 28 novembre à Neath, England University le 2 décembre, et enfin English Lions moins de 18)
avec deux défaites. Car comme à Salon trois jours plus tôt, les Bleuets ont fait jeu égal.”

Quels joueurs vous ont plus particulièrement donné satisfaction ?
“J’ai apprécié la maîtrise de Charles Bouzinac en deuxième ligne, alors qu’il évolue au centre en club. Il nous a apporté au plan offensif, sur les couloirs extérieurs. Clément Boyer a pris du volume, cette année, Florian Bousquet a été élu joueur du match, c’est tout dire, et Benjamin Jullien a été la bonne surprise de la soirée. C’est un gros défenseur, qui doit cependant mieux communiquer, et forcer ainsi sa nature introvertie. D’une manière générale, avec Jean Alonso, le directeur des équipes de France jeunes, Thierry Dumaine, Christophe Toustou, le préparateur physique Ghyslian Dubois, et l’entraîneur des moins de 19, Olivier Janzac, nous avons constaté que l’ensemble avait pleinement joué son rôle, au plan offensif.”

Place à England Academy, désormais ?
“Oui, le test-match est programmé courant avril 2013, en France, et nous avons demandé au Comité Directeur de la FFR XIII s’il y aurait la possibilité de prévoir une rencontre préparatoire face au Pays de Galles, en février, histoire d’aborder ce difficile rendez-vous dans les meilleures conditions.”

TOJUNIORHERVÉHURBEPOUSSIÈR

Le centre de formation du TO a fourni cinq joueurs aux moins de 18 ans français, jeudi soir.

Photo Hervé HurbePoussière d’images

Préparation des U18 et U19

Le mercredi 7 novembre aura lieu à Toulouse un stage commun pour les sélections françaises des moins de 18 ans et moins de 19 ans, avec un match opposant ces deux collectifs l’après-midi. Deux équipes de France seront constituées pour affronter l’Australian Institut of Sports, le lundi 19 novembre à Salon de Provence (U19), et le jeudi 22 à Toulouse (U18).

Les listes des pré-sélectionnés :

U18 :

1

AGULLO

Julien

Carcassonne

2

ANDREUCETTI

Raphael

Avignon

3

BANQUET

Loïc

Carcassonne

4

BONNET

Sylvain

Pia

5

BOUSQUET

Florian

Limoux

6

BOUZINAC

Charles

St Estève-XIII Catalan

7

BOYER

Clément

Toulouse

8

CHANET

Valentin

Toulouse

9

GAILLARD

Sylvain

Avignon

10

GONZALEZ TRIQUE

Arthur

Toulouse

11

JULLIEN

Benjamin

Avignon

12

MADANI

Karim

St Estève-XIII Catalan

13

MARCON

Paul

Tonneins

14

MAURY

Quentin

Pia

15

MERESTA-DOUCET

Alexis

St Estève-XIII Catalan

16

NIES

Charles

Carpentras

17

PEREZ

Hugo

St Estève-XIII Catalan

18

REMOK

Djamel

Toulouse

19

RONDIER

Cyril

Toulouse

20

TAURIN

Loïc

Carcassonne

21

TOREILLES

Allan

Pia

22

YESA

Valentin

Toulouse

 

U19 :

1

BISSIERE

Joris

Avignon

2

CANET

Bastien

Carcassonne

3

DIDONE

Yoann

Toulouse

4

ESCAMILLA

Bastien

Carcassonne

5

ESCAMILLA

Alexis

Carcassonne

6

FERRET

Valentin

St Estève-XIII Catalan

7

GHANEM

Sofiane

Avignon

8

GUASH

Joan

St Estève-XIII Catalan

9

LABARCHEDE

Alexandre

Tonneins

10

LIAGRE

Maxime

Lézignan

11

MARGALET

Thibault

St Estève-XIII Catalan

12

MAROT

Valentin

Tonneins

13

MAUREL

Tony

Toulouse

14

MEKKAOUI

Rachid

Pia

15

MILOUDI

Hakim

Palau

16

MOLINIER

Paul

Réalmont

17

OUSTY

Raphaël

Tonneins

18

OUSTY

William

Tonneins

19

ROMANO

Martial

Avignon

20

ROUCH

Mickael

St Estève-XIII Catalan

21

SPRINGER

Gadwin

St Estève-XIII Catalan

Stage équipe de France Juniors

0

L’équipe de France U18 qui s’apprête à disputer une rencontre face à l’Australian Institute of Sports (AIS) le 19 novembre prochain à Salon, sera réunie du 23 au 25 octobre à Perpignan pour un stage de préparation.

Une première liste de 30 joueurs a été communiquée et sera ensuite réduite dans les semaines à venir :

1 AGULLO Julien (Carcassonne)
2 AMOROS Mathieu (Pia)
3 ANDREUCETTI Raphael (Avignon)
4 BANQUET Loïc (Carcassonne)
5 BENJAMIN Julien (Avignon)
6 BONNET Sylvain (Pia)
7 BOUSQUET Florian (Limoux)
8 BOUZADA Emine (Pia)
9 BOUZINAC Charles (Lezignan)
10 BOYER Clément (Toulouse)
11 CAMBLONG Kenji (St Estéve/XIII Catalan)
12 CARTIER Thomas (Carpentras)
13 CHANET Valentin (Toulouse)
14 DE LA JONQUIERE Clément (Carcassonne)
15 DOMERGUE Hadrien (St Estéve/XIII Catalan)
16 FAGES Théo (Salford)
17 FAHED Zine (Carcassonne)
18 GAILLARD Sylvain (Avignon)
19 GELLET Fabien (Avignon)
20 GONZALEZ TRIQUE Arthur (Toulouse)
21 JOUFFRET Louis (Avignon)
22 JOURDAN Benjamin (Avignon)
23 MARCON Paul (Tonneins)
24 MAURY Quentin (Pia)
25 MERESTA-DOUCET Alexis (St Estéve/XIII Catalan)
26 MILOUDI Amine (St Estéve/XIII Catalan)
27 NIES Charles (Carpentras)
28 PEREZ Hugo (St Estéve/XIII Catalan)
29 REMOK Djamel (Toulouse)
30 RIVERON Hugo (Toulouse)
31 RONDIER Cyril (Toulouse)
32 ROSEMPLATT Loïc (St Estéve/XIII Catalan)
33 STEPHANI Jourdan (St Gaudens)
34 TAURIN Loïc (Carcassonne)
35 TOREILLES Allan (Pia)
36 YESA Valentin (Toulouse)

Thierry Dumaine : “Les juniors ont besoin d’une compétition intermédiaire”

0

FRANCE XIII

Vendredi 15 juin, à Bradford, l’équipe de France des Juniors U18 s’est inclinée 18-38 face à l’England Academy. Un score lourd pour Thierry Dumaine, coordinateur des équipes de France jeunes, qui revient sur le comportement des tricolores.

Quelle analyse dressez-vous du match des Bleuets face à l’Academy Anglaise ?

J’ai avant toute chose une pensée pour les joueurs qui ont fourni de gros efforts d’un bout à l’autre de la rencontre. Je suis déçu pour eux car le score ne reflète en aucune manière la physionomie du match, lequel s’est déroulé en trois parties.

– 1ère partie : Durant le premier quart d’heure de jeu, la France a dominé territorialement, ce qui s’est concrétisé par deux essais, dont un refusé.

– 2ème partie : Puis, suite à trois fautes françaises successives, les Anglais se sont remis dans le match et la situation s’est inversée. L’England Academy a inscrit deux essais coup sur coup.

– 3ème partie : Après la mi-temps, les Tricolores sont entrés dans le match plus déterminés que jamais et sont revenus au score à vingt minutes de la fin (26 à 18 pour l’Angleterre). Malheureusement, durant ces vingt dernières minutes, les Français ont tombé le ballon par quatre fois dans l’en-but adverse. Des fautes évidemment dommageables à ce niveau. Score final : 38 à 18.
Les joueurs peuvent effectivement nourrir pas mal de regrets. Lorsque l’on commet trop de fautes face à une formation de cette qualité, la sanction est immédiate.

Quelles ont été vos satisfactions ?

Nous avons été performants autour du tenu. Défensivement, le groupe est à féliciter. Nous avons su nous créer pas mal d’occasions, des occasions que nous n’avons pas concrétisé par manque de réalisme. Nous avons été compétitifs et les joueurs ont fait preuve d’un état d’esprit irréprochable. Enfin, je tiens à souligner les performances de Benjamin Garcia, Joan Guasch et Valentin Ferret, trois joueurs qui sont ressortis du lot et ont été à la hauteur de l’évènement.

Ce qu’il reste à travailler ?

J’ai trouvé une grosse différence entre les Anglais et les Français au niveau de la gestion du jeu au pied. La charnière anglaise s’est montrée bien plus précise que nous. Nous avons également pêché dans la précision et la finition sur les extérieurs. D’un point de vue plus global, durant la saison, nous avons besoin que nos juniors évoluent à un niveau supérieur que celui connu actuellement. Tous les juniors n’ont pas la chance d’évoluer en Elite 1. Il manque un niveau intermédiaire. Le haut niveau exige de la constance.

Le manque de compétition de certains joueurs s’est-il fait ressentir ?

Oui, c’est certain. Cela fait un mois que tous ont arrêté la compétition.

Plus généralement, les équipes de France Jeunes accumulent les bons résultats ces dernières années…

Sur les trois dernières années, nous pouvons en effet être satisfaits des résultats de toutes les équipes de France Jeunes.

En Cadets, en trois ans, nous avons battu cinq fois sur six nos homologues anglais, c’est historique.

En Juniors U18, comme en Juniors U19, nous avons pris le meilleur sur l’Australian Institute of Sport deux fois sur trois.

Et pour améliorer ces résultats, il nous faut trouver une compétition intermédiaire qui permettrait aux joueurs, tous les week-ends, de se frotter au haut niveau.

Quelles sont les prochaines échéances internationales ?

Nous travaillons actuellement à l’établissement d’un calendrier international sur les quatre années à venir. Nous souhaiterions notamment instaurer une Coupe d’Europe en Juniors et Cadets. Nous devrions l’année prochaine rencontrer une nouvelle fois l’England Academy, et l’AIS projette une tournée sur le sol français. Nous sommes également en discussion avec le Pays de Galles pour une éventuelle rencontre internationale.

Partager un souvenir, une histoire