Accueil » A la une » C’est pour des matchs comme ceux-là qu’on aime le rugby à XIII

C’est pour des matchs comme ceux-là qu’on aime le rugby à XIII

William Ousty a fait très fort sur la fin !
Crédit MM Photographie

C’est pour des matchs comme ceux-là qu’on aime le rugby à XIII. Pour les émotions qu’il suscite, et le suspense qu’il produit.

Songez un peu que Palau menait 20-0 à la 22è minute. Et qu’Albi, à son tour, passait devant à la 49è (22-26). Pour faire mieux encore (22-32) à une demi-heure de la fin, mais voir son adversaire, admirable de pugnacité, envelopper quasiment la victoire à une minute de la fin (38-32).

Mais il restait suffisamment de temps à William Ousty pour s’infiltrer victorieusement d’un tour de magie. D’où le Point en Or qui suivait, avec toujours le talonneur albigeois dans le costume de Superman : majestueuse percée, passe au pied à ras de terre pour Nittim Pedrero.

Sonné, Palau ne disputera vraisemblablement pas les play-offs, à l’inverse de son rival du jour, qui a su tirer profit des quelques largesses en défense de la part des Broncos, par ailleurs aussi énergiques que les vainqueurs. Mais aussi inconstants.

Des Albigeois, on l’a dit, étant passés à côté de l’entame. John Boudebza mettait Théo Lardot dans un espace libre, le troisième ligne catalan servant Fabien Flovie cinquante mètres plus loin. Puis une “quille” perce nuages était réceptionnée par le même jumeau salanquais.

A peine le temps de souffler que John Boudebza amorçait une offensive parvenant jusqu’à Julien Bernard, lequel fixait au profit de Bruno Castany. 20-0, impensable au coup d’envoi.

Six essais albigeois en 25 minutes !

Mais impensable également, à cet instant de la partie, de voir Albi inscrire ensuite six essais de rang (28è-52è) !

Une belle oeuvre, signée d’abord Baptiste Fabre, qui plaçait Lasarasu Tabu dans un intervalle à dix mètres de l’en but catalan. Puis Alex Grant s’envolait sur 60 mètres, échappant à Castany. Le tracteur du Pacifique, lui, bousculait deux Palauencs. Alex Grant, de son côté, servait somptueusement  Tristan Dupuy. Jye Ballinger délivrait finement le ballon à Ousty. Enfin, Tabu y allait seul en force.

D’autres que les Broncos ne s’en seraient peut-être pas remis. Or, on avait droit à un troisième changement de décor. Castany adressait à Flovie une merveille de passe au pied, pour l’essai d’un nouvel espoir (26-32). Puis Clément Herrero alertait Castany, lequel prolongeait jusqu’à Bernard, qui marquait après une feinte de corps (32-32).

Fabre ratait un drop, John Boudebza tentait un départ au ras mourant sur la ligne d’en but tarnaise, et sur le tenu suivant un coup de pied rasant faisait l’affaire de Bernard : 36-32, puis 38 grâce à une pénalité.

Ousty entre en scène

C’est alors qu’Ousty sortit de sa boîte : d’abord pour égaliser en tapant un coup de pied pour sa pomme au quatrième tenu, et envoyer les deux équipes au Point en Or, ensuite pour magnifier l’essai de la gagne, et d’une probable qualification, planté par Pedrero.

Palau pouvait se mordre les doigts d’avoir à deux reprises laissé passer sa chance : ballon d’essai lâché par Bernard (13è), double looping d’Anthony Carrère échouant pour dix centimètres (35è)…

PALAU – ALBI 38-42

Mi-temps 20-10

38-38 à la fin du temps réglementaire

Arbitre Benjamin Casty

Palau : 6 essais F. Flovie (1, 9, 63), Castany (22), Bernard (66, 77), 4 T (1, 7, 22, 66) et 3 pénalités (15, 46, 79) Herrero.

Albi : 8 essais Tabu (28, 42, 56), Grant (37), Dupuy (44), W. Ousty (49, 80), Pedrero (82), 5 T B. Fabre (28, 42, 49, 52) et Guinguet (80).

Cartons jaunes à Albi : Grant (66), B. Fabre (79).

PALAU : Castany – Sigismeau, Carrère, F. Flovie, Thérésin – (o) Merbah, (m) Herrero – Rosemplatt, John Boudebza, De Oliveira – Meye, Bernard  Lardot.

Sont entrés en jeu Jordan Boudebza, Castaillet, O. Djalout, Doutres.

ALBI : Biénès – Pedrero, Lescouzères, Guinguet, Deburghgraeve – (o) B. Fabre, (m) Grant – Uele, Carivenc, Benhamimed – Ballinger, Dupuy – M. Garcia.

Sont entrés W. Ousty, Tabu, Rodrigues, Mazars.

Romain Puso a assuré la difficile victoire limouxine.
Crédit Richard Photographe

ST GAUDENS – LIMOUX 26-36

Mi-temps 20-24

Arbitre Fabien Nicaud

St Gaudens : 4 essais B. Wall (8, 23), Lucas (11), Arthur Anger (55), 4 T et 1 pénalité (17) Lucas.

Limoux : 6 essais Th. Lasvenes (2), Rouch (4), Torreilles (33), Ma. Mayans (35, 45), Puso (78), 6 T Murcia.

ST GAUDENS : Arréou – Lucas, N. Wall, Alexandre Anger, Arthur Anger – (o) B. Wall, (m) M. Stefani – Leatigaga, Wastjer, Moliner – Anthony Roux, Quemener – Dumas.

Sont entrés Sentenac, Barat, Bousquet, Viscay.

LIMOUX : Th. Lasvenes – Beteille, Q. Garrouste, Ma. Mayans, Atba – (o) Torreilles, (m) Murcia – Mickalezyk, S. Teixido, Noki – Puso, G. Mingaud – Touch.

Sont entrés Yesa, M. Péault, Y. Belmaaziz, Osuna.

Meilleur dans les premières minutes de ce match emballant de bout en bout, et décisif dans les derniers instants, Limoux a empoché trois points qui auraient tout aussi bien pu tomber dans l’escarcelle des Commingeois.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire