Accueil » A la une » Clément Tailhades, joueur de confiance

Clément Tailhades, joueur de confiance

Jeune et bon à la fois. On ne saurait mieux qualifier Clément Tailhades, auquel Eric Anselme, qui en connait un rayon, a accordé sa chance à quatre reprises en équipe première d’Albi RL, cette année.

“Sur les quatre, nous en avons gagné deux, contre Saint-Estève XIII Catalan et Lézignan“, résume sobrement l’intéressé, qui n’est pas du genre à la ramener, et qui sait que la confiance se mérite, comme l’écrivait Emile de Girardin en 1867, dans “Pensées et maximes” :  “La confiance s’acquiert, elle ne se demande pas : qui la mérite n’a pas besoin de la demander”.

Au centre (à l’exception de dix minutes passées au poste d’arrière), pourtant, l’enfant de Réalmont, où il a débuté à l’âge de 5 ans, et où il jouait encore en 2016-2017, a tapé dans l’oeil de plus d’un spécialiste.

Il y a assurément du Tony Gigot et du Hakim Miloudi en lui, tant il a l’art de se débarrasser en un tour de reins d’un adversaire.

Clément, 18 ans, pour autant, ne s’emballe pas. L’heure est aux études (bac pro aménagement paysager), et la priorité aux U19, même si ce n’est pas à ceux habillés de bleu, après avoir échoué à intégrer la liste des 21 en partance pour Belgrade, pour cause de suspension (voir l’article paru le 26 juillet), mais qui reste un candidat sérieux à une sélection pour les tests d’octobre face à England Academy.

Ceux d’Albi, plutôt, dont il est le capitaine, “où Lucas Gagnon et Florent Darnac ont été particulièrement performants, cette année”.

C’est dire s’il fait la fierté de son frère aîné, Paul, 21 ans, pilier de l’US Montauban, et de son cadet, Louis, 16 ans, avant de Réalmont.

Mais encore celle d’Eric Anselme, “qui fait confiance aux jeunes”, et de ses coaches avec les juniors albigeois, Karim Djemaï, “dont les discours sont motivants”, et Cédric Gatumel, “quelqu’un de discret mais sachant donner le ton”.

Celui que donne Clément, sur un terrain de rugby, avec sa façon si spéciale, et tellement efficace, de se frayer un chemin en direction de l’en but adverse.

Et à la rentrée 2018-2019, les adversaires d’Albi RL auront une nouvelle fois tout à craindre de ses appuis bas, et de son explosivité.

Probablement plus souvent encore en équipe fanion orange et noire, “au sein de laquelle  William Ousty et Cédric Mazars se sont montrés très efficaces, cette année”, indique Clément, qui préfère visiblement parler des autres que de lui.

Peut-être parce que son attitude, sur le terrain, se suffit à elle-même.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire