Accueil » A la une » Coupe de France de XIII Fauteuil : la finale idéale!

Coupe de France de XIII Fauteuil : la finale idéale!

Les Toros du Toulouse Olympique St Jory sont champions de France en titre et détenteurs d’une Coupe de France de XIII Fauteuil qu’ils aimeraient bien brandir à nouveau, samedi à Thuir (18h), où leurs meilleurs ennemis, les Dragons Catalans, les attendent évidemment avec les honneurs dûs à leur rang.

Le “classico” du XIII Fauteuil revient donc sur le devant de la scène, avant de possibles sinon probables retrouvailles plus tard dans la saison, sur le front du championnat cette fois.

Les Toulousains ont peiné en demi-finale, le 29 avril à domicile, avant de se défaire 69 à 54 d’un SO Avignon plus accrocheur que jamais, mais ils seront redoutables en finale, ne serait-ce qu’en raison du duel les ayant opposé aux Catalans, le 15 avril en championnat.

St Jory menait en effet 32-12 à la mi-temps, avant de flancher ensuite pour s’incliner 33-48. C’est assurément un duel de ce type qui attend les deux adversaires, samedi dans la salle des Aspres de la cité du Byrrh, située face à la Poste, où une petite dizaine d’internationaux en découdront sur un parquet chauffé à blanc.

Crédit photo Sim Will 66

Les Dragons Handi Rugby XIII se souviendront par ailleurs qu’en février 2017, à Torreilles, en match de poule du championnat, ils l’avaient emporté de deux petits points (42-40) face aux mêmes historiques rivaux, mais aussi que deux mois plus tard en finale, ils avaient baissé pavillon (34-52), alors que cette saison les Catalans se sont imposés une première fois 50-46 à Toulouse, le 11 mars dernier.

Mais, surtout, voici trois semaines en demi-finale de la Coupe, ils ont éliminé les Basques d’Angirak 62-39, grâce à dix essais de Vargas, Bourson (3), Nicolas Clausells (4), Gilles Clausells (2), lequel pratique également depuis peu le Hand Fauteuil, avec forcément en tête des envies de doublé.

Il y a cependant d’abord un premier but à atteindre, samedi. Et vraisemblablement pas le plus facile. Car Mostefa Abassi, Jean-Marc Russery, Lionel Alazard, sont à la barre d’une équipe haut-garonnaise ayant finalement plutôt bien digéré les départs de plusieurs cadres, à l’inter-saison, et qui restent sur une probante victoire obtenue le 6 mai devant Roanne (88-14), en barrage du championnat.

Et ils aimeraient bien orner d’une nouvelle Coupe de France leur déjà prestigieuse vitrine.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire