Accueil » Compétitions » Championnats Amateurs » Division Nationale » Didier Meynard (Baho) L’un ou l’autre…

Didier Meynard (Baho) L’un ou l’autre…

A Baho, cette saison, l’attaque était poivrée, la défense salée, et le public s’est régalé. Oeuvre d’un effectif tout entier acquis aux idées du cuisinier, Didier Meynard, adepte d’un rugby sucré.

Au complet, à l’exception de Sébastien Payan, saison terminée la saison sur blessure, les Geckos ont préparé avec soin, cette semaine, le banquet de samedi contre Carpentras, qui ne leur cèdent en rien, au plan du rugby de mouvement, comme le souligne l’entraîneur catalan : “Le RCC, c’est la puissance, assortie de beaucoup d’appuis, un soutien permanent au porteur du ballon, et sachant maîtriser celui-ci.”

Raison de plus pour travailler, cette semaine aux entraînements, la… défense. “C’est notre force, mais s’il est indispensable de travailler nos points faibles, il est tout aussi important de renforcer nos points forts.”

On a demandé à l’ancien habile demi d’ouverture de Saint-Estève XIII et du Barcarès, de choisir entre l’un et l’autre…

Villefranche/Aveyron ou Ferrals ?

“Villefranche, sur l’ensemble de la saison.”

Carpentras ou Villegailhenc-Aragon ?

“Carpentras, qui a eu pour avantage de disputer sa demi-finale à domicile.”

Yannick Buttignol, l’entraîneur de Villefranche, ou Nicolas Manessi, celui de Ferrals ?

“Yannick a plus de métier.”

Nicolas Manessi ou Jeff Marin, le coach de Carpentras ?

“Jeff, pour la même raison.”

Morgan Carensac, le demi-de-mêlée de Villefranche, ou Nicolas Munoz, celui de Ferrals ?

“Munoz.”

Fred Marcerou, l’ouvreur de Ferrals, ou Rémi Fontana, celui de Carpentras ?

“Marcerou, mais j’aime bien également Fontana.”

Maxime Gosson, l’ailier de Carpentras, ou Paul Portal, celui de Villefranche ?

“Gosson, qui possède davantage d’appuis.”

Unaloto Lamelangi, le pilier de Villefranche, ou Tyron Pau, celui de Villegailhenc ?

“Pau.”

Danilo Delic, le pilier de Carpentras, ou Alexandre Roux, celui de Villefranche ?

“Roux.”

Bastien Dintilhac, le troisième ligne de Villefranche, ou Eric Sans, celui de Ferrals ?

“Dintilhac.”

Mickaël Tribillac, le deuxième ligne de Ferrals, ou Hala Katoa, celui de Villefranche ?

“Katoa.”

Martial Romano, le centre de Carpentras, ou Anthony Deleigne, celui de Ferrals ?

“Romano, mais je tiens à préciser que je n’échangerai aucun des joueurs cités avec les miens.”

Attaque ou défense ?

“Attaque, en raison du poste que j’occupais, sur le terrain.”

Offload ou passe sautée ?

“Passa sautée.”

40/20 ou passe croisée ?

“Passe croisée.”

Villefranche-Aveyron ou Lyon-Villeurbanne demain en Elite 1 ?

“Villefranche, club mieux structuré.”

Toulon ou Paris-Charenton demain en Elite 2 ?

“Toulon, pour le côté affectif.”

Barcarès-XIII Laurentin ou Pia Baroudeurs ?

“Barcarès-XIII Laurentin.”

Ille XIII ou Côteaux de l’Agly-Le Soler ?

(Il réfléchit…) “J’ai des amis dans les deux clubs, mais j’opte pour Ille-sur-Têt, en raison de sa politique menée auprès des minimes et cadets, et le fief qu’il représente.”

Salses ou Toulouges ?

“Toulouges.”

La règle des trois ans en juniors, ou de quatre en intégrant des seniors première année ?

“Trois ans.”

Jean-Marie ou Thomas Bosc ?

“C’est cruel, comme question. J’ai entraîné Tom, mais Jean-Marie est mon ami, donc Jean-Marie.”

Hadj ou John Boudebza ?

“Hadj.”

Jean-Jacques ou Aurélien Cologni ?

“Jean-Jacques.”

Ivan ou Maxime Grésèque ?

“Ivan.”

Louis ou Vinnie Anderson ?

“Louis.”

Bernard ou Maxime Guasch ?

(Rires) “Joker, car ce que fait Bernard est énorme, et son fils joue à Baho.”

Djibril Cissé ou Djibryl Dauliac ?

“Dauliac.”

William Paillès ou William Barthau ?

“Paillès.”

Nicolas Canteloup ou Nicolas Vilanova ?

(Amusé) “Vilanova.”

Sébastien Payan ou Sébastien Beltran ?

“Payan.”

Sam Moa ou Sam Burgess ?

“Moa.”

Justin Murphy ou Justin Horo ?

“Murphy, qui nous a fait rêver.”

Greg Bird ou Greg Mounis ?

“Mounis, que j’ai également entraîné.”

Alrix ou Maxime Da Costa ?

“Maxime, pour les mêmes raisons que Mounis.”

Jason Baitieri ou Jason Taumalolo ?

“Taumalolo.”

UN MOT SUR LES QUATRE ENTRAÎNEURS AYANT JALONNÉ TA CARRIÈRE DE JOUEUR

Yves Castany m’a donné l’envie d’aimer le rugby à XIII, José Calle était un passionné du ballon, René Banet et Antoine Gonzalez étaient plus des meneurs d’homme que des techniciens, et avec eux tu pouvais traverser la porte du vestiaire sans l’ouvrir !”

Crédit Annick de Baho

 

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire