Accueil » Brèves » Disparition de Marcel BESCOS

Disparition de Marcel BESCOS

201307191566-fullDans le monde du XIII des années 1960, autrement dit dans le monde entier, Bescos était un nom qui faisait frémir. Un roc, 102 kilos de granit qui pouvaient débouler à bride abattue, genoux hauts comme un coureur de 400, et rentrer dans le lard des plus coriaces pour les mettre sur les fesses. Un bull adroit comme un singe, capable de prendre les intervalles, de cadrer et donner. Un bagage complet. Champion de France avec Albi XIII en 1962, il formait avec Vadon et Conti un premier rideau infranchissable, corrosif, qui ouvrait des boulevards aux chevaux-légers, les Fabre et consorts. Marcel déblayait pour les autres et les faisait briller. Les journalistes internationaux ne s’y trompaient pas, qui en firent plusieurs années de rang le meilleur du monde à son poste.

Les légendes du Sud, les kangourous Reg Gasnier et John Raper, avec qui le XIII de France avait fait match nul (8-8) à Roanne en janvier 1960, confessèrent qu’il n’avaient jamais croisé pilier aussi fort, rapide et technique à la fois.

Capitaine de l’équipe de France

L’ascendant sur ses partenaires, son expérience, valurent à Marcel d’être plébiscité au capitanat de cette équipe de France dont il a porté le maillot à 21 reprises de 1959 à 1966, et qui mit six fois à genoux la Grande Bretagne, l’ennemi intime. Marcel était déjà au Panthéon du XIII, il n’en tirait ni gloire ni avantage, fidèle en amitié, avec cette poignée de main de colosse qui accompagnait un sourire doux et paternel. Il avait le respect et l’affection de tous, à commencer par sa famille de cœur, la grande famille du Rugby XIII d’Albi avec Francis et son père René Mauries, Jacky Seguret, Honoré Conti et tant d’autres. Le roc est parti au pays des anges: il appartient maintenant à l’histoire et à la légende.

Les obsèques auront lieu lundi 22 juillet à 14h15 en l’église Saint-Joseph, boulevard Montebello à Albi.

 

source : www.ladepeche.fr

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire