Accueil » Actualité Elite » Elite 1 » Elite 1 : le week-end en un coup d’oeil

Elite 1 : le week-end en un coup d’oeil

TRIPLÉS

Celui inscrit par le centre de Saint-Gaudens, Maxime Stefani, au stade Arnauné de Toulouse, face au TO Broncos. Lequel a, en outre, souffert face aux prises d’initiatives du demi d’ouverture australien Brad Wall.

Celui, également, marqué par l’ailier carcassonnais Clément Soubeyras, à Palau.

DOUBLÉS

Le talonneur de Saint-Estève – XIII Catalan, Alexis Meresta-Doucet, a inscrit les deux premiers essais de son équipe, à Albi.

Le demi d’ouverture de Villeneuve-sur-Lot, Anouar El Azizi, a frappé à deux reprises, imité, en face, par le centre de Lézignan, Théo Bonneriez, et le demi-de-mêlée Simon Grandjean.

Les Carcassonnais Paco Jamil et Clément Herrero, sur une pelouse palauencque aux allures de morne plaine pour les Broncos, ont eux aussi franchi par deux fois l’en but adverse.

Coup double, encore, pour l’attaquant de Saint-Gaudens Karl Château, aux Minimes, où les Commingeois ont inscrit huit essais.

JEUNES

Bien que peu habitués au rythme de l’Elite, deux jeunes se sont distingués : le centre albigeois Yoann Spina, et l’ailier carcassonnais Léopold Edline, auteurs chacun d’un essai.

BLESSÉS

Au stade avignonnais de St Ruf, les Australiens du SOA, Jacob Paul et Sammy Elwin, comme l’arrière limouxin Amine Miloudi, ont définitivement quitté le terrain en première mi-temps, sur blessures.

RETRAITES

Handicapé depuis deux mois par une blessure à un pied, le talonneur de Carcassonne, Christophe Moly, dont la saison est d’ores et déjà terminée, a décidé de remiser pour de bon des crampons précédemment couverts de gloire sous le maillot de Pia. Un joueur sérieux, au bagage technique complet, polyvalent en diable, qui s’est également distingué sous la tunique tricolore, une bonne vingtaine de fois.

Le pilier avignonnais Joris Cagnac a pris la même difficile mais sage décision, après être passé un temps par l’équipe réserve des Dragons Catalans, et surtout avoir remporté la Coupe de France Lord Derby en 2013 avec son cher SOA, quelques années après avoir soulevé la Coupe Luc-Nitard sous le maillot du FC Lézignan. Cet avant fiable à tous points de vue, sera difficile à remplacer, dans la cité des papes.

PAROLES

D’Eric Anselme, entraîneur d’Albi : “Il aurait fallu se montrer aussi performant que précédemment contre Carcassonne, pour espérer battre Saint-Estève – XIII Catalan, qui venait ici chercher sa qualification pour le Top 4. Or, si nous exercé une défense efficace, nous n’avons pas suffisamment conservé la balle.”

De Karim Djémaï, entraîneur adjoint d’Albi : “Nous avons souvent avancé en attaque, mais aussi péché par indiscipline, manque d’application. Mais nous déplorions l’absence de huit joueurs blessés, et les Catalans nous ont pris de vitesse.”

De Patrick Alberola, entraîneur de Carcassonne : “L’animation offensive, absente une semaine plus tôt à Albi, nous a satisfait, et la prise de conscience des erreurs commises précédemment, a eu lieu. A nous, désormais, de respecter les Tarnais, en demi-finale de Coupe, après la petite claque reçue chez eux.”

De Maxime Grésèque, demi d’ouverture de Carcassonne : “Cette fois, nous sommes restés concentrés jusqu’au bout, préparant ainsi avec soin la demi-finale de Coupe.”

D’Olivier Elima, avant de Palau : “En manque d’effectif, nous n’étions que seize joueurs sur la feuille de match, au coup d’envoi, et nous avons lâché, dans une rencontre qui nous a semblé longue.”

 

 

 

 

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire