Accueil » A la une » ELITE 2 : Alexandre Bourrel et Ismael Khattabi en vedette

ELITE 2 : Alexandre Bourrel et Ismael Khattabi en vedette

Alexandre Bourrel a repris la compétition avec l’équipe réserve.

TOULON – VILLEGAILHENC 10-34

Mi-temps 4-8

Toulon : 2 essais Samaï, 1 T Capitani.

VARL : 6 essais Escanuela, Marot, Alexandre Bourrel (2), Bertolas, V. Monclus, 3 T et 2 pénalités Limongi.

Toulon : Avond, Samaï, Gay, Chambon, Laizet – (o) Querne, (m) Capitani – O. Manak, Ponticaccia, Angelini – J. Manak, Youssouf – Passalacqua.

Sont entrés Cierlo, Risso, Lobono, Demdjian.

VARL : Escanuela – Alexandre Bourrel, Makisi, Pau, Renu – (o) Limongi, (m) Marot – Delarosa, Nicol, Montero – V. Anderson, V. Monclus – M. Banquet.

Sont entrés Gau, Tiquet, Puyal, Bertolas.

Renforcé par l’ailier limouxin Alexandre Bourrel, de retour sur les terrains après de longq mois d’absence, et auteur d’un doublé, le VARL n’a laissé aucune chance aux Varois. Lesquels ont eu cependant le mérite de mener un moment au tableau d’affichage, suite au contre victorieux de 80 mètres, signé Mathis Samaï (déjà auteur du premier essai de son équipe), en début de deuxième mi-temps.

Un feu de paille, car les visiteurs dominèrent ensuite nettement la situation.

Ismael et Younes Khattabi réunis sous le même maillot, cette saison

SALON – ENTRAIGUES 12-50

Salon : 2 essais V. Parra, Meynier, 2 T J. Bertho.

Entraigues : 7 essais Ismael Khattabi (3), Grondin, Duros, Nicole, Warmée, 7 T Malleterre.

Salon : B. Laguerre – Liberge, Martinod, Darlot, Armand – (o) Serre, (m) J. Bertho – V. Parra, Th. Jourdan, Meynier – Alexandre Barrau, Anthony Reynaud – Diallo.

Sont entrés Mrenda, Gross.

Entraigues : Grondin – Duros, Nicole, Isabel, Flutcher – (o) Sylvain Gaillard, (m) Malleterre – Cordonnery, Roupain, R. Andreucetti – Ismael Khattabi, Thomas Cartier – Younes Khattabi.

Sont entrés Ch. Lopez, Warmée, Edy, Cédric Gaillard.

Younes Khattabi a réussi à convaincre son jeune frère Ismael de rechausser les crampons, et tous les deux ont pris du plaisir, avec un triplé pour ce dernier, au sein d’une équipe autrement plus au point que celle de Salon, néanmoins volontaire.

Pour avoir fait la loi au milieu du terrain, malgré la louable résistance du pilier Vincent Parra, Entraigues n’a éprouvé aucune difficulté à s’imposer.

 

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire