Accueil » Actualité Elite » Elite 2 » Elite 2 : Baho – Salon-de-Provence

Elite 2 : Baho – Salon-de-Provence

Il ne reste que quelques secondes à l’horloge, et l’atmosphère pèse de tout son poids sur les épaules des Geckos. Longtemps en tête dans une partie maîtrisée, ces derniers voient Salon revenu sur leurs talons (28-24, 78), et le spectre d’un quatrième revers commencer à assombrir le ciel roussillonnais… mais à la faveur d’une dernière défense de fer sur la corne, Arthur Bidaut et ses compagnons tenaient le choc, pour enfin s’offrir le droit de lever les bras au ciel. « Dans l’ensemble, c’est un match pas mal, déjà car il y a la victoire au bout. Il y a du mieux également depuis que Laurent (NDLR Garnier) est arrivé, avec des techniques de défense efficaces, des façons de bosser différentes ». Des entraînements studieux qui s’avéraient efficaces, puisqu’après vingt minutes, Baho virait en tête (10-6) grâce à Pagès et Zénon. Et même si les Salonnais restaient dans les clous à la faveur d’un Griffier inspiré (10-8, 40), le début de second acte des Catalans allait marquer au fer rouge des visiteurs désabusés : Bey (48), Hidalgo (54) et Capdellayre (58), dix minutes dingues pour plier l’affaire (288, 58). Pensait-on… mais malgré un retour des visiteurs en guise de dernier baroud d’honneur, Baho tenait le choc. « Ce qui m’a plu, c’est que nous n’avons pas stressé malgré cette remontée. Notre objectif reste le même, continuer d’avancer, et prouver à tous que Baho a sa place dans le dernier carré ». Mickaël Gumiel ELITE 2 Baho sourit à nouveau ! Après une série de défaites, enfin un succès pour les Geckos. Supérieurs face à des Provençaux dominés physiquement, les Bahotencs ont mis fin à trois revers de rang (28-24).

Pour Baho : 5 essais Pagès (13), Zenon (20), Bey (48), Hidalgo (54), Capdellayre (58), 4 transformations (20, 48, 54, 58) Munuera.

Pour Salon : 4 essais de Griffier (15), Galea (63), Pourchi (71), Calvo (78), 3 transformations (15, 63, 71), 1 pénalité (40) Griffier.

La source : L’Indépendant

Partager cet article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Laisser un commentaire