Accueil » A la une » Escaré en forme internationale!

Escaré en forme internationale!

Face au St Helens de Regan Grace, son possible futur adversaire du prochain France – Pays de Galles (samedi 27 octobre à Domec), Morgan Escaré a démontré vendredi soir, comme titulaire à l’arrière, qu’il est actuellement en forme… internationale.

En l’absence de Sam Tomkins, légèrement touché au genou, cette semaine à l’entraînement, le Salséen a multiplié les prouesses, à son poste de prédilection, alors qu’en face Théo Fages n’avait pas été retenu par l’entraîneur de St Helens, Justin Holbrook.

D’abord en décalant, d’une passe finement ajustée, George Williams (percée et fixation au profit de Sarginson), pour le premier essai d’un Wigan de gala, victorieux 30-10 chez son voisin et historique rival du Lancashire.

Plus tard, il était snobé par McCarthy-Scarsbrook, d’un crochet intérieur, mais l’essai des Saints était sévèrement refusé par la vidéo, pour obstruction préalable, et le Français n’en animait pas moins brillamment le jeu des Warriors, tout en se montrant adroit à la réception des ballons aériens. Pas de quoi lui attribuer un 20 sur 20, le numéro de son maillot, mais presque…

A la 18è minute, on le voyait en effet effacer deux plaqueurs pour une course de trente mètres, dix minutes plus tard il se fendait d’un plaquage salvateur sur sa ligne d’en but, et une poignée de secondes après la reprise il fixait imparablement Kyle Amor au profit de Williams. Percée de l’ouvreur anglais, tenu, essai de Tom Davies sur l’autre bord du terrain.

C’est dire si c’était le soir de Morgan, même si à l’heure de jeu il manquait une réception et s’il avait raté, en biais, ses deux tentatives de transformation, avant d’être suppléé dans cette tâche par Williams.

Navarrete également en verve

Le soir, aussi, de son compatriote Romain Navarrete, titulaire au poste de pilier, sorti à la 20è pour revenir en jeu à la 58è, et très actif en défense comme en attaque, comme en témoignent ses stats : 23 plaquages, aucun de manqué, 111 mètres de gagnés en 14 prises de balle, soit une moyenne de 8 mètres sur chaque portée. Le tout pour une seule erreur.

Morgan, lui, s’en sortait avec une passe décisive, quatre plaquages, aucun de manqué, 9 plaquages cassés (seulement un de moins que John Bateman, auteur d’une prestation haut de gamme, et deux de plus que Williams), deux échappées, un offload, une pénalité concédée.

De bon augure avant la campagne automnale des Bleus, dont un “European Championship” très attendu…

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire