Accueil » A la une » FEDERALE 1 Paris voyage à vide

FEDERALE 1 Paris voyage à vide

Le voyage en voitures fut éprouvant pour les Franciliens. Le match aussi. Car une bonne partie de l’effectif n’a pas pris la route, dimanche, en raison d’occupations professionnelles à honorer dès l’aube, le lundi matin. C’est souvent le prix à payer des lointains déplacements qu’effectue cette équipe, condensé des clubs de Châtillon, Mennecy et Charenton.

Une équipe qui n’a pourtant jamais baissé les bras, devant un rival fréquemment brillant et assez nettement supérieur, même si manquaient à l’appel, dans les rangs catalans, Jonathan Suro, Thomas Aouissi, Gaël Gonzalvez, Romain Margalet (saison terminée), Arnaud Carret, Thibaut Surjous.

Et sous les yeux du pilier international Maxime Herold, venu encourager son frère Christopher, Gabriel Hidalgo, d’un crochet bien senti, donnait rapidement le ton. Même privé très tôt de Nicolas Burghoffer (cheville gauche), Ille accentuait sa pression sur le score et sur les organismes parisiens, qui souffraient logiquement de la chaleur (16-0 à la mi-temps).

Reste que Fabien Briche n’avait pas été loin de réduire le score, au bout d’une attaque fomentée par Esteban Rana. Reste encore que Hugo Agez, grand et hyper actif, n’avait pas toujours été facile à stopper, que Christopher Herold avait échoué d’un rien en force, et qu’Alex Serra, d’une chistera destinée à Herold, avait fait passer le frisson dans une défense locale heureusement pour elle bien en place.

Paris avait d’ailleurs encore du répondant à la reprise, via une spectaculaire charge de Serra (41è), puis une infiltration de Renaud Lapierre (43è). Et quatre minutes plus tard, après une première tentative infructueuse, Agez, au terme d’une longue échappée, récompensait les généreux efforts prodigués par un ensemble hélas pour lui incapable de s’opposer au jeu varié, et souvent attiré sur les extérieurs, de son adversaire.

Paris, qui sur la fin bougeait encore (Henri Nonga, Serra et Abdoulaye Traore montrant tour à tour les dents), avait donc cette fois fait le voyage à vide, ce qui ne sera peut-être pas le cas, qui sait, le week-end prochain à Pomas, encore un rival de taille.

ILLE-SUR-TÊT – ILE DE FRANCE XIII 44-4

Mi-temps : 16-0.

Arbitre : Frédéric Cau.

Temps chaud et ensoleillé, léger vent.

Ille : 8 essais Hidalgo (8), Lapierre (28, 56), Alexandre Pagés (35), Legrand (51), Sylvain Cordoba (61), Kim (70), Fons (78), 6 transformations Burghoffer (1) et Jordi Pacouil (5).

Paris : 1 essai Agez (47).

Cartons jaunes à Ille : Kim (23), Aouissi (25).

ILLE : Renaud Lapierre, Jordi Pacouil, Alexandre Pagés, Matthieu Rollat, Alexandre Reboul, (o) Nicolas Burghoffer, (m) Gabriel Hidalgo – Mathias Vico, Sylvain Cordoba, Mohamed Kim – Benjamin Touchagues, Kevin Cardon – Brice Nutini.

Sont entrés en jeu Benjamin Fons, Andrew Legrand, Matthieu Calmon, Jérôme Aouissi.

PARIS : Lucas Feuillade, Yoann De Figueiredo, Aurélien Serra, Matthieu Zokou, Hugo Agez – (o) Esteban Rana, (m) Nicolas Houbloup – Brahimi Camara, Antoine Callac, Fabien Briche – Christopher Herold, Mackan Coulibaly – Alexandre Morvan.

Sont entrés Henri Nonga, Alex Serra, Abdoulaye Traore.

Le Francilien Hugo Agez a donné un aperçu de son incontestable talent.
Crédit Olivier Alvarado
Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire