Accueil » A la une » Finale Elite 2 – 2019 : Le duel des cadors

Finale Elite 2 – 2019 : Le duel des cadors

Mathias Pala aimerait tant partir sur un titre…
Crédit Annick de Baho

C’est la fin d’un cycle à Baho, la fin d’une belle histoire partagée par les partants au lendemain de la finale, William Paillès, Sébastien Payan, Mathias Pala, Jordan Salgues, Djilali Brahimi, avec tous leurs coéquipiers ayant hissé haut, cette saison, le drapeau des Geckos.

C’est pourquoi ce rendez-vous avec l’ogre du Cabardès aura une saveur particulière. Plus que jamais, les Catalans seront en quête d’un doublé, après leur victoire dans la Coupe de France Elite 2 – Challenge Georges Aillères.

Mais plus que jamais également, la tâche des hommes de Didier Meynard, coach adulé en Riberal, s’annonce compliquée, quoique bien évidemment pas insurmontable.

Car en face, les “boys” de Vincent “Vinnie” Anderson se trouvent dans la même spirale de la victoire, après celle obtenue en demi-finale contre Carpentras, suite à un duel inachevé ayant commencé par une intense mais vaine domination provençale.

Jérémy Guiraud, au centre de la photo, a rejoint un groupe solidaire à souhait.
Crédit LBC

Et quand le VARL mettait enfin la main sur le ballon, c’était pour le déposer derrière les poteaux adverses, Quentin Nicol ayant giclé de derrière un tenu.

Puis Thomas Limongi plaçait Teli Pelo dans un intervalle gagnant, et Vinnie Anderson trouvait à son tour la faille.

Guiraud et Pala : souvenirs en Bleu

Carpentras revenait dans la partie, quand une passe au pied de Jimmy Havet était mise à profit par Idriss Tamghart, mais à la 45è minute, juste avant la rentrée définitive du RCC au vestiaire, Valentin Marot inscrivait un essai illustrant la main mise du VARL sur un match auquel avait été invité, après une interminable absence, l’ancien international de Carcassonne et Limoux, Jérémy Guiraud (victoire 28-12 sur le Pays de Galles, le 1er juin 2012 à Wrexham, aux côtés notamment de… Mathias Pala, qui sera son adversaire direct, dimanche à Pia).

Marot – Delgado, Makisi, Jérémy Guiraud, Gau – (o) Limongi, (m) Ah Van – Pelo, Nicol, Banquet – V. Anderson, Pau – L. Anderson, puis Percheron, Monclus, Tiquet, Montero, ont rempli leur mission en demie, à l’instar, côté catalan, de Bitigri – V. Pagès, Pala, R. Maury, Payan – (o) Paillès, (m) Belkhiri – M. Da Costa, Dauliac, Mencarini – Bey, M. Guasch – Brahimi, puis Burghoffer, Sabathier, J. Salgues, Roumli, tombeurs de Pia.

Deux ensembles qui se connaissent sur le bout des doigts, et s’apprécient autant qu’ils se craignent.

Deux à un pour Baho

Cette saison, Baho, à domicile, a sorti Villegailhenc-Aragon 23-16, en demi-finale de la Coupe de France Elite 2, a aussi battu les Audois 26-20 en championnat, au stade Michel-Bardes, et l’équipe du Cabardès s’est imposée 28-22 sur son herbe.

Autant de scores serrés, et on voit mal comment il en serait autrement dimanche (17h30), où les supporters de chaque camp retiendront leur souffle, à l’instant du coup d’envoi du clou de la saison.(Match en direct sur viàOccitanie commenté par Eric TARROUX et Bruno ONTENIENTE)

Car ce sont bien les deux meilleures formations de l’année qui en découdront, avec des duels directs hauts en couleur, Sophien Bitigri – Valentin Marot, Mathias Pala – Jérémy Guiraud, Quentin Nicol – Djibryl Dauliac, Vinnie Anderson – Maxime Guasch, Patelisio Pelo – Maxime Da Costa, Denis Montero – Romain Mencarini, Louis Anderson – Djilali Brahimi.

En outre, Vincent Pagès, William Paillès, Kamel Belkhiri, d’une part, Saia Makisi, Patrick Ah Van, Anthony Delgado, de l’autre, pour ne citer qu’eux, ont plus d’un tour dans leur sac, et c’est la promesse de coups d’éclat, le plus constant dans l’effort, le plus réaliste, le mieux organisé ballon en main, ayant les plus fortes chances de soulever ce bouclier appelé Désiré.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire