Accueil » A la une » Flamboyants Dragons !

Flamboyants Dragons !

Drinkwater, Baitieri, Yaha, peuvent être fiers de la leçon de rugby administrée aux Tigers

Quand le jeu va, tout va. Si aujourd’hui les Dragons ont intégré enfin le Top 8, c’est parce que la fluidité, la vitesse, le réalisme, étaient dans leur camp. Et comme de surcroît ils ont défendu comme des chiens, exception faite sur les deux premiers essais des Tigers, ces derniers ne risquaient pas de quitter la tête haute la cage de Brutus.

“Ca joue vite, ça joue juste, et physiquement les joueurs sont dans l’allure, ça donne espoir pour Wembley”, se réjouissait Didier Meynard, le coach de Baho, à la mi-temps d’un match que les Catalans allaient conduire jusqu’au bout à leur guise, épinglant ainsi un “gros” à leur tableau de chasse.

44-16, ça ressemblait presque au 41-0 du match aller au “Jungle”, mais à l’envers cette fois. Car les Catalans de juin ne sont plus ceux d’avril. La preuve avec cette entame de dingue, Rémi Casty et Greg Bird, les moteurs à réaction du début de rencontre, jouant parfaitement le coup au profit de Josh Drinkwater, autre héros de la soirée avec son hat-trick et sa vision périscopique.

Bird joue l’évitement

Gigot, Drinkwater, Garcia : trois des héros de la soirée

Certes, Clare, en coin, servi par Shenton, lui donnait bientôt la réplique (8-4), certes un essai de 80 mètres en contre, signé David Mead, ne plaisait pas à Phil Bentham, l’arbitre vidéo, certes encore Laulu-Togaga’e “amusait” deux défenseurs pour placer Cas devant au score, mais c’était bien la seule fois de la partie, car quatre minutes plus tard Bird évitait un plaquage pour embrasser l’en but orange.

Enormes lors de ces vingt-cinq minutes initiales, Bird et Casty avaient donné le ton, et tout le monde derrière avait suivi. Un régal pour plus de 10 000 fans aux anges (comme avant lors de la retransmission de France – Argentine sur l’écran du stade), et bruyants comme jamais encore cette année.

C’était d’ailleurs Bird qui servait Drinkwater, dont le petit coup de pied, contré, remettait le ballon dans ses bras. C’est dire que même la réussite était avec les Sang et Or, alors qu’en suivant Louis Anderson jouait les bulldozzers pour porter la marque à 24-10. Les Dragons, décidément, jouaient trop vite pour des Anglais au souffle court, accablés par la lourde chaleur, et Tony Gigot envoyait la montagne Julian Bousquet sous les perches.

Les contres sont bons

Avec 20 points dans la vue à la pause, Castleford ne pouvait plus rien espérer face à des adversaires dont le rythme ne faiblissait pas, à la reprise. Gigot sortait le grand jeu en faveur de Brandon Wiliame et Fouad Yaha échouait à une encablure du port (47è), puis Egodo écopait après un coup de pied de Drinkwater pour lui-même, enfin, sur un rasant du demi-de-mêlée australien, dans un jour faste, Kenny Edwards était le premier à se jeter sur le ballon. 34-10, et ça n’était pas fini, car si une action confuse, suite à un petit coup de pied à terre, souriait à McShane, les Tigers ne savaient toujours pas où donner des crampons.

Le duo Wiliame – Yaha montrait en vain les dents, et dans la foulée Drinkwater interceptait, chargeant un peu plus la barque (40-16). Mika Simon était bloqué dans l’en but des Tigers, mais alors qu’une sardane jaillissait de la tribune Guasch (en face de celle où se trouvait… Louis Picamoles), Samisoni Langi contrait, avant de poursuivre au pied en direction de Lewis Tierney, intenable depuis le coup d’envoi.

Oui, Didier, “Ca joue vite, ça joue juste, et physiquement les joueurs sont dans l’allure, ça donne espoir pour Wembley”.

LA FICHE TECHNIQUE

Dragons – Castleford 44-16

Mi-temps 30-10

10 236 spectateurs

Arbitre Robert Hicks, temps très chaud, léger vent

Dragons : 8 essais Drinkwater (8, 29, 69), Bird (25), Anderson (34), Bousquet (37), Edwards (50), Tierney (78), 5 T ( 8, 29, 34, 37, 69) et 1 pénalité (5) Drinkwater.

Castleford : 3 essais Clare (12), Laulu-Togaga’e (21), McShane (59), 2 T Jamie Ellis (21, 59).

CATALANS : Gigot – Tierney, Mead (Jullien 70), Wiliame, Yaha – (o) Langi, (m) Drinkwater – Casty (Baitieri 28 , Simon 63), McIlorum (Edwards 32), Simon (Bousquet 25, McIlorum 60) – Jullien (Casty 60, Bousquet 77), Garcia – Bird (Anderson 32, Bird 55).

TIGERS : Laulu-Togaga’e – Egodo, Webster, Shenton, Clare – (o) Jamie Ellis, (m) Trueman – Watts, McShane, Sene-Lefao – Moors, Oliver Holmes – Massey.

Sont entrés en jeu Millington, Cook, Springer, Mitch Clark.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire