Accueil » Compétitions » Championnats Amateurs » Division Nationale » Fred Marcerou, ce tombeur…

Fred Marcerou, ce tombeur…

Après avoir fait tomber Villegailhenc-Aragon une semaine plus tôt lors de la prolongation à rejouer entre les deux clubs voisins, Frédéric Marcerou a cette fois fait chuter Lescure sur sa pelouse, une mésaventure qui n’était encore pas arrivée aux Minotaures, cette saison.

Douze points à l’actif du champion de France 2008 avec Lézignan, dont le dernier des cinq essais de son équipe : le demi d’ouverture de bientôt 35 ans a joué comme un jeune homme, dans le Tarn. Elément clé d’une bande de copains ayant effacé tous les obstacles depuis un mois avant de se qualifier sur le fil, l’ancien préparateur physique des Dragons Catalan (2013 – 2016) et du XIII de France lors de la Coupe du monde 2013, a donc de nouveau fait fort, très fort, hissant les hommes de Nicolas Manessi en demi-finale.

Une performance sur laquelle revient le responsable de la Rugby Conditioning Academy, formation continue en ligne, qui donne également des cours à l’Université de Montpellier, et  qui la saison prochaine sera en poste dans un club français de haut niveau, à XV.

Dans quel secteur avez-vous été plus performants que Lescure ?

“Nous avons été héroïques en défense, n’ayant pratiquement pas vu le ballon du match. Nous avons été en effet pénalisés environ quatre fois de plus que nos adversaires, et passé 80% du temps sur notre ligne.”

Comment ont été inscrit les deux essais de Mickaël Tribillac, aux côtés duquel vous avez joué, dans le passé, à Lézignan ?

“Le premier est né d’une mêlée disputée à une quinzaine de mètres de l’en but adverse. Il a demandé le ballon en déclarant qu’il allait marquer (sourire), et il a poussé le demi d’ouverture tarnais avant d’effacer le troisième ligne. Sur le second, il bénéficie d’une passe croisée de Nicolas Munoz (ndlr : autre ancien coéquipier de Fred au FCL), pour marquer de nouveau en puissance.”

Si vous deviez mettre trois joueurs de Ferrals sur le podium de la saison…

Mathieu Liauzun, Anthony Deleigne, Eric Sans.

Quel souvenir gardez-vous de vos deux confrontations avec Villefranche-Aveyron, cette saison ?

“J’étais absent du match aller (ndlr : défaite le 11 décembre 2016 de Ferrals à domicile, 18-33), n’étant pas encore rentré d’Australie, et à la mi-mars nous avions perdu 20-33 au retour chez les Rouergats.”

Vous ne serez donc toujours pas favoris, dimanche prochain en demi-finale…

“Non, mais on y croit ! Depuis un mois et le point de bonus ramené de Baho, où tout le monde nous voyait prendre cinquante points, nous jouons notre qualification à chaque match.”

Qui, de Baho ou de Villefranche/Aveyron, est le plus fort ?

“Villefranche possède deux très grosses individualités, avec Katoa et Gregorius, Baho a des joueurs de qualité à tous les postes.”

LA FICHE TECHNIQUE

Barrage d’accès aux demi-finales

LESCURE – FERRALS 18-28

Mi-temps 6-6

Lescure-Arthès : 3 essais Fabien Rigal (30), Neuville (70), Flies (79), 3 transformations Limongi.

Ferrals : 5 essais Lezina (12), Deleigne (42), Tribillac (46, 77), Fred Marcerou (80), 3 transformations (42, 46, 77) et 1 pénalité (8) Fred Marcerou.

Cartons jaunes à Ferrals : Eric Sans, Liauzun, Michau.

Ferrals : B. Sarda, Julien Pagès, Michau, Deleigne, Luneau, (o) Marcerou, (m) Nicolas Munoz – Lezina, Liauzun, Ratier – Tribillac, Balmigère – Eric Sans.

Sont entrés Jordan Boudebza, Delmas, William Arnaud, Ph. Azema.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire