Accueil » A la une » Kane Bentley et la nurserie du TO Broncos

Kane Bentley et la nurserie du TO Broncos

A l’instar d’Aaron Wood, l’autre “papa” de l’équipe, Kane Bentley est le leader de la classe biberon du Toulouse Olympique Broncos, un club accordant toujours sa priorité aux joueurs du centre de formation, mais assurément mieux armé qu’en 2017.

“La raison est toute simple”, avance le Franco-Néo-Zélandais : “Les jeunes déjà présents la saison dernière ont gagné en maturité, d’autres appartenant au centre de formation se sont greffés à l’effectif, et contrairement à 2016-2017, où les renforts étrangers étaient arrivés en cours de compétition, cette fois nos recrues étaient sur place au coup d’envoi du championnat, et forcément les uns et les autres ont eu le temps nécessaire pour bien se connaître”.

En match, tout n’est pas parfait, loin s’en faut, mais l’ensemble a forcément davantage de répondant que la saison passée, les plus jeunes gagnent en expérience, bref cette fois l’équipe tient la route, et l’ambiance est au top, selon l’ancien talonneur international français et… écossais, qui apporte également sa pierre à l’édifice aux postes de troisième ligne et de pilier. “A l’entraînement, tout le monde a le sourire, et c’est pour moi un plaisir de communiquer aux plus jeunes mon vécu”, souligne en effet l’ex joueur professionnel devenu “Kane La Brocante”.

Il passe ici en revue ses nouveaux coéquipiers.

LEWIS HULME : “Le cousin de Danny, l’ancien joueur du TO en Championship, a du talent. A la base, c’est un deuxième ligne, mais il possède une bonne vision du jeu, et il nous a rendu service quand il a été utilisé comme demi d’ouverture, car il contrôle parfaitement son côté droit”.

ANDREW FIAGATUSA : “Notre poids lourd. Un bosseur qui rend service quand nous sommes dans la difficulté, car il n’a de cesse de prendre des ballons”.

“RONNIE” PALUMBO : “Un troisième ou deuxième ligne qui a fait ses preuves précédemment à Newcastle Thunder, en Angleterre. Il travaille toujours dur”.

RAPHAEL COUSIN : “Un centre dynamique, puissant, promis à un bel avenir”.

REMY TRANIER : “S’il continue d’afficher le même sérieux, il ira loin. Il s’entraînait avec le groupe de Championship en 2017, et il est dynamique autour du ruck”.

NICOLAS BIANCHINI : “Un centre ou deuxième ligne discret mais qui fait bien son travail”.

JUSTIN BOUSCAYROL : “Davantage talonneur que demi-de-mêlée, il est très actif et plein d’envie”.

MATHIEU JUSSAUME : “Il s’est hélas fracturé la mâchoire, cet hiver contre Avignon, mais il travaille dur, et ne doit pas se relâcher”.

ROMAIN PALLARES : “Un bon petit meneur”.

NICOLAS REYNAUD : “Il a traversé une saison blanche en 2017, à cause d’une sérieuse blessure au genou, mais il a repris avec bonheur, depuis. Un joueur vif qui aime la muscu” (rires).

RACHID ABDESSAMAD : “Freiné cet hiver par une déchirure aux ischio-jambiers, mais il ne renonce jamais à rien, sur le terrain”.

REMI DUFOUR : “Discret mais travailleur”.

YOHAN RAMIREZ : “Calme, mais dur. Un joueur efficace qui sait trouver le chemin de l’essai”.

CYRIL FARGUE : “Il a fait un gros effort en quittant Tonneins pour nous rejoindre à Toulouse. Un ailier ou centre sur lequel on peu tabler en toutes circonstances, car il est sûr, et apte à casser la ligne”.

PIERRE FOURQUET : “Encore junior (ndlr : âgé de 18 ans depuis le 11 février dernier), il a été appelé cet hiver pour un match, et depuis il est toujours là. Un futur grand grâce à son dynamisme”.

ENZO GRUPPI : “Volontaire et rapide”.

THEO VASSEUR, MICKAËL SABOUR, JOSEPH THEROND, NICOLAS BERTOLAS, PIERRE-JEAN LIMA : “A l’image des autres jeunes de l’effectif, ils progressent grâce à leur sérieux”.

Article extrait du magazine NEWS FFRXIII de mars 2018. Pour lire gratuitement le magazine en ligne CLIQUEZ ICI.

Kane Bentley et Aaron Wood, les “papas”, et Andrex Fiagatusa, poids lourd de 24 ans.
Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire