Accueil » A la une » L’énorme baroud de Pia !

L’énorme baroud de Pia !

Crédit Annick de Baho

Ils l’ont fait !

“Nous sommes prêts, malgré l’absence de Mathias sur blessure, mais je sais que Pia ne lâchera rien”, avertissait Didier Meynard, le coach des Geckos, la veille dans les tribunes de Brutus.

Il avait raison de se méfier. Car les Baroudeurs portaient bien leur nom, et plus que jamais, dimanche au Pont de la Basse. Lequel s’est écroulé sur une formation de Baho trop pénalisée en deuxième mi-temps pour espérer l’emporter, comme l’indiquait son coach, à l’issue du derby, dans les colonnes de L’Indépendant : “La deuxième mi-temps n’a pas été à la hauteur, ayant été incapables de garder le ballon”.

Maxime Da Costa, pour sa part, fustigeait “l’indiscipline” de son équipe, Sophien Bitigri parlait de “match pris à la légère”, alors qu’en face Cédric Pacull estimait que Pia avait “été présent dans l’envie, et le collectif”, mettant également en avant “le courage, et la force mentale” des Baroudeurs.

Des Baroudeurs “animés d’une grosse cohésion, et ayant complété leurs chaînes”, savourait Thomas Valette, l’entraîneur adjoint des Salanquais, Anthony Durand, élevé sous les serres de Pia en même temps que Théo Fages, et récent transfuge du FLHV Perpignan (Fédérale 3 de XV), évoquait “l’intensité du match, la rapidité du jeu”, et les “schémas respectés”, socle selon lui de la victoire pianencque, obtenue à l’arrache, sur une pénalité de sa part, à une minute de la fin.

Un match que Baho tenait pourtant fermement en mains à la mi-temps, avec quatre essais s’il vous plait !

De Samuel Tichadou, décalé par Vincent Pagès après passe sautée de Nicolas Burghoffer, de Djibril Dauliac au sprint, de Maxence Sabathier sur fixation de Burghoffer, de Pagès servi par Kamel Belkhiri.

Mais on est à XIII, et les renversements de situation sont fréquents.

Essai chanceux de Sylvain Bonnet, avec l’aide d’un montant des poteaux sur un coup de pied rasant d’Arthur Bidaut, un autre de celui-ci sous une “neige” de Durand, le troisième et dernier signé Cédric Pacull, plus opportuniste que jamais.

Le drop de Bidaut rapprochait un peu plus les Pianencs de la victoire (19-20), à un quart d’heure du terme, et si Baho restait muet, ce n’était pas le cas de Durand, auteur de la pénalité que vous savez.

Celle d’un énorme baroud salvateur !

PIA – BAHO 21-20

Mi-temps 0-18

Arbitre M. Caffin

500 spectateurs environ

Pia : 3 essais S. Bonnet (46), Bidaut (49), Pacull (59), 3 T et 1 pénalité (79) Anthony Durand, 1 drop Bidaut (65).

Baho : 4 essais Tichadou (22), Dauliac (29), Sabathier (35), V. Pagès (40), 1 T et 1 pénalité (56) K. Belkhiri.

Cartons jaunes :

A Pia : J.-P. De Oliveira (20), Pacull (34), Cherad (38).

A Baho : V. Pagès (26), Bitigri (44).

BAROUDEURS : Brail – Maxime Garcia, Bansept, Anthony Durand, Billerach – (o) S. Bonnet, (m) Bidaut – J.-P. De Oliveira, Meunier, Marty – Pacull, Masuaute – Berdu.

Sont entrés en jeu Cherad, Madouri, Soula, Capdellayre.

GECKOS : Bitigri – Payan, J. Salgues, V. Pagès, Tichadou – (o) R. Maury, (m) Burghoffer – M. Da Costa, Dauliac, Sabathier – Bey, M. Guasch – Brahimi.

Sont entrés Mencarini, Mekkaoui, Battle, K. Belkhiri.

 

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire