Accueil » A la une » Magic Week-End 2018 : Le dossier complet!

Magic Week-End 2018 : Le dossier complet!

Ils vont lâcher les chevaux !

Broncos contre Broncos : quelque chose nous dit que les chevaux, sauvages ou pas, vont s’emballer, en match d’ouverture de la première journée du “Magic”.

Les Catalans sont en effet à la lutte avec Albi, Carcassonne, Saint-Gaudens, et même Villeneuve-sur-Lot, dans la course aux deux derniers fauteuils qualificatifs, alors que les Toulousains ne sont mathématiquement pas écartés des phases finales, en raison des quatre points exceptionnellement attribués aux vainqueurs des rencontres de ce Week-End bien particulier.

Palau aborde ce duel avec toutefois un assez net avantage, même si l’apport de joueurs toulousains du Championship (le TO est au repos, Challenge Cup oblige) semble quelque peu de nature à modifier la donne.

Sans oublier que Enzo Gruppi par ses relances, Justin Sangaré par sa puissance, ont existé dimanche dernier contre Limoux, malgré l’ampleur de la défaite.

Lucide, le coach toulousain, Julien Gérin, admet que “le fait d’avoir enchaîné deux matchs face à des grosses écuries a entraîné des difficultés pour notre groupe restreint, jeune, et rendant trop de kilos à l’adversaire”.

Mais on connait l’esprit de compétition qui anime Kane Bentley, le talent naissant de Pierre Fourquet, la roublardise de Romain Pallarès et Justin Bouscayrol.

Amine Miloudi fait partie des joueurs “Suivis” dans la perspective des futures échéances internationales.
Crédit @astreizix

Peut-être de quoi équilibrer les forces avec des Broncos Catalans eux-mêmes générateurs de spectacle, derrière Rémy Marginet et Amine Miloudi.

ST GAUDENS – VILLENEUVE-SUR-LOT des arguments à profusion!

Saint-Gaudens veut surfer sur sa récente victoire devant Albi.
Crédit Edwin

La récente victoire des Commingeois sur Albi, comme celle des Lot-et-Garonnais aux dépens justement de ces mêmes Tarnais, décidément à la peine ces temps-ci, relance plus que jamais l’intérêt d’un choc que les hommes d’Olivier Janzac se doivent de remporter s’ils ne veulent pas être définitivement largués, ou presque.

Difficile en tout cas de fournir un vainqueur, les arguments étant nombreux de part et d’autre, à commencer par le choc Josh Coyle – Samy Masselot, qui risque d’être déterminant pour la maîtrise de la situation aux avant-postes.

Une chose au moins est sûre, la bataille fera rage au milieu du terrain, l’international serbe des Léopards, Vladika Nikolic, affichant depuis quelque temps une forme superbe, au même titre, en face, que Cyril Moliner, un troisième ou deuxième ligne sachant alterner jeu direct et ouverture au large.

Villeneuve-sur-Lot a impressionné ces dernières semaines.

Sans parler, d’un côté, de Clayton Williams et Laurent Trescasa, des avants jamais avares d’efforts, et de l’autre, de Laurent Carrasco, apte à sublimer ses troupes dans les moments délicats d’un match, et Loïc Maria, deuxième ligne de belle dimension technique et physique.

Et si les deux équipes risquent de se neutraliser, dans ce secteur essentiel du jeu, Saint-Gaudens pourra compter sur l’astuce de Brad Wall et Valentin Dumas, le punch de Kuni Minga, pour tenter de faire pencher la balance en sa faveur, sachant que côté villeneuvois Constant Villegas, la science, Erwin et Jordan Escoder, souvent déroutants sur les extérieurs, peuvent aussi bien faire basculer le match de leur côté.

Match le samedi 21 avril à 16H00 au Stade Albert Domec de Carcassonne (Magic Week-End 2018)

Magic Week-End 2018: LIMOUX – LEZIGNAN : Un parfum de finale…

Sylvain Teixido, l’inoxydable talonneur limouxin.
Crédit Didier Donnat

Match le samedi 21 avril 2018 à 18H00 au stade Albert Domec de Carcassonne.

Si le junior Adrien Carrelo a fait ses débuts en équipe première, dimanche dernier à Toulouse, alors que Romain Puso retrouvait avec bonheur la compétition après onze mois d’absence suite à une opération des ligaments croisés du genou, Limoux retrouvera à Carcassonne un visage plus habituel, avec les retours de Maxime Herold, Valentin Yesa, Allan Torreilles, Sylvain Teixido, ménagés à Struxiano.

Sans Luc Franco (contracture), Jérémy Guiraud (blessé lors de la venue de Carcassonne à l’Aiguille), Tristan Beteille (luxation de l’épaule), Alexandre Bourrel (opéré du ligament croisé antérieur du genou), pensionnaires de l’infirmerie, mais cette fois avec son épine dorsale, Limoux, au mieux de sa forme actuellement, est prêt à enflammer Domec.

A l’instar de Julien Bartuziak, qui a infligé les pires misères aux Toulousains, dimanche dernier, ou de Thomas Lasvenes, toujours dangereux lorsqu’il est intercalé.

Le FCL, de son côté, cherchera à panser ses plaies morales, nées de récentes performances pour le moins quelconques, mais cependant susceptible de se transcender dans les grandes occasions, à fortiori lorsqu’il s’agit d’un derby.

Limoux, champion en titre après s’être joué de… Lézignan le printemps dernier en finale, est l’incontestable favori, mais question individualités (Bernard Gregorius, Damien Cardace, Ben Pomeroy, Jarred Blanke, entre autres), les “Meuniers” n’ont rien à envier aux “Blanquetiers”.

De quoi, peut-être, placer… l’aiguille de la balance au milieu de Domec, dans ce choc toujours attendu, toujours serré (26-16 pour Lézignan le 21 janvier dernier à Limoux), qui met cette fois aux prises le premier du classement et le troisième.

Avec deux ridicules petits points pour les séparer, alors que le match de ce samedi en rapportera quatre au vainqueur.

LEUR DERNIERE CONFRONTATION

Le 21 janvier 2018 à Limoux

LIMOUX – LEZIGNAN 16-26

Mi-temps 14-12.

Arbitre : Benjamin Casty. Pluie, vent fort.

Limoux : 3 essais Luc Franco (14), Th. Lasvenes (28, 32), 1 transformation et 1 pénalité (57) Th. Lasvenes.

Lézignan : 4 essais Cardace (9), Bouregba (39), Ors (66), Pélissier (73), 4 transformations et 1 pénalité (49) Benausse.

Cartons jaunes :

A Limoux : Bartusiak (66) ; à Lézignan : Pélissier (41).

LIMOUX : Th. Lasvenes – Luc Franco, Ma. Mayans, Garrouste, Béteille –  (o) Torreilles, (m) Gonzales-Trique – Hérold, S. Teixido, Barbaza –  M. Péault, Dominguez – Liauzun.

Sont entrés : Bartuziak, Yésa, Florian Bousquet, R. Péault.

LÉZIGNAN : Cardace – V. Ferret, Grégorius, Pomeroy, Sarda – (o) Benausse, (m) S. Grandjean – Blanke, Pélissier, P. Nègre – Stacul, Lilian Albert – Ors.

Sont entrés : Y. Tisseyre, Tualima, Mencarini, Bouregba.

MAGIC WEEK-END: Match 4 – ALBI – CARCASSONNE : Déterminant pour la suite

Pour les Tarnais comme pour les Audois, il pourrait s’agir du match de la rédemption. Les uns comme les autres ont en effet besoin de renouer avec la victoire, histoire de se rassurer avant les joutes suivantes, sachant que la qualification aux phases finales ne leur est toujours pas acquise.

Crédit @astreizix

C’est dire si c’est à un duel au couteau qu’est promis le public, entre deux équipes en quête de repères, ayant ces derniers temps alterné le bon et le moins bon, mais possèdant chacune en leur sein des joueurs de tempérament (d’un côté Manase Manuokafoa, Dan Beasley, Tristan Dupuy, Clément Bienes, de l’autre Amar Sabri, Paco Jamil, Romaric Bemba, Alexandre Mickalezyk) et de talent (d’une part Nesiasi Mataitonga, Bruno Castany, Josh Seage, Cédric Mazars, Nittim Pedrero, de l’autre Clément Soubeyras, Vincent Albert, Clément Herrero, Bastien Escamilla).

Appelés à se retrouver dans un mois au stade Mazicou, les Tigres et les Aigles espèrent bien, d’ici là, rester dans le bon wagon des qualifiables.

Sachant que pour eux, ça commence dimanche à Domec !

Crédit @astreizix

L’ASC, qui cette saison a payé un lourd tribut à la malchance (plus de trente joueurs ont déjà été utilisés), retrouve pour l’occasion plusieurs de ses meilleurs soldtats, dont Florent Rouanet. De quoi, sans doute, chasser les démons de ces dernières semaines.

Albi, qui affiche quasiment complet, compte tout autant retrouver l’allant qui était encore le sien au coeur de l’hiver.

C’est dire si le suspense devrait planer sur Domec.

Match le dimanche 22 avril à 14H00 stade Albert DOMEC à Carcassonne

LEUR DERNIERE CONFRONTATION

Le 4 février 2018

CARCASSONNE – ALBI 10-34

 Mi-temps : 22-4.

Arbitre : Mohamed Drizza.

ASC : 2 essais Bauer (39, 57), 1 transformation Mickalezyk (57).

Albi : 5 essais Beasley (5), Deburghgraeve (11, 29), Seage (35), W. Ousty (66), 4 transformations Castany (5) et Carivenc (29, 35, 66), 2 pénalités Carivenc (42, 76), 2 drops Carivenc (52, 72).

Carton jaune à Carcassonne : Ancely (42).

Carton rouge à Albi : Biénès (24).

ASC : Soubeyras – Escanuela, V. Albert, Barrau, Bauer – (o) Baile, (m) A. Albérola – Rouanet, Agullo, Jamil – Ancely, B. Escamilla  – Mickalezyk.

Sont entrés : Tovena, Sabri, Tétart, Zava.

Albi : Castany – Tabu, Anger, Biénès, Deburghgraeve – (o) Mataitonga, (m) Carivenc – Beasley, W. Ousty, Manuokafoa – Seage, Dupuy – Mazars.

Sont entrés : Guinguet, Rodrigues, Fontrouge, Gauci.

Magic Week-End 2018: St Estève-XIII Catalan et Avignon sont d’attaque

Le classement établi au terme de la phase aller a voulu que les deux équipes pratiquant le plus beau rugby soient invitées à s’affronter lors du “Magic”.

Thomas Ambert, l’arme fatale des Dragons U23
Crédit Laurent Selles

C’est dire si celui-ci ne pouvait rêver dimanche meilleur épilogue, que les Catalans aborderont avec un pronostic favorable, et pas seulement parce que leur dernier duel face aux Provençaux a fortement marqué les esprits, et que Joris Bissière manque cruellement aux Bisons.

Car plus encore que la géniale démonstration étalée par les Sang et Or le 2 avril en quart de finale de la Coupe Lord Derby, c’est leur régularité dans les performances qui impressionne, cette saison.

Avignon, qui se complait parfois dans un rôle d’outsider, n’a de son côté pas la mémoire courte.

50-12, c’est difficile à digérer, plus encore peut-être quand cinq des neuf essais encaissés le lundi de Pâques portent la griffe de deux anciens de la maison bleue (Louis Jouffret et Mickaël Goudemand).

Et désireux de ne pas tendre l’autre joue, surtout quand un point de plus que d’ordinaire est accordé au vainqueur, le SOA saura de toute évidence montrer sa force de caractère, pas seulement en se montrant aussi d’attaque que son adversaire.

Saia Tanginoa, un joueur clé pour Avignon
Crédit Justine Rey

Sans rien changer, donc, à un style offensif érigé en principe par son entraîneur, Renaud Guigue, mais en y ajoutant la rigueur en défense qui lui a parfois fait défaut, en Coupe, et en s’efforçant de ne pas exagérément subir le défi physique qui lui avait valu de céder une première fois, fin janvier en championnat.

On sait en tout cas les Vauclusiens capables de relever le gant, derrière leurs pépites Olivier Arnaud, Keehan Diamond, Rémi Andreu, Lucas Emblard, Brandon Luamanu et Saia Tanginoa. Mais de là à dire qu’ils surprendront un rival actuellement au sommet de son art…

Match le dimanche 22 avril à 16H00 au Stade Albert DOMEC de Carcassonne.

– Leur dernière confrontation

Le 2 avril 2018 à Perpignan en 1/4 de finale de la Coupe de France

ST ESTEVE-XIII CATALAN – AVIGNON 50-12

Mi-temps : 22-8.

Arbitre : Benjamin Casty.

Saint-Estève-XIII Catalan : 9 essais Jouffret (9, 22, 53), U. Pérez (12), F. Flovie (32), Goudemand (46, 66), M. Khedimi (48), Ambert (64), 7 transformations J. Guasch (6) et Jouffret.

Avignon : 2 essais Diamond (26), Tanginoa (43), 1 transformation O. Arnaud (26), 1 pénalité O. Arnaud (6).

Cartons jaunes :

A Saint-Estève-XIII Catalan : J. Guasch (51, 71); à Avignon : Diamond (10).

ST ESTÈVE-XIII CATALAN : F. Flovie – J. Flovie, M. Pala, Ambert, J. Nègre – (o) Jouffret – (m) J. Guasch – Belmas, Meresta-Doucet, Bartès – B. Vergniol, U. Perez – Goudemand.

Sont entrés en jeu : M. Khedimi, Séguier, Mendy, M. Da Costa.

AVIGNON : Diamond – Melhout, Tanginoa, Andreu, Mallem – (o) V. Comtat – (m) O. Arnaud – Luamanu, R. Ganz, Clément – Pourret, M. Romano – Niès.

Sont entrés : Ruel, Armani, F. Jullien, Emblard.

– Leur dernier duel en championnat

Le 27 janvier 2018 à Saint-Estève

ST ESTEVE-XIII CATALAN – AVIGNON 26-16

 Mi-temps 14-4.

Arbitre : Mohamed Drizza.

Saint-Estève – XIII Catalan : 4 essais Bartès (3), Meresta-Doucet (11), A. Romano (53), Castaillet (64), 4 transformations et 1 pénalité (24) J. Guasch.

Avignon : 3 essais Ghanem (35), F. Jullien (68), R. Ganz (79), 2 transformations O. Arnaud (68, 69).

ST ESTÈVE-XIII CATALAN : F. Flovie – J. Nègre, A. Romano, Ambert, J. Flovie – (o) Pala, (m) J. Guasch – Bartès, Meresta-Doucet, Th. Margalet – U. Perez, B. Vergniol – Goudemand.

Sont entrés : Castaillet, M. Khedimi, Mendy, Belmas.

AVIGNON : Tanginoa – Melhout, O. Arnaud, Andreu, Ghanem – (o) Bissière, (m) Diamond – Luamanu, R. Ganz, Durandal – Clément, Pourret – V. Comtat.

Sont entrés : Mallem, Armani, F. Jullien, Nies.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire