Accueil » Compétitions » Coupes de France » Coupe Lord Derby – France » Maxime Grésèque en treize questions

Maxime Grésèque en treize questions

A 35 ans, il disputera dimanche sa 17è finale en Elite, sa 7è de Coupe Lord Derby. Et il en a remporté 6, dont trois en Coupe. Maxime Grésèque, joueur emblématique du rugby à XIII français, qui a passé dernièrement son diplôme d’Entraîneur Performance, mettra un terme définitif à sa prestigieuse carrière, en fin de saison.

Il livre ici ses impressions, à la veille du rendez-vous avec Lézignan.

Vous dites-vous que cette finale pourrait être la dernière de votre carrière ?

Cela m’a évidemment traversé l’esprit, et c’est un sentiment étrange, moi qui ai débuté le rugby à l’âge de 8 ans. Mais quoiqu’il arrive dans les semaines à venir, je n’éprouverai aucun regret. Surtout pas celui d’avoir décidé de poursuivre l’aventure un an de plus avec l’ASC, le dernier jour d’août 2016, alors que mes coéquipiers avaient repris l’entraînement deux semaines auparavant. Le pari consistait à faire une dernière saison, dans le but d’encadrer les jeunes de l’équipe fanion, et le fait de disputer au moins une finale est une réelle satisfaction, alors que nous possédons une équipe comprenant de nombreux jeunes, tous Français. Je m’étais aussi lancé le défi de disputer tous les matchs de la saison, et je n’en ai manqué qu’un, le dernier, le staff ayant décidé de m’accorder du repos. Mais je voulais jouer !

Ne regrettez-vous pas, néanmoins, de devoir affronter Avignon plutôt qu’Albi, en barrage d’accès aux demi-finales du championnat ?

Non, même si lors du match décisif contre Saint-Estève – XIII Catalan (ndlr : victoire des Catalans 35-24, le 30 avril), nous avions celui-ci en main. Mais le carton jaune adressé à Paco Jamil à la 62è minute nous a coûté douze points (ndlr : Arthur Romano et Ilias Bergal ont inscrit deux essais durant l’absence momentanée du pilier carcassonnais). Ceci dit, Avignon sera un redoutable adversaire. C’est une équipe dont le jeu de mouvement est très dur à contrer, et qui possède l’avantage de s’appuyer sur des joueurs évoluant ensemble depuis plusieurs années, donc collectivement au point.

En cas de qualification, vous rencontrerez Lézignan en demi-finale, plutôt que Limoux si vous aviez battu les Catalans…

C’est sûr qu’affronter Lézignan, surtout deux fois de suite, est plus problématique, le club des Corbières ayant survolé la compétition. Nous nous sommes ainsi compliqués le chemin menant vers une autre finale.

Quel joueur lézignanais constituerait un plus pour Carcassonne, s’il se trouvait dans vos rangs ?

Ben Pomeroy nous aurait amené de la densité physique, dans les trois-quarts.

Et inversement ?

Bastien Escamilla. Il n’a que 23 ans mais est déjà mature. Puissant, il donne toujours 200%, en attaque comme en défense.

Quels ont été les trois Carcassonnais les plus constants dans l’effort, cette saison ?

Vincent Albert, Clément Herrero, Paco Jamil.

Et les trois plus rapides ?

Jordan Sigismeau, Clément Soubeyras, Clément Herrero.

Les deux Carcassonnais les plus doués, techniquement ?

Hakim Miloudi et Christophe Moly.

Les deux qui se sont montrés les plus impressionnants, en défense ?

Teddy Sadaoui et Amar Sabri.

Les trois Lézignanais les plus à craindre ?

Rémy Marginet, Damien Cardace, Anthony Carrère.

Le Lézignanais le plus en vue, le 12 mars dernier, lors du dernier match entre Carcassonne et le FCL, remporté 28-18 par ce dernier ?

Damien Cardace.

Le Carcassonnais s’étant le plus distingué, lors de ce même match ?

Jonathan Soum. Il nous manque cruellement, aujourd’hui.

Comme Clément Herrero ?

C’est sûr, car à la charnière les automatismes sont précieux, mais nous devrons nous livrer à fond, sans aucune arrière-pensée, histoire de ne pas avoir de regrets, en cas de défaite.

SES FINALES DE CHAMPIONNAT (9)

Victoires en 2006, 2007 et 2013 avec Pia.

Défaites en 2002 avec l’UTC, 2008, 2010 et 2012 avec Pia, 2015 et 2016 avec Carcassonne.

SES FINALES DE COUPE LORD DERBY (7)

Victoires en 2001 avec l’UTC, 2006 et 2007 avec Pia.

Défaites en 2000 avec le XIII Catalan, en 2011 et 2012 avec Pia, 2014 avec Carcassonne.

 

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire