Accueil » A la une » Moisson en or pour les U19 de Lézignan

Moisson en or pour les U19 de Lézignan

Si Gino Waeldo montrait le premier le bout de son nez, c’est l’ASC qui prenait rapidement les devants, dans cette finale pourtant dominée par un FCL flamboyant. Valentin Blasi échouait pour un rien, mais le tenu suivant débouchait sur un rasant de Clément Cartier, bijou transformé en essai de pénalité grâce à Clément Arrans .

Et comme Lézignan n’avait rien à envier à son voisin de la préfecture en matière de spectacle, Sasha Dumontet se fendait d’un show, Hugo Gimenez jetant alors un froid dans la partie des tribunes couvertes de vert et blanc, en fixant victorieusement pour Dorian Gouzy, auteur d’un triplé dans cette partie longtemps à rebondissements. Lumineux, comme le tableau affichant du coup 6-6.

Puis bientôt 10-6, quand Cody Benson s’échappait sur trente mètres pour laisser Gimenez terminer ce chouette travail. En suivant, un mouvement Benson – Vincent Capapé ne donnait rien. Pas comme le rasant d’Enzo Benausse conclu par le plongeon de Théo Malleus. 16-6, 20è, mais Carcassonne avait encore du bois à revendre, et Julien Talieu servait Hugo Pezet, génial pour Alexis Camposet, qui déposait une défense des Corbières trop hésitante.

L’ASC avait beau revenir à deux longueurs suite à la pénalité lointaine de Paulin Fernandez, Waeldo, au ras, redonnait aux siens une certaine avance (22-14), à la demi-heure de jeu. Et l’ASC qui était toujours là ! Le mouvement était construit, la finition de Miki Bauer, superbe : plus que 22-18 pour Lézignan, qui toutefois enfonçait le clou via une conclusion de 90 mètres signée Gouzy.

Le FCL rentrait ainsi une première fois au vestiaire avec un tapis de dix longueurs d’avance, et la deuxième mi-temps serait entièrement la sienne. Avec cette trouée de Pierre Monteil ponctuée par un tenu derrière lequel surgissait Benson. L’essai de trop pour les Canaris, qui sifflotaient encore un peu lorsque une passe au pied de Fernandez offrait à Gabriel Aubry le moyen d’être le plus prompt. Un exploit perso de Lucas Cuellar éteignait définitivement la lumière, Waeldo s’extirpait de l’emprise de trois défenseurs, et Gouzy fermait le bal d’un sprint de 100 mètres, récompensant ainsi des Meuniers jamais les derniers lorsqu’il s’agit d’engranger, même s’ils n’avaient plus soulever de trophée junior depuis cinq ans.

LA FICHE TECHNIQUE

Finale de la Coupe de France Luc-Nitard

LEZIGNAN – CARCASSONNE 52-24

Mi-temps  28-18.

3 000 spectateurs au coup d’envoi, plus de 5 000 sur la sirène.

Arbitres : MM. Delarose et Lannes.

Lézignan : 9 essais Gouzy (10, 40, 80), Gimenez (15), Malléus (19), Waeldo (31, 67), Benson (43) Cuellar (60), 8 transformations Benausse.

Carcassonne : 4 essais de pénalité (5), Camposet (23), Bauer (38), Aubry (49), 3 transformations (5, 23, 49) et 1 pénalité (26) Fernandez.

Cartons jaunes :

A Lézignan, Marc (54) ; à Carcassonne (54).

Lézignan : Dumontet, Gouzy, Gimenez, Capapé, Soler, (o) Benausse, (m) Monteil – Malfaz, Cuellar, Granell – Marc, Benson – Waeldo.

Sont entrés en jeu Pedregosa, Malléus, Maxime Mazard, Lastre.

Carcassonne : Fernandez, Camposet, Pezet, Blasi, Bauer, (o) Talieu, (m) Cartier – Leveille, Artiga, Manaa – Arrans, Aider – Aubry.

Sont entrés Arnoult, El Yousfi, Hack, Jean.

 

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire