Accueil » Actualité Elite » Elite 2 » Palau champion de France du suspense

Palau champion de France du suspense

MILOUDI FINALE ELITE2

Deux essais pour Hakim Miloudi (Palau). Photos RMD Agency

Une fois, une seule, Baho s’est retrouvé devant au score (16-14, de la 57è minute à la 63è), dans ce match qui aurait cependant pu tourner en sa faveur, si en face, au prix d’un exploit personnel dont il est coutumier, Hakim Miloudi n’avait replacé Palau dans le droit chemin. Celui d’une victoire un brin tirée par les cheveux, mais savamment construite en première mi-temps, via trois splendides essais ayant mis en lumière un esprit collectif à saluer.
Baho, rapidement mené 10-0 (Terrado et Beltri ayant permis à Brousse de faire apprécier son talent de finisseur, puis Berthezène, Terrado et Brousse ayant élégamment facilité la tâche de Mignard), démontra pour sa part qu’il fallait compter avec lui, dans cette finale ayant attiré au stade Brutus la foule des grands jours. Avec d’abord Léger engouffré dans un trou, mais glissant malencontreusement au moment de toucher au but (19è), puis avec Romero échouant d’un rien en force. Et enfin avec Grau échappant à trois défenseurs dans un périmètre restreint, pour ramener les siens à quatre points (10-6, 27è).

La botte d’Athiel laisse Baho dans le match
Certes, Terrado n’était pas loin de réussir dans son entreprise d’infiltration (30è), certes, surtout, Marginet provoquait le percée de Touxagas, Miloudi concluant en beauté le travail (14-6, 34è), mais les Geckos en avaient toujours autant dans le moteur, même s’ils devaient de contenter d’entretenir l’espoir via une pénalité d’Athiel.
Si bien qu’à la pause, on était loin de connaitre le nom du vainqueur. Athiel ajoutait encore deux points sur pénalité (14-10, 42è), Léger était stoppé à une encablure du bonheur (47è), et une double libération de Grau aurait pu faire le miel de Nhari, sans un en avant coupable (50è).
Plus hâché qu’en première période, quelques chamailleries prenant le pas sur le jeu construit, le duel s’épaississait, l’engagement physique devenait parfois féroce, et Baho continuait son travail d’approche au tableau lumineux, toujours grâce au pied d’Athiel (14-12, 55è).

Deux essais de raccroc entretiennent le suspense
Et, bientôt, les Bahotencs étaient récompensés de leurs généreux efforts avec une trouée de Burghoffer sur trente mètres, au bénéfice de Grau. Du coup, c’était Palau qui se voyait contraint de courir après le score (14-16), mais l’erreur de Nhari, trompé par le coup de pied de déplacement de Marginet, faisait le jeu de Miloudi, transformé en anguille. Toujours deux points d’écart au tableau d’affichage, mais cette fois à l’avantage des Broncos, qui en remettaient plus tard une couche, sur un coup du sort profitant à Banovic (24-16, 71è).
Le suspense montait alors en intensité au moment où, pour la première fois de l’après-midi, le soleil pointait le bout de son nez. Palau campait dans le camp adverse mais le coup de pied à suivre de Marginet était contré par Margalet (24-22, 73è). En l’espace de deux minutes, deux essais de raccroc, un de chaque côté, avaient fait grimper le suspense, lequel prenait fin par une pénalité de Marginet, sanctionnant un arrachage sur Touxagas.
Palau pouvait alors afficher sa joie, et Baho ses regrets. Le nombreux public, lui, jubilait, car venant d’assister à une finale digne de ce nom. Laquelle, comme souvent à ce niveau, s’était jouée sur des détails.

LA FICHE TECHNIQUE
Finale du championnat de France d’Elite 2
PALAU – BAHO 26-22
Mi-temps 14-8. Arbitre : Olivier Dumeaux. 4 500 spectateurs au stade Gilbert-Brutus. Temps frais et couvert, pluie en deuxième mi-temps, vent faible.
Palau : 5 essais Brousse (10), Mignard (13), H. Miloudi (34, 63), Banovic (71), 2 transformations (13, 71) et 1 pénalité (77) Marginet.
Baho : 3 essais Grau (27, 57), Tr. Margalet (73), 2 transformations (27, 73) et 3 pénalités (37, 42, 55) Athiel.

Carton jaune : B. Cologni (22).

Palau : H. Miloudi – Mignard, Brousse, Touxagas, S. Belkhiri – (o) Marginet, (m) Terrado – Blazi, Berthezène, Rieux – Prunac, Beltri – M. Guasch.
Sont entrés en jeu : Banovic, V. Pagès, B. Cologni, Payré.

Baho : G. Gimenez – Payan, Athiel, G. Mendez, Nhari – (o) Paillès, (m) Burghoffer – Romero, Meynard, Brahimi – Tr. Margalet, Laffite – Léger.
Sont entrés : Palomo, Carret, Grebul, Grau.

GRAU FINALE ELITE2

Anthony Léger a souvent posé des problèmes à la défense de Palau.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire