Accueil » A la une » Pas de matchs en dehors de l’Angleterre pour Toronto

Pas de matchs en dehors de l’Angleterre pour Toronto

L’idée était séduisante, mais elle a fait long feu.

Alors que Copenhague, Rotterdam, Amsterdam, Dublin et même Barcelone, Paris et Valencia, étaient des pistes évoquées, ici ou là par la presse britannique, concernant au moins un des trois matchs “à domicile” que doit disputer le Wolfpack entre le coup d’envoi de la Super League 2020 et la mi-avril, période à laquelle le climat est plus favorable, le club canadien a annoncé ce jeudi que les trois rencontres en question auront toutes lieu en Angleterre.

Une fois passé le rigoureux hiver canadien, sera mis en place un cycle de trois matchs à l’extérieur, suivi de trois matchs au Lampart Stadium, et ainsi de suite jusqu’au terme de la saison.

Bob Hunter, le chairman du Wolfpack, a justifié le choix de se concentrer sur l’Angleterre, en expliquant qu’il manquait du temps nécessaire pour explorer les autres pistes sur le continent européen.

Un “double header” XV-XIII ?

Un match couplé avec un autre de Super League est dans les cartons, de même qu’un deuxième  “double header” avec un match de Championship (York ?), le troisième match “à domicile” du Wolfpack durant l’hiver 2020, devant être a priori organisé en accord avec un club de rugby à XV du Premiership.

Le calendrier de la Super League 2020 sera dévoilé le 5 novembre prochain.

A noter que Bradford Bulls, Widnes Vikings, Newcastle Thunder et London Skolars se sont proposés pour être associés à Toronto dans le cadre de prêts de joueurs.

Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire