Accueil » Actualité Elite » Philippe Laurent : “Lézignan est une bête blessée certes mais toujours dangereuse”

Philippe Laurent : “Lézignan est une bête blessée certes mais toujours dangereuse”

La phase régulière est à peine terminée que les barrages du championnat de France Elite 1 commencent. Fin de saison ou demi-finale, ce sont là de gros enjeux qui se jouent sur un seul match. Entretien avec Philippe Laurent, entraîneur de Lézignan, avant la réception d’Avignon ce samedi . 

Pouvez-vous déjà faire un premier bilan de cette saison ?

Philippe Laurent : “Le début de saison fut une très belle réussite avec 11 victoires en autant de matchs. Les dirigeants avaient fait de gros efforts sur le recrutement, en attirant des joueurs de renoms.  Malheureusement le départ de Sam Moa, celui de Krisnan Inu et les blessures de certains cadres comme Lambert Belmas et Thomas Lacans ne nous ont pas aidé. Puis comme vous le savez, le cas James Maloney, je pense, nous a beaucoup pénalisé moralement et sur le terrain avec le jeu produit. On va dire que pour une première année en tant qu’entraineur principal je n’ai pas été gâté. (rires)”

Quel est votre sentiment sur votre place de Barragistes ? Est-ce que vous vous y attendiez en début de saison ? 

PL : “On va pas se le cacher c’est quand même une réussite d’y être, même si au début de la saison les objectifs étaient supérieurs. Avec tous ces déboires le groupe vit quand même bien. Puis nous avons des joueurs qui n’étaient pas destinés à être titulaires en début de saison qui le sont devenus, et ils le font bien. Malheureusement certains ne se sont pas investis totalement dans le projet, ne pas jouer ou jouer leur est égal. Je pense que la profondeur de banc sera à réfléchir pour les prochaines saisons.”

Comment abordez-vous cette rencontre ? 

PL : “On a des joueurs qui reviennent de blessure dans le groupe, comme Alexandre Costes. Le discours de cette semaine sera que Lézignan ne peut pas échouer en quart de finale ! Il faut tout donner, notamment pour les mecs qui vont partir (Cyril Stacul) en fin de saison. On ne peut pas leur dire au revoir sur une défaite en barrage. Mais j’ai confiance en ce groupe, on va réagir.

Comment voyez-vous ce barrage ? Un match ouvert, fermé, tactique ?

PL : “Je tiens à dire que ce n’est pas parce qu’on les a battu deux fois en saison régulière qu’on est supérieur. Ils ont fait entrer de nouveaux joueurs dernièrement et ont pas mal de retour de blessés. Je m’attends à un match solide, physique, un vrai bras de fer. Comme souvent dans ces matchs-là, les détails seront importants et celui qui fera le moins de fautes aura un avantage.”

Quelles sont vos ambitions pour ces phases finales ?

PL : “On va prendre les matchs un par un. Je reste persuadé que nous avons le potentiel pour aller jusqu’au bout. Lézignan est une bête blessée certes mais toujours dangereuse.”

Philipe Laurent (à gauche) lors de la dernière finale à Ernest-Wallon
Partager cet article
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire