Accueil » Actualité Internationale » Super League » Physiquement vôtre avec Fred Marcerou

Physiquement vôtre avec Fred Marcerou

IMG_8005(1) 

RMD Agency – Jean Roig

Le nouveau préparateur physique assistant des Dragons est un enfant de la balle. Débuts à 14 ans au FC Lézignan, international cadet, junior, universitaire, court crochet par Palau, boucle de joueur bouclée à Montpellier, à 30 ans. Interview de Frédéric Marcerou, ancien trois-quart centre.

Le rugby à XIII est-il chez vous une affaire de famille ?

« Mon grand-père maternel, Robert Jammet, jouait au Feuceuleu. Et j’ai évolué l’espace de deux saisons avec mon cousin Olivier Caussinus en équipe première de Lézignan. »

Depuis quand vous intéressez-vous à la préparation physique ?

« J’ai obtenu mon premier diplôme en 2008, une licence STAPS à Montpellier. Puis j’ai passé une spécialité en musculation, un BP Force. »

Comment la rencontre avec Keegan Smith, le préparateur physique des Dragons, a-t-elle eu lieu ?

« En 2011, je suis parti un mois au Canada, pour m’imprégner de la préparation physique à l’anglo-saxonne, qui diffère sensiblement de ce qui se pratique généralement en France. Au retour, j’ai rencontré Keegan, nous étions sur la même longueur d’ondes. »

Quel est votre rôle exact chez les Dragons ?

« Je suis le préparateur physique d’Ambition Dragons, et je seconde Keegan avec le groupe de Super League, principalement pour les séances de musculation. »

Vous avez aussi été entraîneur, dans un proche passé…

« En 2009-2010, avec Les Diables Rouges de Montpellier, en Elite 2. Cela s’était bien passé, mais c’est arrivé un peu par accident. Quand Patrick Pédrazzani a été nommé DTN de la FFR XIII, il a fallu trouver quelqu’un au pied levé. La saison dernière, je n’étais plus entraîneur-joueur, mais préparateur physique-joueur. Cela me correspondait mieux. »

Au côté de quel joueur avez-vous pris le plus de plaisir à évoluer, à Lézignan ?

« Nicolas Munoz. »

A Palau ?

« Stéphane Bonnet. »

A Montpellier ?

« Daniel Stuart. »

L’adversaire qui vous a posé le plus de problèmes, au centre ?

« Teddy Sadaoui n’était pas facile à plaquer. »

L’entraîneur vous ayant le plus apporté ?

« James Wynne, à Lézignan. »

Partager cet article
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Laisser un commentaire